En eaux troubles

Avis sur Dark Waters

Avatar ConFuCkamuS
Critique publiée par le

Aujourd'hui encore, Révélations de Michael Mann ou Erin Brockovich de Steven Soderbergh (sortis la même année, en 2000) demeurent imprenables. Ce n'est pas une raison pour ne pas tenter de grossir les rangs du thriller dramatique "basé sur une histoire vraie", un genre d'autant plus nécessaire à l'heure où les voix dissonantes sont fréquemment muselées pour ne pas éclabousser certaines grosses entreprises (ou institutions).
Mark Ruffalo en est conscient. L'acteur n'a jamais caché ses convictions écologiques, Dark Waters arrive donc à point nommé alors que l'action de l'Homme sur l'environnement est plus que jamais au centre des inquiétudes. D'un didactisme exemplaire, le film expose toute l'horreur d'un système aux fondations branlantes, pourries à leurs bases par un gouvernement apathique face à l'impunité de groupes industriels, qui négligent la santé de leur concitoyens/travailleurs. Le constat est sans appel : face à la politique de l'entre-soi et du cynisme, seules la solidarité et la persévérance peuvent faire la différence.
Désabusé certes mais pas désespéré. Et la piqûre de rappel est nécessaire.
Au delà de son propos, Dark Waters se montre un peu chiche au niveau du l'expérience cinématographique. S'il parvient à ne jamais être ennuyeux, il échoue cependant à rendre sa narration fascinante. De même, il cale sur un point, souvent problématique dans les films à dossier, et il concerne sa gestion des séquences familiales. Étaient-elles nécessaires ? J'en doute, en tout cas pas traitées comme cela. En l'état, leur apport est contestable. Autre anicroche : la structure finalement répétitif de l'intrigue (un carton, un rebondissement, un carton, un rebondissement).
C'est étonnant, surtout de la part d'un Toddy Haynes d'habitude plus inspiré (cf. Loin du paradis, I'm not there).
Face à ses modèles, Dark Waters ne fera pas de vagues. Il serait néanmoins injuste de ne pas considérer sa bonne volonté et son discours.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 113 fois
1 apprécie

Autres actions de ConFuCkamuS Dark Waters