Mitou

Avis sur Elle

Avatar Krimssone
Critique publiée par le

A chaud.

J'ai pas aimé. C'est pas une bouse, mais selon moi c'est foiré.

On nous parle de quoi ? De femmes, d'hommes, des relations entre eux, de viol, de perversion, de relations perverses, de schémas pervers.
On nous parle également d'hypocrisie, de manipulations... de religion (un peu). Tout ça dans un univers petit bourgeois, finalement, très cinéma français.
Bref, un film qui doit se sortir les doigts du cul pour proposer un point de vue, une histoire, un scénario qui va rendre intéressant un truc qui est pas franchement facile.
Je penche pour un tableau, une exposition des recoins sombres de nos âmes et esprits pervers... Mouais. Je sais pas, y'a un truc qui est dérangeant aussi dans ce rythme, ce son, ce jeu. Un truc qui te dit que le film passe à coté de quelque chose et que du coup, je passe à côté du film. Dommage.

J'ai pas apprécié la direction d'acteur, ou plutôt les propositions des acteurs, mais je les aime de moins en moins, leur accorde de moins en moins de crédit, comédie française, ou oscarisée, césarisée ou récemment pressentie pour un prix d'interprétation à Cannes, ils me font chier. Mais la fumisterie des acteurs est un autre débat et peut-être juste un lubie personnelle, alors je vous ferais pas chier là-dessus.

Ce que je reproche clairement c'est le chemin des personnages. La fin résume à elle seule que tout est foireux.
Le pseudo twist de Rebecca (V. Effira) qui laisse entendre qu'elle savait pour son mari, est d'une lourdeur. La bonne catho bien hypocrite, caricaturale ? Ou le pardon total même pour les crimes ignobles ? J'y crois pas, à aucun des deux. Je vois pas de troisième voie, mais ces deux-là me laisse de marbre.
Et le fils looser qui se ramène dans une décapotable payée par maman, avec sa meuf qui se fout de son bébé (oublie dans la voiture) après l'avoir utilisé pour manipuler son mec.

Je pense que le malaise que provoque en moi le film est que je crois pas à cette histoire, je ne m'identifie jamais, à aucun des personnage, à rien. Godard cherchait la distance avec le spectateur, c'était voulu. Si c'était le cas ici, quel est l'effet recherché par Verhoeven ? Mais pour moi, ce n'est pas le cas.

Mieux vaut se revoir La Chair et le Sang et Robocop (si si)

Hésitez pas à donner votre avis, parce que ce film me laisse perplexe. Voyons le côté positif, au moins il provoque un petit truc, pas comme le dernier Avenger, qui m'a juste fait pouffer devant le ridicule de chacune des séquences...

PS: je promets un jour, je dirais quelques mots sympa sur un film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 97 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Krimssone Elle