Buscemi & Tarantino steal the show

Avis sur Desperado

Avatar CeeSnipes
Critique publiée par le

En 1992 débarquait un jeune réalisateur texan au Festival de Cannes avec son autoproduit El Mariachi, thriller en espagnol, énergique, drôle, mais clairement fauché, des effets spéciaux aux acteurs non-professionnels.

En 1995, Columbia lui offrit la possibilité de réaliser une suite-remake de ce premier film, Desperado. Robert Rodriguez avait donc de l'argent pour pouvoir assumer ses ambitions et servir le carnage qu'il voulait. Desperado surnage pendant près de quarante-cinq minutes, tant qu'il y a les excellents Steve Buscemi & Quentin Tarantino à l'écran (les deux cinéastes ayant eu leurs premier succès en même temps et étant devenus amis depuis). Lorsque les acteurs quittent le film, ce dernier s'écroule, se transformant en actioner bourrin mais débile, vraiment très moche et mal filmé. Rodriguez ne sait plus sur quel pied danser, s'il faut être sérieux ou réaliser un nanar jouissif. A se mélanger les pinceaux, on tombe dans le navet le plus ennuyeux.

Desperado est donc un film en demi-teinte. Amusant 45 minutes, pénible tout le reste, le film est rageant. Peut mieux faire, Robert Rodriguez.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 561 fois
1 apprécie

Autres actions de CeeSnipes Desperado