👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.


J'aime mieux une belle chimère qui fait mépriser le repos et la vie, une illustre folie qui fait tenter de grandes choses qu'une réalité stérile, une prétendue sagesse qui jette et retient l'homme rare dans une stupide inertie.


Cette nouvelle et énième traduction de Frankenstein est une transposition de plus tournant autour d'une vieille licence surexploitée que La Fox, dépoussière et réactualise avec un plus gros budget, des effets spéciaux à jour, ainsi qu'un récit plus particulier, puisqu'il tourne autour de la relation entre le docteur Frankenstein et son fidèle bras droit Igor.

Bien que ce long métrage soit plutôt innovant dans son traitement de l'histoire ainsi que des personnages, beaucoup de mauvais points subsistent. La nouvelle idée d'approche autour du "Docteur Frankenstein" dans un premier temps est emballante, jusqu'à constater que c'est finalement ultra simplifié, manquant de perplexité et de profondeur dans la maîtrise de son sujet.

La mise en scène est réussie, dans un mélange de genres plutôt bien calibré avec de la science-fiction, de l'émotion, un soupçon d'horreur, beaucoup d'action et un peu d'humour pas toujours approprié. Le décor est bien planté avec une Angleterre grisonnante, dépeignant une ambiance noire intéressante ne collant pas toujours avec le ton par moments plus léger. Le visuel est beau et bien mis en avant dans les diverses séquences.

Docteur Frankenstein fait partie des oeuvres littéraires possédant un des personnages les plus complexes dans sa psychologie, avec sa fameuse créature dramatiquement instable. Ironiquement, ces deux aspects-là sont justement laissés de côté par le réalisateur, représentant ce qui cloche dans le récit. Une approche étonnante mais innovante, qui aurait pu porter pleinement ses fruits si le cinéaste Paul McGuigan avait eu cette petite étincelle de génie (qu'il n'a pas), qui aurait pu apporter une dose de texture différente à son oeuvre.

Heureusement le film n'est pas ennuyant ! Le rythme est maintenu envoyant de l'action rapidement, continuant avec aisance tout du long rendant l'ennui obsolète.

Le personnage du docteur Frankenstein se présente pratiquement comme un second rôle, laissant à Igor le rôle principal. J'ai envie de dire pourquoi pas, mais que proposes-tu en échange : ben, peu de chose et c'est la le souci.

Le docteur n'est montré que comme un savant fou shakespearien, manquant de développement. Jamais on ne nous démontre réellement cette part d'ombre si propre à lui, cette folie qui le conduit à assassiner des gens pour prendre leurs membres. Ici, on ne sait même pas où il se procure les corps. La créature en plus de ses membres de base, possède 2 coeurs et 4 poumons, et on ne sait que très peu comment il se les est procurés. On passe du plan de la conception du monstre, à celui où il est directement sur le point de prendre vie. Bien entendu je ne tient pas compte de l'autre créature singe qui possède limite un meilleur traitement que la créature, c'est destabilisant.

Les amateurs de la créature vont être déçus puisqu'elle n'apparaît que 10 minutes à la fin pour mieux être expédiée au royaume des morts.

James McAvoy est très bon en scientifique fou, il réussit parfaitement à transmettre ses émotions. Il est encore plus dommage que son personnage soit mal exploité. Daniel Raddcliffe alias Igor apporte beaucoup de fraîcheur à cette licence, proposant une réelle innovation à son rôle et son histoire. Raddcliffe est bon et réellement investi. Ce duo fonctionne très bien ensemble et propose de bonnes idées. Cette fiction présente une novation en s'appuyant sur l'histoire d'Igor qui pour une fois s'avère intéressant.

CONCLUSION:

Bien que le film possède pas mal de défauts faisant preuve d'un manque d'originalité et de profondeur, il remplit un minimum son rôle à savoir nous divertir. Toutefois, "Docteur Frankenstein" reste une vision limitée de la légende, se montrant par moments exaltante sans réussir à en faire une oeuvre solide. Il y avait du potentiel, dommage que Paul McGuigan ne se soit pas beaucoup forcé. Je suis clairement resté sur ma faim c'est pourquoi j'hésite fortement entre un 5 ou un 6, mais bon pour l'audace je vais me montrer généreux.

À voir une fois pour mieux oublier !

B_Jérémy
6
Écrit par

il y a 2 ans

25 j'aime

16 commentaires

Docteur Frankenstein
B_Jérémy
6

Quoi de neuf, docteur ?

J'aime mieux une belle chimère qui fait mépriser le repos et la vie, une illustre folie qui fait tenter de grandes choses qu'une réalité stérile, une prétendue sagesse qui jette et retient l'homme...

Lire la critique

il y a 2 ans

25 j'aime

16

Docteur Frankenstein
Ugly
7

Victor, mon maître et mon ami

Cette production se livre à un dépoussiérage d'une oeuvre mythique tout en gardant les éléments principaux (labo rempli de machines, foudre, créature, vieux château etc...), en virant l'image de...

Lire la critique

il y a 4 ans

17 j'aime

11

Docteur Frankenstein
Jb_tolsa
3

La Pop-culturisation des Classiques

Harry Potter a pris un sacré coup de vieux. En même temps il a passé les cinq dernières années enfermé dans un cirque, où ses geôliers l'ont rendu bossu et moche. À moins qu'il ne l'ait toujours été...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

4

Joker
B_Jérémy
10
Joker

INCROYABLE !!!

La vie est une comédie dont il vaut mieux rire. Sage, le sourire est sensible ; Fou, le rire est insensible, la seule différence entre un fou rire et un rire fou, c’est la camisole ! Avec le...

Lire la critique

il y a 2 ans

150 j'aime

104

Mourir peut attendre
B_Jérémy
8

Mieux vaut s'attendre au prévisible que d'être surpris par l'inattendu ?

Quel crime ai-je commis avant de naître pour n'avoir inspiré d'amour à personne. Dès ma naissance étais-je donc un vieux débris destiné à échouer sur une grève aride. Je retrouve en mon âme les...

Lire la critique

il y a 7 mois

110 j'aime

111

Once Upon a Time... in Hollywood
B_Jérémy
10

Bien plus fort qu'un hommage...

Enfin ! Amis cinéphiles, voici un jour qui doit être fêté ! Une nouvelle oeuvre de Tarantino a vu le jour, et ce n'est pas anodin. Cette superbe journée tout en fraîcheur est tout à fait appropriée...

Lire la critique

il y a 3 ans

106 j'aime

70