De l'enfance à Ziggy..

Avis sur David avant Bowie

Avatar Moot70
Critique publiée par le

Alors que je regarde ce film d'une heure trente sur Arte, un constat s'impose à moi : Jamais aucun documentaire, quelque soit sa durée n'abordera tout ce que je souhaiterai savoir sur Bowie. Une carrière trop vaste, trop d'albums, trop de périodes différentes, trop de rencontres...
Une fois de plus, comme avec "David Bowie en cinq actes" que j'avais vu précédemment, je n'en apprendrai là non plus, pas plus sur sa rencontre et ses collaborations avec Iggy Pop, Lou Reed ou encore Brian Eno.
"Finding Fame" ("David avant Bowie" pour sa version française) fait le choix de se concentrer uniquement sur une période allant de son enfance dans les suburbs de Bromley, à la reconnaissance que lui apportera l'album Ziggy Stardust.
Mais si ce documentaire fait ce choix -surement un peu frustrant pour les fans- il le fait -pour moi- parfaitement : Une profusion d'images et de films d'archives, une bonne proportion d'interviews de gens ayant connu Bowie, et surtout... une bonne partie du film est constitué de paroles de l'artiste lui même.
Ayant l'habitude de documentaires posthumes dont on peut d'autant plus questionner la subjectivité que seules des personnalités ayant connues l'artiste de près (et parfois de loin) s'expriment... j'ai trouvé vraiment agréable d'entendre aussi souvent ici, la parole du premier concerné.

Autre bonne surprise : Pour un fan de longue date de Bowie, ce documentaire m'a vraiment appris des choses que je ne savais pas, au même titre qu'il m'a montré des facettes de lui que je ne connaissais pas. On y parle autant de sa carrière artistique que d'aspects plus personnels du personnage.. sa famille, ses fiancées,...
Bowie pouvant plus tard souvent paraitre comme quelqu'un d'extrêmement sur de lui et de ce qu'il souhaite atteindre (en tout cas très lucide sur ce qu'il est), il est a la fois étonnant et quelque part rafraichissant de le voir parfois douter, avoir le tract, ou encore échouer dans son but (comme tout le monde quoi).
Mais rien ne vient diminuer l'image de génie que j'ai de l'artiste et entendre que des albums emblématiques comme "Space Oddity" et encore plus "The Man who sold the World" n'ont pas marché à leur sortie, me confirme qu'il était certainement souvent juste en avance et en décalage sur son époque.

Bref... un excellent documentaire sur une période précise de la vie de David Bowie.
Faites en une série de 3 ou 4 films qui abordent toute sa vie et je serais conquis.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 322 fois
9 apprécient

Autres actions de Moot70 David avant Bowie