👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Écrit sur du vent

Written on the Wind

1956

946

722

63

7.3

Film de Douglas Sirk · 1 h 39 min · 9 janvier 1957 (France)

Genre : Drame

Casting (acteurs principaux) :

Rock Hudson, Lauren Bacall, Robert Stack, Dorothy Malone, Robert Keith, Grant Williams, Robert J. Wilke, Edward Platt

Pays d'origine :

États-Unis
Casting complet et fiche technique

Fils d'un roi du pétrole texan, Kyle Hadley a versé dans l'ivrognerie. Un jour, il tombe amoureux de Lucie Moore, que lui présente le géologue Mitch Wayne, son meilleur ami. Avec l'espoir de le guérir de son vice, Lucie accepte d'épouser Kyle, ce qui navre Mitch, également amoureux d'elle. Entre Kyle et Lucie, tout se passe bien dans un premier temps. Mais Kyle apprend par le médecin de famille qu'il ne pourra jamais avoir d'enfant. Or Lucie est enceinte. Alors qu'il la frappe violemment, un... Voir plus

Chlorophylle

Chlorophylle

RIP Dorothy

il y a 4 ans

2 j'aime

takeshi29

takeshi29

Malheureusement la perfide rumeur n'en était pas une... http://fr.mediamass.net/people/lauren-bacall/rumeurdeces.html

il y a 8 ans

2 j'aime

9

Mathilde_Gu

Mathilde Gu

" Do you love me Mitch? / - Like a brother." Etre friendzoné ça finit par rendre agressif...

il y a 4 ans

Artobal
8
Artobal

Critique positive la plus appréciée

Oh, vent, emporte le temps !

Sirk : dès la 1ère image on sait à quoi on a affaire. Une voiture jaune file dans un horizon figé, sous la présence écrasante des pylônes qui coiffent les puits de pétrole. Dès le 4ème plan les...

Lire la critique

il y a 8 ans

Melly
5
Melly

Critique négative la plus appréciée

Tout ça c'est que du vent!

Il faut toujours se méfier quand dans un film, deux personnages décident de se marier alors qu’ils ne se connaissent que depuis 24h. Des fois on y croit dur comme fer, comme dans La valse dans...

Lire la critique

il y a 9 ans

Aurea
8
Aurea

Comme une tragédie grecque

Beau mélo de Douglas Sirk, avec des personnages dignes d'une tragédie grecque de par leur destin funeste, mais qui restent étonnamment humains. Robert Stack en fils déchu d'un magnat du pétrole,...

Lire la critique

il y a 11 ans

Thaddeus
9
Thaddeus

Passions embrasées

Un roadster jaune canari passe à tombeau ouvert, au petit matin, dans une forêt de derricks bleutés, de pompes et de cuves. Sur l’une un "H" géant. Un building avec une enseigne lumineuse, toujours...

Lire la critique

il y a 7 ans

takeshi29
9
takeshi29

Petit Français, écris du vent sur ce cahier de doléances

Ok ça ne se voit peut-être pas trop en ce moment, mais c'est quand même sacrément bonnard d'être Français. Tu peux t'habiller comme une merde sans que Karl Lagerfeld ne te fasse un procès et te...

Lire la critique

il y a 3 ans

ChristineDeschamps
7

Critique de par Christine Deschamps

Je creuse la veine des mélos flamboyants de Douglas Sirk, vu qu'il y a un cycle à la télé. Et celui-ci, qui est l'un des plus sombres, porte bien la patte du cinéaste allemand exilé à Hollywood. Il...

Lire la critique

il y a 3 ans