Tony Escobar

Avis sur Escobar

Avatar titiro
Critique publiée par le

Pablo Escobar fascine le monde de la fiction, le monde documentaire, voire le monde tout court.
On y a droit à toutes les sauces.
Bientôt, à la place de l'effigie de Tony Montana dans les cellules ou repaires de petits voyous, on aura celle de Pablo Escobar.
Il y a à peine 4 ans, on avait droit à Paradise lost, avec un Escobar version Del Toro. Un film de bonne facture à mon humble avis.
L'année dernière, la série Surviving Escobar: Alias JJ nous est arrivé de Colombie, dont je n'ai pas vu un seul épisode, mais qui apparemment nous plonge dans une ramification de l'empire d'Escobar.
Il y a eu Barry Seal aussi, qui prenait un malin plaisir à glisser le nom d' Escobar pour faire sa pub.
Entre temps, il y a eu la série Narcos, dont je n'ai vu que les deux premiers épisodes.
Avant tout cela, il y a eu une autre série, en 2012: Pablo Escobar: El Patrón del Mal...
J'en oublie peut-être...
Nous aurons peut-être bientôt un Top Senscritique sur les meilleurs Pablo Escobar.
Et maintenant, en ce mois d'avril 2018, nous avons un Escobar, version Bardem.
La question légitime que nous autres spectateurs (in)crédules que nous sommes pouvont nous poser est la suivante: Quel intérêt?
Voir une excellente performance d'acteur de la part de Bardem et Cruz? Nous sommes servis, ils sont fabuleux, mais ils ont déjà prouvé ailleurs, et en mieux.
Assouvir encore cette soif de curiosité, cette fascination qu'Escobar peut engendrer? Voir une sacralisation de ce personnage (abject) et applaudir à deux mains son oeuvre? Non, sûrement pas, pas pour moi en tout cas.
Alors, quel intérêt?
Eh bien, je dirais voir l'histoire du point de vue de l'une de ses "principale" maîtresse, la journaliste Virginia Vallejo. Voir l'histoire de ce monstre avec un point de vue féminin.
Et c'est là que le film déçoit le plus. Car Virginia Vallejo (magnifique Pénélope Cruz donc, qui sort une très belle performance) est souvent reléguée au second plan, devant se cantonner à une simple voix off, pour sauver les apparences.
Du coup, on a droit bien souvent à du démonstratif sur Escobar au sommet, puis sur sa chute.
Ce qui déçoit aussi, c'est que Bardem n'a pas donné de sa personne. Le monsieur n'a vraisemblablement pas voulu prendre trop de poids, ayant donc recours au maquillage pour avoir être gras en apparence... C'est dommage.
Beaucoup de personnages ne sont là que pour faire beau (Peter Sarsgaard notamment).
A défaut d'avoir ce qui était promis, on aurait au moins pu avoir plus de détails sur ses relations avec ses associés/rivaux.
L'impression qu'il en ressort est d'avoir été trompé sur la marchandise.
Au final, Escobar est banal. Il n'y a rien d'innovant.
Même si le spectacle est au rendez-vous, même si les acteurs sont bons, l'ensemble est décevant, et tombera dans l'oubli.
J'ai "hâte" de voir la prochaine incarnation d' Escobar...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1839 fois
13 apprécient

titiro a ajouté ce film à 6 listes Escobar

Autres actions de titiro Escobar