Comment j'ai gâché 1h40 de ma vie

Avis sur Death Note

Avatar Felix Moutet
Critique publiée par le

En 2009 on avait eu droit à une adaptation du culte Dragon Ball et le souvenir que je garde du visionnage de ce film me donne encore des envies de meurtre. A l'annonce de l'adaptation de Death Note j'avais peur mais aussi hâte car Netflix nous a prouvé qu'il pouvait faire du très bon en terme d'adaptation (Daredevil en est pour moi l'exemple parfait).

A l'apparition de la première BA la peur m'envahie, transposé Death Note au Etats-unis pourquoi pas après tout c'est Netflix se destine en principe à un public occidental. Les détails qui m'ont mis la puce à l'oreille sont les suivants :
- Mia en P**** de pom-pom girl;
- Light avec une teinture blonde dégueulasse alors que franchement un acteur blond à hollywood c'est trouvable (ou alors un bon coiffeur au choix);
- Mais surtout le fait que Light soit une victime alors que dans le manga c'est un lycéen pas cool ni rejeté mais juste un ado très intelligent et au dessus de la masse.

Après cette BA le film sortie de mon esprit mais voilà qu'hier je vois sur Netflix que le film est sortie. Malheureusement je clique parce que la nostalgie et les souvenirs l'emporte sur la méfiance. Laissé moi vous racontez comment j'ai perdu 1h40 de ma vie.

Tout commence avec le rêve de mon adolescence le magnifique, le fascinant, cette objet terrifiant qu'est le DEATH NOTE qui nous tombe tranquillement du ciel. Et nous sommes introduit dans la foulé à nôtre personnage principal Light Turner (oh mon dieu j'ai vomi ces cheveux putain).

Mais là un déluge ce met à tombé et Light court se mettre à l'abri mais en chemin il croise deux brutes américaines clichés qui maltraites un étudiant à lunettes (originalités - 2). Notre héroïne Mia s'interpose et Light suit car il trouve que c'est ''trop pô juste". Et...et...il prend un K.O. Ce qui me fait totalement abandonné l'idée de voir un un Light badass.

Après son petit coma au milieu de la cour de récré il se réveille et il est envoyé directement dans le bureau du principal et parce qu'il a fait les devoirs de ses camarades il est envoyé en retenu pour deux semaines. Ah oui et on apprend au passage qu'il a perdu sa mère il y a peu de temps mais apparemment pour le principal LA COMPASSION C'EST POUR LES TAPETTES !!!

Et hop à peine le temps de digérer tout ça que nous voilà avec Light en colle, et là le ciel devint sombre, le vent se mit à rugir et Ryuk nous apparaît enfin. Dans le manga Light est perturber à la première apparition de Ryuk mais conserve un certain calme et surtout sa dignité. Dans le film la blondinette se met à crier et courir de partout et essaye de se convaincre que tout ceci n'est qu'un rêve. Dans cette scène apparaît le premier vrai problème de l'adaptation Ryuk lui incite à tué le brute qui l'avait mis K.O. Dans le manga Ryuk ne l'incite pas à tué mais joue plutôt avec Light. Et bien évidemment Light écrit le nom de la brute et même comment il meurt dès la première utilisation du Death Note. La brute meurt devant ses yeux et il continue sa journée comme si rien de c'était passé.

Après une rapide scène qui nous explique que le mafieux local a tué la mère de nôtre héros. Nous avons le droit a une scène de découverte/explication de qu'es que c'est que ça fait un death note. Encore une fois différence entre manga et film dans le manga Ryuk perd le Death Note et les autres dieux de la mort le voie d'un très mauvaise oeil. Dans le film le Death Notre passe de main en main et les humains sont les possesseurs des Death Note pas les dieux de la mort.

Light se saisie ensuite des fichiers de son père sur l'affaire du meurtre de sa mère et tue le mafieux responsable de sa mort.

Ensuite nouvelle scène "complicité" entre Mia et Light et contrairement au manga Mia domine la relation et Light est amoureux de Mia. Rappelons-nous que dans le manga Mia et tellement sous le charme de Light qu'elle se laisse manipulé et risque sa vie pour lui ce qui donne une relation extrêmement malsaine. Sur un coup de tête et parce que "la meuf elle est bonne" Light lui dit qu'il peut tué des gens avec un cahier et lui prouve en tuant un preneur d'otage en direct à la télé. Il enchaîne par ses ambitions de rendre le monde meilleur en tuant les criminels et... il rentre ensemble chez Light et il baise. CLAP CLAP CLAP on applaudit l'américanisation du film qui nous montre des ados déluré et en manque permanent de sexe.

On découvre enfin l'antagoniste du film L le personnage légendaire qui créa en partie le culte autour du manga Death Note. L est pour une raison ou une autre au Japon entrain d’enquêter sur Kira Pourquoi ?? Parce que t'as vu on est au Japon on a pas oublié qu'on adapte un truc japonnais Hein t'as vu ça oui toi derrière ton écran t'as vu !!!

