Flemme de faire une vrai critique, mais voilà...

Avis sur Death Note

Avatar Alfred Pennyworth
Critique publiée par le

Peut être qu'au final ce film ne vaut pas 1.
Peut être, j'assume certainement une part de subjectivité.
Mais je suis fatigué...

Fatigué de voir toute ces œuvres pleines de valeurs, parfois profonde, se faire massacrer, insulter de la sorte. Alors à la lecture de ces premières lignes, je parait m'insurger comme un fan basique, qui s'indigne parce qu'on a touché à son sacro-saint matériel "geek" et qui n'accepte pas, dés lors où le projet à été annoncé, le moindre changement, le moindre vacillement quant à l'oeuvre d'origine.

hé bien c'est faux.
Je ne suis pas tombé dans ce piège. Et je vais expliquer pourquoi.
J'ai parlé d'insultes envers l'oeuvre d'origine, mais il ne s'agit pas d'une "attaque" dont la constitution se résume à décrire une accumulation d'échecs sur tout les plans.
Je vais être honnête, ce film death note fait tout de même mieux que Dragon Ball Evolution.
Techniquement, il y a des idées de mise en scène qui tiennent la route, un semblant d'ambiance, une "mise en page" (si je puis me permettre) qui correspond aux normes du cinéma moderne.
Mais au niveau...intellectuel... c'est un échec du même acabit que DBE.
Ce n'est pas le changement qui me dérange, c'est d'avoir le fessier entre deux chaises et de ne clairement pas faire les bons choix, ni même montrer qu'on a au moins essayé d'y réfléchir, qui me dérange.

Car le problème initial et cancéreux de ce film Death Note est identique à DBE : à un moment donné il faut faire un choix...
Plusieurs portes s'ouvrent : D'abord celle du film qui va tenté clairement de respecter l'oeuvre d'origine, tout en essayant de proposer une adaptation qui tient dans le temps limite d'un film.
Ensuite il y a celle du film qui va juste réutiliser l'univers de l'oeuvre d'origine, ainsi que ses codes, sans se ré-approprier scénario / personnages / événements, en proposant une nouvelle histoire , canon ou non, située dans la time lime de l'oeuvre d'origine ou non.
Puis il y a le dernier choix : le gloubiboulga.
Et c'est là dedans qu'à fièrement foncé ce film Death Note.
Le film lui même ne sait pas ce qu'il veut : réécrire Death note? proposer une nouvelle expérience, une nouvelle histoire? Rester fidèle au manga?

On sait pas.

Et le pire c'est que ça aurait pu être bien fait ! mais il aurait été nécessaire que ceux qui ont bossés sur le film comprennent réellement quelque chose à l'oeuvre d'origine.
Et j'en reviens à cette histoire "d'insultes" : à l'échelle mondial et populaire , on prend ce genre d'oeuvre japanisé pour de la merde en boîte, aussi important son succès soit-il.
On se fou complètement d'essayer de respecter des profondeurs de l'oeuvre d'origine, car on part directement du principe que c'est "kikoo jap" (bon je me doute bien que les têtes pensante de la réalisation n'ont pas ce terme en tête) et que de toute façon c'est , au mieux, pour les ados ou les jeunes adultes attardés et no life, du coup, on peut leur servir du gloubiboulga car il n'y avait rien à comprendre à la base. On te balance donc un condensé de nawak avec des schémas qu'on retrouve souvent dans les films à adaptation / remake etc (coucou le film Ghost in the shell) :
Imaginez deux seconde que vous aimez l'oeuvre d'origine, et que vous visionnez le film en compagnie de l'équipe du film.
Moi j'ai l'impression que tout le long , ils me disent " bon voilà , tu l'as ton L et ton Ryuku là , c'est bon ça te va le petit fan? attend t'es pas content? bon tu l'a maintenant ta pomme rouge de merde hein on a compris nous on vous balance des trucs de votre manga de jap à la con. Toujours pas content? "

Cette sensation de dégradation comme je viens de la décrire, je peux l'argumenter de cette manière :

Un exemple simple et efficace: Dans le manga , Raito (Light) est un lycéen certes jeune, mais d'apparence parfaitement modèle : résultats scolaires parfaites, comportement irréprochable, il est beau, grand, semble inabordable... En réalité il s'agit de quelqu'un de froid, manipulateur, très difficilement impressionnable, imbu de sa personne etc, BREF.
Du coup on veux nous livrer une version de Light qui n'a RIEN A VOIR avec ça, ok, pourquoi pas ...

