👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la nouvelle dont il s'inspire. Il s'entoura notamment de différents chercheurs ainsi qu'une imposante équipe pour les effets spéciaux, cherchant notamment à s'éloigner des séries B en vogue dans ce genre-là, ce qui coûta un long tournage de sept mois et une postproduction de deux ans.

Mais finalement qu'est-ce que 2001 : A. Space Odyssey ?


Une fable pessimiste sur l'humanité et la solitude ?
Un trip hallucinatoire ?
Une aventure mystérieuse et fantastique ?
Ou encore un film sur l'origine et l'évolution de l'humanité ?
Autres ?


Kubrick ne donne pas vraiment de piste (ou trop, justement) et laisse le spectateur se faire sa propre vision et idée et il est, à mes yeux, bien difficile de cerner tous les contours et les symboles de son récit, le rendant malheureusement déroutant, surtout durant la seconde partie.

La potentielle richesse littéraire est doublée d'une richesse visuelle tant Kubrick se révèle techniquement brillant et visionnaire. Les effets spéciaux associés à la maîtrise du cinéaste américain offrent une immersion totale dans l'espace et il nous offre des images et plans somptueux, souvent accompagnés d'une musique méticuleusement choisie et utilisée. L'une des forces du film, se trouve notamment dans son réalisme, qui n'a pas été écorné avec les années, bien au contraire même.

Le film monte en puissance durant la première partie où Kubrick laisse parler les superbes images tout en utilisant à bon escient une magnifique musique en fond sonore. Du premier segment retraçant l'aube de l'humanité jusqu'à la découverte d'un monolithe noir sur la lune bien des années après, je suis conquis par le film et son atmosphère intrigante et fascinante ainsi que son visuel somptueux.

Néanmoins, par la suite, je commence peu à peu à en sortir, malgré quelques légers regains d'intérêts, particulièrement lorsque HAL 9000 dévoile sa vraie nature. Dès lors, j'ai trouvé que 2001 perdait de son atmosphère et de son pouvoir de fascination, que sa lenteur le dessert, ajouté à cela une froideur, bien que voulue, qui empêche dans ce cas toute attache. Passé ce début, j'ai fini par m'ennuyer lors de plusieurs passages que ni la technique de Kubrick, les superbes images ou la richesse du récit n'ont empêché.

Stanley Kubrick me propose avec 2001 : A. Space Odyssey une expérience aussi unique que déroutante, un véritable voyage et une belle œuvre, mais dont les contours philosophiques, accompagnés par la lenteur qui découle de l'absence d'émotion, la dessert, et dont ni la richesse visuelle et/ou littéraire, ni la maîtrise technique du cinéaste américain, n'ont empêché la déception.

2001 : L'Odyssée de l'espace
Hypérion
10

Je crois en L'Odyssée de l'espace...

2001 L'Odyssée de l'espace, c'est un acte de foi, tout simplement. Kubrick a lui même donné la plus parfaite définition de son film : J'ai essayé de créer une expérience visuelle, qui contourne...

Lire la critique

il y a 10 ans

261 j'aime

45

2001 : L'Odyssée de l'espace
Akami
5

Critique de 2001 : L'Odyssée de l'espace par Akami

Après avoir vu ce film, j'ai couru tout nu dans mon appartement (sans crier parce que ma copine dormait à côté). Au moins, ça ne m'aura pas laissé indifférent.

Lire la critique

il y a 11 ans

172 j'aime

13

2001 : L'Odyssée de l'espace
HarmonySly
10

Critique de 2001 : L'Odyssée de l'espace par HarmonySly

Impossible d'appliquer un système de notation "standard" à 2001. Entre le 1 et le 10, 8 critères de notation en trop : ce film, on l'aime ou on le déteste, mais comme à l'accoutumée dans la...

Lire la critique

il y a 12 ans

171 j'aime

53

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

American Sniper
Docteur_Jivago
8

La mort dans la peau

En mettant en scène la vie de Chris The Legend Kyle, héros en son pays, Clint Eastwood surprend et dresse, par le prisme de celui-ci, le portrait d'un pays entaché par une Guerre...

Lire la critique

il y a 7 ans

146 j'aime

31

2001 : L'Odyssée de l'espace
Docteur_Jivago
5

Il était une fois l’espace

Tout juste auréolé du succès de Docteur Folamour, Stanley Kubrick se lance dans un projet de science-fiction assez démesuré et très ambitieux, où il fait appel à Arthur C. Clarke qui a écrit la...

Lire la critique

il y a 7 ans

138 j'aime

40