L contacte le père de Light qui enquête comme par hasard sur Kira et il est le plus compétent selon L parce que parce que... il a lu le scénario je suppose. L nous explique que Kira est à Seattle avec une explication tiré par les cheveux. L court donné une conférence de press et défi Kira au yeux du monde.

L fait suivre Light parce que c'est un suspect alors que c'est quand même un adolescent lambda de base. Light veut faire profil bas mais Mia n'est pas d'accord et veut continuer. Elle propose simplement de tué les gens qui les suivent et de continuer leur oeuvre. Light ne veut pas mais Mia le fait quand même.

Le père le Light fait ensuite une conférence de press et il défi à son tour Kira et ne meurt pas. L en déduit que Light est Kira. Là encore un problème L n'est pas sensé savoir comment tue Kira, et il n'est pas mort quand il a défié Kira alors qu'es qui lui fait dire cette fois que c'est Light. Rien nada que dalle juste encore une fois parce qu'il a lu le putain de scénario.

  • Au bordel je sens que la rage monte* Le pire est encore à venir. Si vous êtes arriver jusque là bravo c'est déjà pas mal.

L va ensuite à la rencontre de Light dans un café. Dans le manga les rencontres entre L et Light sont vraiment sous tension parce que les deux sont très intelligent on le sait et on le ressent. Dans le film cette rencontre et mal écrite et mal joué et nos deux personnages font erreurs et dévoile leur carte. Palme de l'idiot de l'année pour Light qui se grille totalement et n'essaye même pas de prétendre qu'il n'est pas Kira.

Light décide alors de contacter le majordome de L, Watari pour qu'il lui donne le nom de L. Malheureusement celui-ci ne le connait pas. On a le droit à la référence manga et Watari nous explique que L vient d'un pensionnat qui forme les meilleurs détective du monde (peut-être la où a été formé Batman qui sait). Sans plus attendre Light envoie Watari à ce fameux pensionnat pour qu'il trouve le nom de L et évidemment Watari meurt avant de le lui donner.

Nous avons a nouveau droit à un cliché de teen movie américain débile où Mia et Light vont au bal de promo. Oui réellement Kira à un PUTAIN DE BORDEL DE MERDE de bal de promo à la con et ils dansent un slow. L apprend la mort de Watari et décide de se mettre à la poursuite de Light pour le tué pour de bon. Mia apprend à Light qu'elle a écrit son nom dans le Death Note et que si celui-ci le lui transmet elle brûlera la page et Light survivra.

Bref passons la scène final dans une grande roue qui tombe (originalité - 9999), et le twist qui est encore un fois tirée par les cheveux mais pas si mal amené je dois avouer. Pour en venir à la fin Mia est morte car Light a écrit son nom dans le carnet et l'a manipulé avec le carnet pour qu'elle brûle la page et que Light survive.

La dernière scène nous montre Light dans un lit d'hôpital qui explique tout à son père et L en parallèle qui découvre que peut-être la petite amie était impliqué. L va chez Mia défonce la porte et trouve une page du carnée et va pour écrire le nom(ou pas) de Light. Ryuk dit une phrase faussement classe et c'est la fin juste la fin de cette purge d'une heure 40.

Conclusion :

Cette adaptation est ce qui peut se faire de pire en la matière. Toute la force et l'intensité du manga se son perdu dans la volonté de Netflix ou du réal d'en faire un teen movie américanisé au possible. Ce film n'est pas un bon thriller car il n'y a pas de tension ni d’empathie pour aucun des personnages. Pas un film d'horreur. Ce film est un déchet un infecte bouse, un gâchis d'argent de temps. Mais surtout un pétard mouillé pour ce qui aurait pu faire un des meilleurs thriller de la décennie.

En résumé :

  • Les acteurs sont à la ramasse, sauf l'actrice qui joue Mia que j'avoue avoir trouvé assez juste tout le long du film;
  • La piètre représentation de Light qui devient une victime doté d'un cerveau qui a un bouton ON/OFF;
  • Ryuk qui fait des caméos et qui n'a pas un VRAI rôle, et la représentation en CGI qui n'a pas l'aspect terrifiant du manga, je pense qu'un personnage animatronix ou alors un Willem Dafoe avec un bon maquillage et de bonne prothèse à l'aspect arachnéen aurait fait un bien meilleur travail de représentation du dieu de la mort;
  • L qui n'a pas de cerveau encore une fois qui n'est pas le personnage glacial et bizarre mais terriblement intelligent du manga, mais un espèce d'athlète qui fait du parcours et qui décide un peut vite qui est un suspect ou pas qui doit être arrêté ou pas, et qui trouve que la vie est dure quand on voyage en jet privé et en limousine;
  • Les incohérences il y en a tellement mais tellement que je pense que ça ferait un très bon jeu à boire.

Ps : Toutes critiques constructives sur cette critique sont les bienvenues, pardon pour les fautes d'orthographes il est tard trop tard mais il fallait que ça sorte.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 466 fois
3 apprécient

Autres actions de Felix Moutet Death Note