Une adaptation catastrophique mais un film simplement médiocre

Avis sur Death Note

Avatar Vy Ty
Critique publiée par le

Il faut avouer qu'on a rarement vu un film netflix autant descendu sur ce site : des critiques quasi-unanimement à charge et un 3,8 de moyenne !!!!

Est-ce bien mérité ? Je ne pense pas. Il est difficile de défendre ce film qui est en soi très médiocre et dont on peut citer maints défauts. Un film qu'il est difficile de ne pas détester et pourtant...

Disons-le tout de suite, toute la subtilité du manga d'origine est laissée à la trappe. Pire encore, le héros perd tout charisme, et son caractère hors-du-commun. Pire encore, il perd aussi toute ambiguïté. Comparer ainsi les deux personnages revient à vouer aux gémonies le "Light" version Netflix.

Quelques éléments de comparaison, si le héros de cette adaptation est "dit" intelligent, on ne remarque jamais son intelligence par ses actes, contrairement au personnage d'origine. Pire encore, il apparait parfois d'une stupidité affolante notamment lorsqu'il dévoile ses pouvoirs le lendemain à une quasi-inconnue. Le personnage d'origine sait bien l'importance du secret et ne dévoile ses pouvoirs qu'à contre-coeur, par nécessité, et en conservant autant que possible son anonymat. Quel imbécile prépubère avouerait le lendemain à une jolie fille à qui il a adressé une dizaine de mots qu'il a tué quelqu'un la veille.... Cet exemple est particulièrement représentatif à la fois de l'incompréhension du personnage original mais aussi des incohérences qui rendent le film médiocre de manière objective sans même le comparer au manga d'origine.

De plus, le light que l'on connait est un génie dans le genre "gendre idéal", sûr de lui, admiré par tous, excellant dans tous les domaines. C'est un problème quand on adapte un récit japonais à l'univers américain et occidental de manière générale. Quand l'excellence est source d'admiration au japon, en Occident intelligence, politesse et maitrise de soi ne sont guère source d'admiration, surtout au lycée...
C'est pourquoi, le personnage est transformé en archétype classique d'intello sympathique, victime maltraitée par les garçons populaires et sportifs. Le vieux cliché éculé de l'adolescent tourmenté... Là encore la comparaison est en défaveur de l'adaptation mais déjà il faut nuancer le caractère catastrophique de ce choix. En réalité, la série n'avait que peu de choix possible à partir du moment où elle intègre le récit à l'univers occidental. Cela eut été incohérent d'adapter ces caractéristiques d'origine du personnage, on aurait alors eu ce que chez nous on appelle une "mary sue", ce qui agace par chez nous plus encore en réalité que le cliché du "teen emo dark". Le choix aurait rendu le film plus catastrophique encore, créant une incohérence de l'univers intra-diégétique bien plus pénalisante. Une autre possibilité s'offrait cependant en créant un personnage avant tout populaire et en position de force et "relativement intelligent" par rapport à ses comparses. Il aurait été possible d'éviter la catastrophe en se gardant de lui attribuer une intelligence excessive, il eût été alors un cliché moins éculé, celui du gars populaire tiraillé par une conscience morale bien réelle mais inhibée concrètement par l'univers cynique de son entourage et de ses amis proches au comportement peu respectable. Ce cliché aurait été tout aussi décrié par les fans de l'animé car il resterait une large trahison de l'original. Cependant pour moi, ce choix aurait été plus judicieux et aurait amélioré la qualité du film car, de toute façon, l'intelligence exceptionnelle du personnage bien que suggérée dans le film ne transparaît jamais réellement ! Quitte donc à sacrifier le traitement de cet aspect, nulle raison de privilégier alors l'archétype de l'adolescent martyrisé par ses camarades. Choix peu judicieux donc selon moi mais qui ne provoque souvent qu'un film médiocre banal et ne suffit pas à en faire un film catastrophe. Ce serait plutôt le genre de film qui finalement recueille généralement sur ce site une moyenne comprise entre 5 et 6, voire légèrement supérieur à 6, bien loin des 3,8...

D'autres choix peuvent être choquants en terme d'adaptation et m'ont gêné mais ils ne sont honnêtement pas forcément néfastes au film.
Ryuk par exemple apparait davantage sadique et ne garde pas le côté sympathique d'un être parfaitement neutre et simplement curieux des humains. Il prend trop clairement parti et souhaite ouvertement que le cahier soit utilisé autant que possible par le héros. Il ne conserve donc pas la neutralité du personnage d'origine, un simple observateur curieux et parfois sarcastique. Il est ici bien plus dérangeant. Malheureusement le malaise découle aussi des effets spéciaux qui ne sont guère réussis le concernant... Ceci-dit, c'est un choix qui n'est pas forcément moins bon que celui du manga en soi. Bien entendu, un amateur attaché au personnage n'appréciera pas cette version parce qu'il est attaché au shinigami qu'il connait et qu'il ne retrouve pas. Mais objectivement, les deux choix se valent quasiment.