MAIS

On nous montre donc un Light dont la première caractéristique que la mise en scène montre, c'est qu'il est hyper intelligent puisqu'il se fait payer pour réaliser les devoirs des autres lycéens.
Ok , donc on va retrouver notre Light intelligent, calculateur ....
hé bien ... NON ! Le Light de ce film est un imbécile, un demeuré qui accumule mauvais choix sur mauvaises idées, qui se fait même manipulé à certains moment !
Alors certes, à la fin on se rend compte qu'il est lui aussi capable de manipuler les autres (en prenant l'intrigue et en la violant sauvagement d'une manière quasiment prévisible qui plus est).

Pourquoi?
Pourquoi montrer que Light est intelligent dés le début du film si c'est pour en faire un ado basique à moitié attardé?
Pourquoi mettre en avant l'idée que l'on va respecter le personnage de l'oeuvre d'origine si c'est pour ne pas du tout le faire au final? Quel intérêt? ah oui le fessier entre deux (voir plus) chaises.

Je n'ai pas envie d'énumérer les autres exemples qui parcourt le film, je préfère aborder directement le deuxième point catastrophique :

Le formatage de l'oeuvre d'origine pour correspondre aux normes populaires du cinéma(oui je sais c'est un film netflix).
Le résultat? Une scène ridicule où Ryuk apparaît pour la première fois. Light pète un câble de terreur jusqu'à en être totalement minable, et on nous sert une mise en scène façon film d'horreur de possession à la paranormal activity avec des tables et des chaises qui vol partout, un plan sur un fond de salle sombre comme si un gros screamer allait arrivé... Screamer qu'on retrouvera plus tard quand Ryuk réapparaît dans la chambre de Light.
Intérêt : 0. On bafoue la valeur qui était présente dans l'oeuvre d'origine , qui consistait à nous montrer un Shinigami (dieu de la mort) certes effrayant d'apparence, mais en réalité drôle et fantasque et qui n'essaye à aucun moment de faire peur à Light (enfin , si , en lui parlant de conséquences du death note et de ce qui l'attend, ok, mais pas en mode "bouh ! j'vais te faire peur parceque j'ai l'air démoniaque !! ") quand il vient à lui.

Idem avec l'histoire d'amour style teenagers americain basique : l'élève rebelle à moitié émo et la cheerleader basique. Pourquoi avoir foutu en l'air toutes les idées de l'intrigue de Missa et Rem? (et stop la mauvaise foi, tu libères du temps en enlevant les scènes niaise et banal d'amourette du film, et t'as le temps de placer le strict minimum de l'histoire de Missa et Rem).
Pourquoi? pour : " ça" ? Tout est cliché, niais et basique. C'est même forcé ! et je ne vais pas parler des acteurs qui sont absolument catastrophiques (oups trop tard), ou encore du manque de profondeur des personnages, d'autres qui sont sensé être importants mais qui sont réduits au simple personnage tertiaire sans âme juste pour faire avancer une intrigue superficielle et sous assistance respiratoire du DEBUT à la FIN.

Faut il également parler de ce côté "inspiration destination finale" (grosse référence du cinéma !) grotesque pour rendre les morts via le Death note spectaculaire. Mais là c'est pas nul parce que "c'est pas pareil que dans le manga" ! ça aurait pu presque être une bonne idée !
Mais la scène ou Light va écrire pour la première fois dans le Death note, il ne sait pas du tout ce qu'il est en train de faire et : BAM ! le mec marque "décapitation" dans le journal , comme ça , cash direct de but en blanc ! le mec à pas le temps quoi...
Qui ferait ça? Franchement? Sa réaction n'a rien de naturel, elle est forcée et uniquement là pour amener du spectaculaire, là où dans l'oeuvre d'origine, on voyait Light apprendre petit à petit de lui même comment fonctionne le Death note.
Je comprend qu'on ait pas le temps dans un condensé d'un film de faire ça, mais ya des limites entre trouver une entourloupe bien amenée et y aller comme un gros bourrin débile sans subtilité en mode " DECAPITATION PUTAIN ! DU SANG DES OS DU GORRREEE !!!" Juste pour convenir à un publique... plus mainstream? j'sais pas j'ai pas les mots là !

