Les enfants qui n'ont pas peur du noir.

Avis sur Dark Touch

Avatar Arthur Bobinna
Critique publiée par le

Une jeune enfant est persuadée que sa maison est vivante est qu'elle veut du mal a sa famille.

Dark Touch est un film écrit et réalisé par Marina de Van, dont je n'ai pas vu le très clivant Ne te retourne pas.
C'est un vrai film d'horreur.

Marina de Van, sans vous dévoiler le mystère, traite de l'horreur aussi bien dans le fond que dans la forme. Et je dois dire que le climat qu'elle instaure et le traitement fantastique qu'elle imprime au film me plait particulièrement. Je pense notamment au Labyrinthe de Pan ou Mama plus récemment, qui tout en allant dans le film de genre, se permette des libertés techniques et stylistiques.

Je ne sais pas comment elle a découvert cette jeune actrice Missy Keating, mais elle est incroyable.
Son personnage de Neve, petite fille de 11 ans profondément traumatisée par les événements dans et hors du film sont retranscrit a la perfection par son attitude et ses gestes.
Elle est d'ailleurs l'artisan principale de l'ambiance très lourde qui règne dans Dark Touch car très vite on comprend les raisons du traumatisme, sans pour autant vraiment savoir ce qu'il se passe.

Techniqument on est dans ce qu'il se fait de mieux en matière de film d'horreur. Aucun "jump scare", tout est réalisé au niveau de l'ambiance par des angles droit et durs couples avec des plans de biais et une bande sonore aux aigus agressifs, voir même étourdissants.

Pour la suite de la critique, ceux qui veulent voir le film, arrêtez vous ici, car je suis obliger de dévoiler une partie de l'intrigue pour mettre en lumière certains points positifs et négatifs.

Le point négatif du film est selon moi la longueur de la scène finale.
L'effrayant qui plane tout le long du film s'évanouit durant ces 15 minutes un peu longue, mais c'est le seul vrai reproche que je lui trouve.

Pour le reste il y a beaucoup de choses qui m'ont vraiment plu.
La retranscription du comportement et du sentiment de l'enfant maltraité en revisitant le mythe de Carrie et du Joueur de flûte est brillant.
La déformation de la réalité au travers des actes d'une enfant qui ne connait que la douleur d'une cellule familiale ultra violente est en parfaite harmonie avec le penchant fantastique du film.
On navigue entre rêve de vengeance enfantin et épouvante surnaturel avec toujours en filigrane les dégâts occasionnés par cette violence perverse ancrée au sein du cadre familial.

Le film n'étant pas Américain, il n'hésite pas un seul instant a sacrifier ses enfants, car il nous pose la question de savoir si ces enfance la ne sont pas déjà mortes.
La répulsion physique de Neve à supporter le contact des adultes et le rapport parent / enfant trouble profondément car la plupart d'entre nous sont certainement inadaptés et surtout bien incapables a porter un jugement face a son histoire.
On est totalement opprimé par le sentiment d'horreur d'un coté du aux agissements de l'enfant et de l'autre a ceux des parents.
On anticipe avec elle chaque geste déplacé et dans le même temps on prend peur de sa réaction, une situation très inconfortable dans lequel nous positionne Dark Touch.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 594 fois
3 apprécient

Autres actions de Arthur Bobinna Dark Touch