Submergée par une déferlante d'eaux troubles, l'Amérique s'enlise dans la boue du scandale.

Avis sur Dark Waters

Avatar Lordlyonor
Critique publiée par le

Citation de Serge Zeller (j'ai remplacé France par Amérique pour des raisons logique de contexte géographique)

Bah ça alors, le renard refait des critiques de films sortis récemment avec Dark Waters qui est sorti il y a...2 mois. Oui bon on s'y remet doucement histoire de garder le rythme alors voici une petite critique sur un film que j'ai complètement snobé à sa sortie mais sur lequel je me rabat après coups à cause du manque de film au cinéma et car voir Hulk et Catwoman au casting ça rassure d'entrée de jeu.

Déjà il y a quelque chose qui me chiffonne un peu c'est que ce film est "inspiré d'une histoire vraie" et ah.... c'est compliqué. J'en ai pas parlé pour Le Cas Richard Jewell mais j'ai un vrai problème avec cette façon de présenter une œuvre. Quand on a une histoire on peut la présenter de deux façon différentes, soi on l'utilise comme squelette à une histoire complètement ou partiellement différente (l'histoire originelle ayant ici pour but d'inspiration) soit on fait un documentaire. Si je vous parle de ça ce n'est pas pour allonger ma critique enfin si un peu mais pour faire comprendre qu'un entre deux n'est pas possible. Car oui, comme nous l'a montré Le Cas Richard Jewell ou les autres films de Clint faire un mélange des deux ça ne marche pas ou pas très bien dans le meilleur des cas. Et c'est d'autant plus frustrant que c'est de la que part tous les défauts de Dark Waters. On se retrouve avec une œuvre beaucoup trop romancée, partie prise et codifiée pour en faire un vrai documentaire instructif mais également trop lente et segmentée pour tenir un bon rythme et trop molle pour installer la tension proposée dans la bande annonce.

La première heure est très bonne, on retrouve un Mark Ruffalo comme d'habitude excellent accompagné de la talentueuse Anne Hathaway qui est complètement sous coté dans le film qui découvre petit à petit un crime sanitaire de masse par ses supérieurs. Il y a de bonnes idées de mise en scène comme l'arrivée dans la ferme, un bon chef opérateur qui a crée un véritable univers esthétique, arrivant à nous montrer une nature mais avec des teintes anormalement foncées qui donnent un certain malaise et une sympathique musique qui sans être mémorable fait bien son travail. Mais on retrouve rapidement de gros problèmes qui viennent rendre cette deuxième heure interminable.
Déjà les sauts dans le temps pas vraiment subtiles, un simple fond noir avec l'année marquée en blanc en bas. Déjà que le rythme est lent, mais alors du lent ou on saute dans le temps on décroche complètement. Pour prendre un exemple connu quand Tarantino fait ses bonds, il les amène avec une musique sur fond d'une image qui nous remet inconsciemment dans l'histoire en plus de les faire (ses bonds) toujours après un moment de l'intrigue qui nous donne envie de continuer et ça marche, ça marche même dans ses films qui prennent plus leur temps comme Once Upon A Time In Hollywood. Et le problème c'est que ça se répercute sur des scènes qui auraient pu marcher comme celle dans le sous sol ou celle dans la salle de débat avec le renois qui se la joue un peu trop confiant/lèche botte.
Ensuite les méchants qui ne font pas peur. C'est pas à cause du fait qu'ils ne soient pas présent, Voldemort dans Harry Potter 1 et SherKan dans le livre de la jungle (Dessin animé Disney) sont d'excellents méchants alors qu'ils arrivent très tard dans l'aventure. Mais eux ils instaurent un climat de peur dès qu'on prononce leurs noms, et quand en fin il se montre il se révèle encore pires que tout ce qu'on a pu imaginer d'eux. Alors que Dupont (qui en plus d'avoir un nom complètement ridicule en France du fait de l'affiliation inconsciente à Tintin) on le voit une fois pas content une fois et à un moment quelqu'un dit qu'il faut pas l'embêter parce qu'il est puissant. Et c'est d'autant plus con qu'on a l'impression que notre héros ne se bat contre personne, qu'il essaie plus de résoudre une énigme.
Bon ce point là est personnel mais le jargon judiciaire à outrance c'est juste lourd à la longue surtout que quand ça abouti à un grand procès qui te tient en haleine comme dans Mariage Story ou Du silence et des ombres à la limite pourquoi pas mais la les débats sont mous et n'avance pas, aucun grands discours, juste un mauvais récapitulatif de ce qu'on sait déjà.
Le cinéma ça fonctionne par actes, et quand dans ton film le premier acte dure 3 minutes, le deuxièmes 30 et le troisième 1 heure et demi (Les 4eme et 5eme actes n'étant que marqué à la fin texto blanc sur fond noir) il faut se poser des questions. Surtout que la fin est pas si mal avec l'esprit de "Les puissants se jouent de nous, mais nous on va continuer à se battre et gagner" est pas si mal, c'est juste dommage que ce soit le seul moment du film dont on va se rappeler avec son début d'intrigue.

Bref Dark Waters je l'ai snobé, à cause du confinement je l'ai regardé et même en n'attendant rien de lui j'ai été déçu. Une raison de plus à mettre dans la boîte "Pourquoi le Corona est un organisme vivant peu aimable"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 285 fois
7 apprécient · 2 n'apprécient pas

Lordlyonor a ajouté ce film à 2 listes Dark Waters

Autres actions de Lordlyonor Dark Waters