Affiche Control

Critiques de Control

Film de (2007)

He lost control

Paumé dans l'Angleterre ouvrière des années 70, on découvre d'entrée la fascination de Ian Curtis pour le rock et David Bowie dans une banlieue crasseuse renforcée par les images en noir et blanc filmé avec justesse par Anton Corbijn. Au son d'une BO idéale (David Bowie, the Killers, Joy Division, Roxy Music,... Lire l'avis à propos de Control

6 1
Avatar dagrey
9
dagrey ·

Critique de Control par Notche

The Joy Division. Ian Curtis. Personnellement je ne connaissais pas du tout. Et pourtant c'est bon, c'est de l'excellente musique. Et pour ce qui est d'excellente musique, le film nous en sert sur un plateau doré. Il faut dire que l'époque l'était aussi, dorée, au niveau musical. Les gens pouvait aller voir dans de petites salles ceux qui deviendraient les plus grands. David Bowie, The Sex... Lire l'avis à propos de Control

8
Avatar Notche
10
Notche ·

Très beau, mais je m'en fous, des problèmes conjugaux de Ian Curtis.

Un biopic décevant, trop centré sur Ian Curtis. Si encore le film en donnait une image vraiment fascinante, mais non. C'est juste un gamin de Manchester qui quitte son boulot à l'ANPE pour devenir musicien, et qui regrette de s'être marié si jeune, et d'avoir eu une gamine, après avoir rencontré une Belge resplendissante qui fait la crew slut. Ajoutez à cela l'épilepsie, le public qui devient... Lire l'avis à propos de Control

16
Avatar zardoz6704
5
zardoz6704 ·

Un jeune homme ordinaire

Dès la première scène, montrant Ian Curtis à 16 ans rentrer chez lui pour écouter "Aladdin Sane", j'ai su que "Control" parlait de moi. De nous, qui avons aimé Bowie en 73, les Sex Pistols en 77, et... Joy Division juste un peu trop tard, en 80. Anton Corbijn était là, lui, dans la noirceur... Lire l'avis à propos de Control

6
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Critique de Control par About

Ode en noir et blanc à la montée du (post-)punk rock britannique paraphée par Corbijn, Control dépeint l'émergence du groupe Joy Division sur les scènes à la fin des années 70. Le film prend l'angle de la vie privée de son grave et monocorde chanteur, Ian Curtis. L'intérêt du film tient dans la relation qu'entretient Ian avec ses amourettes. Ian Curtis, légendaire inexpressif à la sobriété... Lire la critique de Control

6
Avatar About
7
About ·

Critique de Control par Gérald Roucourt

Beaucoup de positif pour ce biopic. L'ambiance est formidable : les images et le choix très judicieux d'un noir et blanc magnifique restituent à merveille la vie dans le nord de l’Angleterre de la fin des années septante. La musique extérieure au groupe (David Bowie, Sex Pistols,...) souligne aussi bien l'ambiance seventies que les diverses influences qui marqueront l'existence de Joy Division.... Lire l'avis à propos de Control

5 1
Avatar Gérald Roucourt
8
Gérald Roucourt ·

Critique de Control par Juliette Danna

Control trace un portrait bouleversant de Ian Curtis, le leader du légendaire groupe Joy Division décédé tragiquement. C’est le premier film du photographe et réalisateur de vidéoclips Anton Corbijn (on aperçoit la marque de fabrique de celui-ci pour ce film tourné en noir et blanc très contrasté). Sur une touche de mélancolie, à l’image de Ian Curtis, Control n’est ni un hommage de plus, ni un... Lire la critique de Control

4
Avatar Juliette Danna
9
Juliette Danna ·

Critique de Control par Victoria

Ce film a été une grosse déception pour ma part... Déjà, j'ai trouvé que le traitement était d'un cucul! Ca m'a gâché tout le film. J'ai trouvé le personnage de Ian Curtis est beaucoup trop lisse: on nous dit qu'il est dépressif, névrosé, et après? Est-ce que c'est suffisant vu la tournure que prend l'histoire? Et avec sa femme Deborah, vraiment présentée en tant que victime (pauvre petite... Lire la critique de Control

8
Avatar Victoria
5
Victoria ·

La division de la joie

Le biopic est devenu un genre industriel. Les trajectoires décousues de nombreux artistes avec leur enfance traumatisante, leur adolescence rêvée et tourmentée, leurs ascensions fulgurantes, le succès ingérable qui en découle, les fuites en avant, le rituel des paradis artificiels, les chemins de la décadence et des descentes en enfer ont été mis en images à outrance. Mais Control sort du lot.... Lire la critique de Control

6
Avatar Spiderbaby
7
Spiderbaby ·

Du tréfond au trépas.

Un biopic torturé, sans repères chronologiques, avec pour seule indication la détérioration progressive d'un Ian Curtis plus vrai que nature. Une tragédie dont l'issue semble se profiler depuis toujours dans la grisaille d'une ville morte. She's lost control. So did he. Lire l'avis à propos de Control

6 5
Avatar Tmnath
9
Tmnath ·