Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Confession d'un enfant du siècle

Critiques de Confession d'un enfant du siècle

Film de (2012)

  • 1
  • 2

Doherty se tourne alors Verheyde et lui dit:

Ecoute petite [je traduis -ndla], tu as développé quelques bobines dans ta vie, c'est bien, mais après tout, tu devrais savoir que Charlotte et moi sommes sur la pente descendante de la hype. Réunir des couples rock and roll dans un film, franchement, ça ne prend pas. Est-ce que tu crois que si on déterrait Lennon pour danser avec Janis sur fond de Certains l'aiment show ça ferait un carton? Non... Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

17
Avatar Albion
5
Albion ·

"Tu n'es qu'un enfant qui s'est cru un homme"

Quelle lenteur, quelle langueur, quelle nonchalance... C'est assommant. Moi qui n'avait déjà pas accroché avec le personnage d'Octave dans le roman, on peut dire que j'ai été servie avec l'interprétation de Pete Doherty. Parce que si la qualité d'écriture de Musset parvient presque à effacer l’inintérêt de son personnage, dans le film de Sylvie Verheyde, tout vient au contraire encore renforcer... Lire l'avis à propos de Confession d'un enfant du siècle

5 4
Avatar Mlle_Nana
4
Mlle_Nana ·

Critique de Confession d'un enfant du siècle par Fry3000

Ce film avait attiré mon attention quand j'avais feuilleté un des programmes du festival de Cannes parce qu'il y a Peter Doherty en acteur principal. Je n'ai jamais écouté sa musique (si ce n'est la chanson au générique de fin du film qui m'a déplu), mais je n'aime pas sa gueule de junkie. C'est pour ça que j'ai voulu voir ce film, au final. Par contre, je trouve qu'il est très bien casté, après... Lire l'avis à propos de Confession d'un enfant du siècle

3 3
Avatar Fry3000
5
Fry3000 ·

Le beau lapin

Le défi est de taille. Comment transposer un monument romanesque de la littérature française en version filmique ? Bien qu'il n'y ait pas de secret, le mot d'ordre serait "souplesse". Souplesse dans la langue, dans le cadrage mais essentiellement dans le choix des personnages. Or ce qu'on retrouve ici, derrière un Pete Doherty sans aucune prestance, n'est que rigidité. Il aurait pu se... Lire l'avis à propos de Confession d'un enfant du siècle

3
Avatar ReinaldoM
3
ReinaldoM ·

Critique de Confession d'un enfant du siècle par Cine2909

Adaptation de l’œuvre homonyme du français Alfred De Musset, Confession d’un enfant du siècle ne marquera les annales du cinéma (et encore) que pour la participation du controversé Peter Doherty. Le chanteur se voit offrir le premier rôle de ce drame romantique, une prestation qu’on qualifiera de convenable tout en soulignant un personnage dénué de toute expression en dehors de son état dépressif.... Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

1
Avatar Cine2909
3
Cine2909 ·

Dandy Asshole

Une photographie magnifique, sublimes jeux d'ombre et lumière qui illustrent parfaitement la manière propre au dandysme de danser sur les cendres d'un monde en ruines. Peter Doherty se révèle surprenant, l'incarnation parfaite d'un ennui post-révolutionnaire et post-Empire ... Cet ennui qui ne peut être vaincu, mais parfois troublé, seule consolation qui semble ici pouvoir être trouvée Seul... Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

1
Avatar SidSideOut
7
SidSideOut ·

Critique de Confession d'un enfant du siècle par gomarsharif

Excepté la BO, ce film est dénué d'un quelconque intérêt. Doherty est mauvais, heureusement que Gainsbourg est là pour relever le niveau. La manière dont c'est filmé, comme si la caméra était portée à bout de bras et suivait les acteurs, est tout bonnement insupportable. J'avais envie de partir au bout de 20min. Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

1
Avatar gomarsharif
2
gomarsharif ·

Critique de Confession d'un enfant du siècle par MaryNieps

Je sors à l'instant de la séance et je suis toute retournée!!! Comment une histoire se passant en 1830 peut avoir tant de points communs avec notre époque! Nous avons tous connu ces moments où nous sentiments s'opposent et nous détruisent... Une histoire de passion et d'amour qui mène à la haine et au déchirement Pete Doherty dans un rôle parfait pour lui, Charlotte Gainsbourg belle comme jamais!... Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

Avatar MaryNieps
8
MaryNieps ·

Critique de Confession d'un enfant du siècle par Lapostrofache

aaarrgh !! quelle plaie ce film !!!! comme s'il suffisait de mettre un dépravé, icone du monde de la luxure/drogue et autres décadences de riches (du XXIeme siecle) pour jour un autre déprave de l'époque mousquetaire ... Toute une equipe francaise contrainte de jouer en anglais pour ce seul choix ! ahaha !! Et devinez quoi pete doherty joue comme un BRELE !!! HAHA !! Mettez le tout en vers... Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

1
Avatar Lapostrofache
1
Lapostrofache ·

DOWN IN ALBION

L'enfant terrible du rock Pete Doherty s'endort (et nous aussi), dans une nouvelle des malheurs d'Alfred de Musset. Sylvie Verheyde n'arrive pas à imprégné du souffle et de la pop dans ce film soigné mais soporifique. Lire la critique de Confession d'un enfant du siècle

Avatar David Moreau
2
David Moreau ·
  • 1
  • 2