Et je ne parlerais pas non plus du L de ce film... qui en plus de souffrir des mêmes tares que le personnage de Light, est aussi victime de nombreux choix douteux et travestissement de l'oeuvre d'origine pour aucune valeur ajoutée (et rien à voir avec le fait qu'il soit black, ça on s'en fou total, un L black c'est limite la meilleure idée du film tout entier !! ! c'est dire!).

Bref faut que je me calme.
Là j'ai envie de dire, vous voulez condenser le thème Death note à travers un film d'une heure et demie? Faites quelque chose de nouveau !
Faites un film estampillé "Death note", avec des nouveaux personnages, qui reprends les codes du manga : le journal de la mort, les shinigamis , l'intrigue à la fois mind game et policière... qui s'inscrit ou non dans la time lime de l'oeuvre d'origine.
Quoi? Ca ne va pas attirer les fans? (déjà : bien sûr que si ! )
Mais dans ce cas alors faites un film POUR LES FANS bordel ! Qui respecte l'oeuvre d'origine, du moins, ses aspects au delà des superficiels et artificiels (donc pas en mode : "bon votre putain de Light là, c'est un torturé alors on lui a foutu une coupe émo décolorée et un côté ado rebelle faites pas chier hein" ). Après oui, trouver une entourloupe pour que ça tienne en 1h30 ok, mais faites ça intelligemment et même si ce sera certainement mal-habille au final on vous le pardonnera si le reste est bon.

Le fan, même basique (tant qu'il n'est pas dictatorial) il va aimer les deux versions si c'est bien (intelligemment) fait. Il crachera pas sur des changements parce que c'est "des changements" si ils sont bien faits. Il ne crachera pas non plus sur un film "trop fidèle" si les points les plus importants sont ok également.
Mais là , non, non et non, rien n'est "ok " pour le coup.
Et pourtant à chaque fois il y a tentative de rallier les goûts populaires à des œuvres géographiquement diamétralement opposées à ceux qui produisent le remake... comme si c'était "ce qu'il fallait faire pour que ça marche".
Et à chaque fois c'est un échec, voir pour certains carrément, un SUICIDE commercial.
C'est voué à l'échec, mais ils le font quand même, le coup de l'ajout d'une amourette américaine basique, de la course poursuite en bagnole, de la séquence émotion foireuse avec musique populaire foireuse, ou encore, la fin cliff hanger qui n'a strictement pas le moindre intérêt mais pour donner un côté "les gens vont peut être regarder (ou jump direct) le générique en entier pour voir si ya pas une scène post crédit comme au cinéma avec les films marvel ou pirate des caraïbes ! " .
Dans ce cas là on se demande bien ce qui a pu se passer dans la tête de l'équipe du film, tout comme on s'est demandés comment on a pu nous pondre dragon ball evolution, qui a quand même coûté au réal des excuses publiques envers la communauté des fans de dragon ball.

Tout ça c'est pas du fanatisme aveugle, ni du prosélytisme ou de la sacralisation.
Je pense que mes arguments tiennent la route, au moins pour répondre à une éventuelle accusation de ce genre :)
Après il faut de tout pour faire un monde, des fans qui sont prêt a hurler au scandale parce qu'on a osé toucher à l'oeuvre d'origine, même si le résultat est excellent, il y en a.
mais là faut m'expliquer ce qu'il y a d'excellent, voir même de bien ou de simplement "passable".
Accumulation d'idioties , anéantissement total de ce qui faisait la force de Death Note, rien n'a été compris par l'équipe du film, rien.
Et on nous vend ça comme quelque chose de bien, de beau, d’efficace voir de fidèle. Où est la plus valu? nul part...
Oui il a été dis bien à l'avance que ce film serait une sorte de réécriture de Death Note.
Mais le cul entre deux chaises, ils l'ont bien pourtant !

Voilà les cocos, faut faire des choix des fois. Des vrais.

Bref, n'allez pas voir ce film, surtout si vous aimez Death Note.

Note de fin: Cette "critique" n'est que le reflet de mon expérience personnelle et subjective, à aucun moment je ne prétend détenir la vérité universelle. J'avance des arguments qui me paraissent logique, c'est tout. Et encore, je suis loin d'avoir tout dit sur ce film...
Mais il fallait condenser ;)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 317 fois
4 apprécient

Autres actions de Alfred Pennyworth Death Note