👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Wes Anderson, même lorsqu'il s'adonne au film d'animation, finit toujours par imposer son génie, comme son style si particulier...

Dans Fantastic Mr. Fox, son sens de l'humour aussi subtil que déjanté, comme ses innombrables trouvailles, font des merveilles ; et si l'on peut rester sceptique à cause du style graphique adopté (sorte de pâte à modeler appelée "volume américain") durant les dix premières minutes, il y a de quoi rapidement jubiler devant cette comédie à la réalisation trépidante extrêmement inventive et originale. Il faut dire que les dialogues, échangés par des personnages tous plus attachants les uns que les autres, s'avèrent d'une intelligence remarquable.

Et parlons-en des personnages justement ! De ces animaux aux caractères si bien trempés : Mr. Fox est un héros génialement futé du genre à toujours avoir le dernier mot, comme le reste de sa famille, aimant à maîtriser - voire manipuler - la conversation. Celui-ci a d'ailleurs bien des problèmes avec sa femme qui voudrait le voir trouver une activité respectable, au lieu de toujours voler pour leur survie, mais aussi avec son fils à qui il préfère Kristoferson, ce neveu qui lui ressemble tant...

Pour le reste de la galerie, on a une sympathique bande d'animaux pas piquée des hannetons (huhu), avec entre autres un opossum aux yeux vides et envoûtés qui sera l'associé du héros, un avocat blaireau plein aux as, un chien enragé inarrêtable, ou encore un grand (peut-être un peu trop ?) rat vigile. Mais il ne faudrait pas non plus oublier cette amusante petite présentation des trois exploitants humains à la manière d'Amélie Poulain.

Et si le scénario - relativement faible il faut bien l'avouer - semble servir plus qu'autre chose de prétexte à cet univers facétieux, son rythme effréné nous emmène très loin, et ce jusque dans un dernier quart d'heure fabuleusement jouissif. Mais avant cela, on aura aussi eu droit à une explication joyeusement incompréhensible des règles du "frappe-balle", comme à des séquences romantico-poétiques très mignonnes entre Fox et sa femme sur fond d'étincelant souterrain, puis de chute d'eau du plus bel effet.

Un bon gros délire au final, mais étrangement, le rire à gorges déployées se fait assez rare, tandis que le sourire quasi perpétuel l'emporte. Et vraiment, qu'est-ce qu'elle est belle cette scène avec le loup ! Un flûtain de bon film ! ;)

Fantastic Mr. Fox
moumoute
9

Ta mère la flûte !

Hier soir, j'ai fais un retour dans le passé. Je n'étais plus le simple étudiant en retard mangeant des pâtes sauce pesto dans son studio mal rangé, j'étais cet enfant de 8 ans qui regarde 3 fois par...

Lire la critique

il y a 11 ans

134 j'aime

2

Fantastic Mr. Fox
Kazaam
8

Un film d'animation au poil !

Wes Anderson nous offre ici un film d'animation en stop motion assez frais et plutôt attachant tant dans son esthétique que dans son histoire. Accompagné d'une bande originale assez séduisante, le...

Lire la critique

il y a 12 ans

70 j'aime

5

Fantastic Mr. Fox
Al_
7

Critique de Fantastic Mr. Fox par Al_

Mr. Fox est élégant. Et c'est un état qui va parfaitement à un film et un personnage quand on a George Clooney pour lui prêter sa voix. Mais ce n'est pas tout car la facture visuelle est elle aussi...

Lire la critique

il y a 10 ans

22 j'aime

2

Le Juge et l'Assassin
RimbaudWarrior
8

Prières et le loup

Plutôt que de nous obliger à nous taper une énième rediffusion du Gendarme-et-de-je-sais-pas-qui sur M6 pour rendre hommage à Michel Galabru, Arte a eu le bon goût de rediffuser le grand drame qui le...

Lire la critique

il y a 6 ans

46 j'aime

12

Buffet froid
RimbaudWarrior
9
Buffet froid

Le poltron, le fruste et le fainéant

Bertrand Blier aurait, paraît-il, assez rapidement écrit le scénario de Buffet Froid en partant de l'un de ses rêves récurrents qu'il prête ici à son personnage principal qu'incarne Gérard...

Lire la critique

il y a 6 ans

39 j'aime

14

Martyrs
RimbaudWarrior
9
Martyrs

Laissons Lucie faire

J'avais complètement zappé la polémique quant à son interdiction aux moins de 18 ans à sa sortie, alors quand je me suis installé devant une diffusion de Martyrs sur Canal, je ne vous explique pas la...

Lire la critique

il y a 6 ans

36 j'aime

7