👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'ai un problème avec Lars von Trier. Je n'aime rien mais absolument rien de ce qu'il fait. Dogville n'échappe pas à la règle. Dans ce cas ci, je ne critiquerai pas le fond mais plutôt la forme. Le concept du décor... sans décor. Mouais, fallait oser. Mais ça apporte quoi? Quand on décide de faire dans l'originalité, il faut que cela amène un plus au film, ça doit amener un intérêt. Mais là, l'intérêt, il est où? Je ne le vois pas. Ca veut strictement rien dire ou alors faut qu'on m'explique. Faire du bizzare pour le plaisir de faire du bizzare, gratuitement? Faire du bizzare à l'excès. L'excès nuit dans tout. Von Trier ne le sait apparemment pas. A force de vouloir faire dans le décalé, on atterrit à côté de la plaque. Là dessus, on va me rétorquer que le but est de mettre en valeur les personnages et le scénario. Et bien je ne conçois pas le cinéma comme ça. Les décors ne font pas un film à eux seuls mais un film ne peut être totalement réussi en leur absence. J'imagine d'ici, le mec tout fier d'avoir inventer un nouveau style et certains spectateurs criant au génie. M'enfin. C'est comme si on me disait qu'une toile blanche avec un point noir au centre est un chef d'oeuvre. Je répondrai simplement que le seul mérite de l'auteur est d'avoir eu le courage de pondre un truc aussi grotesque et de nous prendre pour des cons.
bboy1989
3
Écrit par

il y a 11 ans

4 j'aime

1 commentaire

Dogville
Torpenn
5
Dogville

Amazing Grace

Lars von Trier raconte l'Opéra de quatt'sous avec la voix off de Barry Lyndon et les chapitres de Winnie l'Ourson, et ça donne Dogville, film intéressant, parfois, mais pas complètement, hélas. Sous...

Lire la critique

il y a 11 ans

73 j'aime

47

Dogville
blacktide
8
Dogville

And Grace my fears relieved

Mettre des mots sur ce film pourrait paraître presque indécent. Puisque les mots ne se pansent point, et les maux ne se pensent pas. Ou peut-être que si en fin de compte. Nos maux sont à chaque...

Lire la critique

il y a 4 ans

49 j'aime

16

Dogville
Krokodebil
9
Dogville

La chienne et les pommes.

Il est de ces soirs où l'on ressent l'irrépressible besoin de se faire du mal sous prétexte de se cultiver. Un peu désœuvré, cherchant des excuses pour ne pas travailler sérieusement à des sujets...

Lire la critique

il y a 8 ans

36 j'aime

5

Le Pacte des loups
bboy1989
9

Grosse daube? Je plaide non coupable !

Le pacte des loups est considéré par beaucoup comme étant une daube. J'accorde qu'il peut paraître bourré de prétentions. Genre Luc Besson "Nous, les Français, on va prouver aux Américains que l'on...

Lire la critique

il y a 10 ans

36 j'aime

5

Londinium
bboy1989
10
Londinium

Dans l'ombre des deux autres...

"...go away, go away, you fill my headspace..." Je ne vais pas y aller par quatre chemins. Dans le monde trip-hop, "Londinium" est au moins l'égal des "Blue lines", "Dummy" et autres "Mezzanine"...

Lire la critique

il y a 10 ans

29 j'aime

2

Threat Level Midnight
bboy1989
10

Meet new friends, tie that yarn, and that's how you do The Scarn!

Le projet de toute une vie, un rêve qui se réalise enfin après des années de galère. « Threat Level Midnight » est plus qu'un simple film d'action, c'est un aboutissement. Tournage, re-tournage,...

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

3