Sur le long terme, le choix du manga d'origine permet cependant plus de subtilité dans le traitement de sa problématique de fond qu'on pourrait résumé par cette citation bien connue " le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument".
Mais c'est là que je ne comprends pas la déception si forte des fans, le caractère catastrophique de l'adaptation ne pouvait être qu'attendu. J'appréhendais le pire du pire et donc espérait au mieux un film de série-b médiocre mais qui passait le temps et se regardait grâce à un budget supérieur aux films du genre. Peut-être est-ce mon mépris du cinéma qui parle, mais comment ce média peut-il être vraiment intelligent ? Il ne peut jamais que passer pour intelligent. Ses ambitions intellectuelles sont limitées. Comment développer un propos intelligent dans un récit d'une 1h30 (même 2h30 hein)? Et comment peut-on espérer y retrouver la subtilité d'une adaptation de plus de 12 heure (8h30 si on prend la fin du premier arc) ! Un film n'a pas la capacité de subtilité d'une série ou d'un roman, le format le contraint à ne faire que suggérer et au mieux à passer pour intelligent et à laisser suffisamment de miettes aux spectateurs pour qu'il développe de lui-même des réflexions intéressantes à partir de celles-ci. Il peut alors développer des explications tirées par les cheveux pour les films les plus abscons ou en déduire une réflexion logique mais non explicitée qui n'acquiert alors sa subtilité que grâce au regard des spectateurs investis intellectuellement.

Je présageais donc le pire avec ce Death note et, finalement, je ne trouve qu'un film médiocre comme tant d'autres qui peut passer le temps. Après, ne seront pas agacés que ceux qui ne connaissent pas Death Note ou qui sauront prendre du recul et réussir à le regarder aussi comme un film "à part" et pas une simple adaptation.

Si je devais comparer les deux oeuvres, qui n'ont pas le même format, pas les mêmes contraintes, pas le même choix d'univers (japon / états-unis) je mettrais alors probablement un gentil 2,5 sur dix à ce film. Mais ce serait un jugement injuste. Les adaptations live d'animé sont en réalité, un véritable casse-gueule, je n'ai en tête que des catastrophes, je me souviens encore de l'adaptation de City Hunter avec Jacky Chan. Le film en plus d'être une adaptation catastrophique était vraiment une catastrophe cinématographique. Le seul moyen de prendre plaisir devant celui-ci, même de passer le temps sans trop de désagrément, c'est grâce au plaisir du nanard. Je n'ai jamais apprécié les nanards personnellement...

Je pense avoir suffisamment expliqué pourquoi le film vaut malgré tout cinq ou six selon moi. (ou pas.... j'ai surtout minimisé ou relativisé ses défauts sans vraiment mettre en valeurs les qualités du film, car elles restent très très minces. Mais il faut bien comprendre que c'est le cas de la plupart des films notes cinq, six sur ce site... Un film avec des défauts à relativiser et peu de qualités obtient cette moyenne sur ce site en tant normal.)

Pour terminer, en tant que véritable fan du manga et de l'animé d'origine, je me permets de me défouler un peu du caractère catastrophique, bien qu'en partie excusable de cette adaptation, avec quelques autres critiques non exhaustive !

Pauvre Mia, personnage déjà régulièrement décriée par les amateurs de l'original, j'appréciais son fanatisme "innocent", le personnage ici perd le côté innocent et devient presque sadique. C'est elle qui est corrompue dans le film. Pire encore, à part le fait qu'elle a un joli minois dans cette adaptation, ce qui rendait pour moi le personnage original sympathique était finalement sa dévotion totale envers le héros, la profondeur et l'innocence de ses sentiments. Plus encore, l'aspect tragique de ces derniers qui n'étaient payés en retour que par un intérêt pragmatique du personnage principal qui la manipulait et la méprisait secrètement.
Ce choix ici explicite le manque de subtilité de l'adaptation en opposant finalement les états d'âme de light et le manque de scrupules de Mia. On trouve alors un héros qui regrette ou doute beaucoup trop de ses actions, mais qui malgré tout reste fourbi de bonnes intentions et non pétri d'ego. Le héros d'origine ne doute jamais de son plan et bien que, petit à petit, corrompu par le pouvoir qu'il détient, l'oeuvre originale gardait un léger recul permettant de ne pas juger trop facilement ses choix politiques et éthiques. Tuer des criminels, sans procès, pour combattre le mal, une problématique qui existe encore en théorie au japon mais impensable en occident qui décrie la peine de mort et refuse même de l'interroger. Malgré l'existence de celle-ci aux états-unis, elle reste fondamentalement difficile à admettre et à justifier rationnellement par la pensée occidentale même américaine. Davantage de manichéisme encore donc ici, mais un manichéisme propre au politiquement correct de notre culture occidentale et non pas à ce film...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3009 fois
17 apprécient · 9 n'apprécient pas

Autres actions de Vy Ty Death Note