👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Version Director's cut :

C'est d'abord un voyage en Terre indienne que propose Kevin Costner avec Danse avec les Loups, à travers le journal d'un lieutenant nordiste qui va entrer en contact avec une tribu indienne, puis un voyage intérieur qui le confrontera à la réalité, celle des siens et des Guerres stupides.

Kevin Costner, lui-même d'origine cherokee, s'écarte assez vite du western classique pour décrire la vie d'un lieutenant solitaire, puis celle des Sioux du Dakota du Sud, soit un peuple vivant en symbiose avec la nature, mais capable d'autant de violence que leurs ennemis. Il met en scène une certaine bêtise, que l'on trouve chez tous les humains, et va finalement s'attarder sur ceux capables de réfléchir, tout en cherchant à rétablir une certaine vérité par rapport à l'histoire américaine, les vrais sauvages ne sont pas forcément ceux que l'on croit, comme en témoigne la terrible dernière partie.

Pour mettre cela en scène, il va d'abord chercher à créer une alchimie entre l'Homme et la nature, et c'est en cela que son protagoniste est passionnant. Il prend son temps pour mettre en scène cette alchimie entre ce dernier et les découvertes qu'il va faire lorsqu'il va avancer dans son voyage, sa façon de chercher le meilleur dans chacun de ses rencontres, humaines ou non. De ce fait, il est de suite attachant, et une fois passé les premières minutes montrant bien les traumatismes de la Guerre de Sécession, son évolution va être aussi bien écrite que mise en scène, et finalement passionnante.

Il propose quatre heures de magie, avec une atmosphère tout le long prenante, intense lorsqu'il le faut, sublime ou mélancolique à d'autres moments ou triste lorsque c'est nécessaire, et démontre une incroyable gestion du rythme. On se laisse bercer par les pensées du personnage et cette ambiance unique, il démontre sa foi en l'humanité avec son propre personnage mais aussi son dégoût avec de nombreux autres, et il montre une faculté à faire ressortir une poésie de ces précieux moments où l'homme est en symbiose avec la nature, ainsi que ceux où deux cultures différentes arrivent à communiquer et échanger.

Totalement inspiré, Costner peint avec soin son protagoniste, un lieutenant qui ne rêvait que de grands espaces et de calme pour finalement trouver un fort abandonné et une immense solitude, où ses deux principaux compagnons seront un cheval et un loup. Il parvient à créer une authenticité sans se perdre dans l'aspect mélo, trouve la bonne harmonie et parvient à faire ressortir les émotions de ce personnage, et des enjeux qui vont être face à lui. Surtout qu'aucun des personnages n'est sous-exploité, et il rend justice à tous, notamment du côté indien et qu'importe si leurs intentions sont hostiles ou non, ils sont tous intéressants.

L'une des forces de Danse avec les Loups se trouve aussi dans la façon dont Costner capte ces magnifiques paysages, sublimant la nature via une superbe photographie. Plusieurs séquences en deviennent marquantes, voire épiques, avec un vrai souffle et une grande force. La bande originale signée par John Barry offre à ce spectacle une parfaite alchimie, tandis que, devant la caméra, les comédiens sont tout simplement remarquables, que ce soit Costner himself ou ceux interprétant les membres de la tribu indienne.

En signant Danse avec les Loups, Kevin Costner propose un grand western, à la fois magnifique, humaniste, intense ou poétique, avec une jolie histoire, de superbes interprétations ainsi qu'une mise en scène riche et émouvante, sublimant des paysages à couper le souffle ainsi que des relations humaines passionnantes.

Docteur_Jivago
10

il y a 2 mois

34 j'aime

15 commentaires

Danse avec les loups
Sergent_Pepper
8

The West Wind

Rien ne destinait Danse avec les loups au succès qu’il rencontra, et à la petite postérité dont il jouit, le rangeant du côté des classiques tardifs de la mythologie hollywoodienne. Monté dans la...

Lire la critique

il y a 2 ans

46 j'aime

11

Danse avec les loups
Jambalaya
10

Into The Wild

On croyait le western moribond, le genre ne faisant que survivre depuis un âge d’or révolu et ne proposant que des réalisations de niveau moyen comme Young Guns ou encore Silverado. Personne...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

12

Danse avec les loups
Eren
10

À la croisée des pas Sioux

Rares sont les films qui soulèvent en moi une certaine disposition à les accepter tels quels, sans que mes penchants égocentriques ne fassent irruption importunément. Les morceaux de ce film...

Lire la critique

il y a 7 ans

41 j'aime

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40