Dé(ceptions)majeures

Avis sur Démineurs

Avatar SeigneurAo
Critique publiée par le

La guerre est une drogue.
Le ton est donné, et mieux vaut garder ce motto en tête tout au long du film, sous peine de passer à côté.
Ce fut un peu mon cas.

Très franchement, je suis parti avec un a priori positif sur ce film, ce qui est rarement un service rendu au réalisateur.
Et de fait, j'évoquerais plutôt une déception.
Les scènes sont longues, très longues, trop longues.
Certes, le traitement se veut pseudo-documentaire dans sa forme, cela permet de s'immerger dans le quotidien de ces hommes où la peur et l'attente constituent sans aucun doute des éléments prépondérants.
Certes, le sujet est très sensible aux États-Unis et sans doute depuis l'Europe ne mesure-t-on pas pleinement l'impact d'un tel film là-bas, et le courage de l'équipe qui l'a fait.
MAIS cela ne rattrape pas ce manque de rythme.
Je ne m'attendais bien sûr pas à un film à suspens ni d'action, mais force est de constater que là on regarde sa montre.
Et sans même réellement partager l'angoisse qu'on essaie vraisemblablement de nous faire passer.

Au niveau psychologique, les personnages ne sont pas non plus extrêmement fouillés, pour ne pas dire caricaturaux.
Ils boivent, ils se battent, ils sont un peu kamikazes sur les bords, mais ils ont un coeur, bordel.
C'est peut-être représentatif de ces soldats qui doivent en majorité revenir très affectés et en majorité étaient des gens normaux à la base, mais pour autant on ne s'attache pas à eux.
Même quand la famille est évoquée, c'est furtif et dénué de sentiments. Ou plus exactement, je ne les ai pas ressentis.
L'action se focalise d'ailleurs quasi-exclusivement sur le personnage principal, ce qui est regrettable une fois encore.

Visuellement, le film donne ce qu'on attend de lui.
Caméra à l'épaule, sable et désert, guerilla urbaine.
Là en revanche, l'immersion est réussie.
La bande-son est également à sa place, sans rien qui dépasse.
Assez académique en somme, pour ce qui est de la forme.

J'ai attendu une journée avant de rédiger cette critique, afin de laisser se décanter un peu le film.
Ce qu'il en ressort, c'est que je garde peu de souvenirs marquants, et je me sens également peu affecté psychologiquement.
Je suis toujours persuadé que la guerre c'est pas bien, et je suis toujours persuadé que les hommes qui la font ne sont pas ceux qui la décident.
Les premiers sont courageux et reviennent souvent abîmés.
Ceux-là sont mis en avant, sans pour autant qu'on ne s'y intéresse beaucoup, ou superficiellement.
Les seconds ne sont évoqués à aucun moment du film.
On ne voit pas bien où l'on veut nous emmener, en sus du manque de rythme j'ai déploré un manque de variété dans les scènes successives, et un manque de structure narrative.
Même de vrais documentaires sont parfois plus construits.

Pour résumer, mis à part le sujet brûlant politiquement et le fait que ce soit une réalisatrice et non un réalisateur, je trouve ce film sans grand intérêt.
Au niveau artistique ce n'est pas très impressionnant.
Au niveau politique c'est -encore une fois, du point de vue du pauvre européen que je suis- un peu tiède comme critique de la guerre en Irak.
Sans tomber dans la caricature à la Michael Moore, on aurait apprécié un peu plus de parti pris, davantage d'implication émotionnelle.
En ce qui me concerne, je ne suis pas rentré dans le jeu.
Dommage, j'en avais envie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1238 fois
10 apprécient · 6 n'apprécient pas

SeigneurAo a ajouté ce film à 1 liste Démineurs

Autres actions de SeigneurAo Démineurs