👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Diamantino est une comédie portugaise réalisée par Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt. Tous deux ont déjà réalisé plusieurs courts-métrages mais ils ont décidé de se lancer ensemble pour leur premier long-métrage. Le film a d’ailleurs été projeté au Festival de Cannes 2018, dans la section Semaine de la critique internationale, dans laquelle il remporta le Grand Prix.

A la distribution on retrouve Carloto Cotta (La Gueule que tu mérites, Tabou, La religieuse portugaise) qui interprète le personnage principal, Diamantino. Cleo Tavares (Damned Summer) campe le rôle d’Aisha. Enfin, Anabela et Margarida Moreira, dont c’est à toutes deux le premier rôle sur grand écran, jouent Sonia et Natasha Matamourous, les sœurs jumelles de Diamantino.
Résumer Diamantino est extrêmement difficile tellement il part dans tous les sens et est loufoque. Mais on pourrait le faire ainsi : Diamantino est l’icône planétaire du football mais un jour tout bascule et son génie s’envole. La star déchue devient alors la risée nationale et le voilà embarqué dans un réel Odyssée. Conspiration familiale, manipulation génétique, crise des réfugiés, complotisme d’extrême-droite etc…voici ce que devra affronter Diamantino.

C’est ce synopsis énigmatique et la bande d’annonce exubérante qui m’ont poussé à aller voir le film or j’en suis ressorti à moitié convaincue. J’ai bien aimé mais je m’attendais à mieux et voici pourquoi :
Commençons par les points positifs ; le ton parodique et critique envers le Portugal est donné dès le départ. L’opium du peuple n’est ici plus la religion mais bien le football avec un Diamantino considéré comme un réel dieu vivant, c’est d’ailleurs sa chute qui lancera le film. En effet, suite à sa rencontre avec des réfugiés, il n’arrive plus à voir les gros chiens poilus (oui oui vous avez bien lu) sur le terrain or ce sont eux qui lui permettaient de marquer. Il fait ainsi perdre à son pays la finale de la coupe du monde de football et ce dernier le renie à cause de cet échec. Plus qu’une parodie du Portugal actuel, le film est réellement engagé. En effet, une campagne de propagande politique pour sortir de l’Union Européenne est lancée et Diamantino devient malgré lui le symbole de l’extrême-droite. Le film dénonce bien toute l’Europe de nos jours et la montée des extrêmes-droites. L’esthétique parfois kitsch (très kitsch) colle bien à cet ovni qui sort des codes classiques. Les réalisateurs nous plongent dès le début de Diamantino dans une sorte de rêve qui durera environ une heure et demi.
Cependant, le film joue, sans aucun doute, sur des clichés assumés comme le sportif imbécile, les jumelles machiavéliques ou encore la savante folle. Cela fonctionne bien au départ mais l’abrutissement du héros devient un peu lourd à la fin car il ne comprend vraiment rien de rien que ça en devient ridicule. De plus, comme le montre le synopsis, une multitude de sujets est abordée, tous ne peuvent donc être exploités au maximum mais cela n’est pas bien grave car tout, ou presque tout, reste cohérent et sert à faire avancer l’histoire. On pourrait critiquer une histoire d’amour trop prévisible et décevante mais toutes les scènes avec les sœurs jumelles sont sublimes.

Pour conclure, Diamantino est un film inclassable, engagé, comique avec des moments dramatiques et un personnage principal touchant.

Enjoymovie
6
Écrit par

il y a 3 ans

2 j'aime

Diamantino
mymp
7
Diamantino

L'ego du stade

Si un jour des scientifiques, inconscients et fous, décidaient de fusionner ensemble Cristiano Ronaldo et Neymar da Silva Santos Júnior, le résultat ressemblerait certainement à Diamantino, joueur de...

Lire la critique

il y a 3 ans

4 j'aime

Diamantino
seb2046
7
Diamantino

Gazon onirique...

DIAMANTINO (14,4) (Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt, POR, 2018, 92min) : Voilà donc un film ovni complètement déjanté ! Cette expérience cinématographique livre une détonante farce sur la...

Lire la critique

il y a 3 ans

3 j'aime

Diamantino
Joe_Zo
9
Diamantino

"et il m'est arrivé des choses bizarres"

Je suis tellement triste que la salle n'était pas remplie ce soir. Deux personnes pour une séance le mercredi soir de la première semaine. Outch. Alors que le distributeur a fait des jeux à gratter...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime

Manifesto
Enjoymovie
7
Manifesto

Une Cate manifestoment éblouissante

Manifesto, est le premier film de Julian Rosefeldt, artiste allemand dont le travail consiste principalement en la création de films très visuels qu’il expose lors d’installations artistiques. Le...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

Edmond
Enjoymovie
8
Edmond

Un récit sur la création mythique de Cyrano de Bergerac plein d’humour et de dynamisme

Alexis Michalik, acteur aperçu dans Sagan, Tout pour être heureux ou encore dans des séries TV policières comme Diane, femme flic mais également scénariste et metteur en scène arrive en ce début 2019...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime

Diamantino
Enjoymovie
6
Diamantino

L'ovni portugais de cette année

Diamantino est une comédie portugaise réalisée par Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt. Tous deux ont déjà réalisé plusieurs courts-métrages mais ils ont décidé de se lancer ensemble pour leur premier...

Lire la critique

il y a 3 ans

2 j'aime