Affiche Farinelli

Critiques de Farinelli

Film de (1994)

Le travail sur la voix est fabuleux, le film beaucoup moins

Ce qui fait la force de ce film c'est la voix interprétée en playback avec un talent extraordinaire par Stefano Dionisi, ce qu'on entend est un mixage entre une voix de contreténor et celle d'une soprano colorature (pour les aigus) et le résultat est extraordinaire. La distribution est dans l'ensemble plutôt bonne, mais c'est la douce et charmante Elsa Zylberstein qui s'impose discrètement... Lire l'avis à propos de Farinelli

3
Avatar estonius
6
estonius ·

Critique de Farinelli par Bap

Musique grandiose pour accompagner le destin d'un homme, volé par sa condition. Farinelli c'est la beauté d'une douleur qui ne se referme pas mais explose en son art. Une vision humaine du castrat, du chanteur même, et de sa fascination exercée sur les femmes... Lire l'avis à propos de Farinelli

5
Avatar Bap
7
Bap ·

Opéra couillu

Au 18ème siècle, la vie romancée du chanteur d’opéra castra et virtuose Farinelli et de son frère dans sa quête de perfection musicale. Sexe, décadence et repentir, c’est un peu le thème du film avec en fond des airs d’opéra. Alors c’est sur que si le chant d’un soprano vous file des boutons, c’est mort. Mais au-delà, c’est intéressant. Le film propose un duel entre le chanteur... Lire l'avis à propos de Farinelli

Avatar GuiKD
7
GuiKD ·

Drâme lyrique

Farinelli fait parti des films qu'il faut avoir vu, troublant et profond sur un scénario costaud, sans parler de la performance technique de la voix du castra (l'équipe avait à l'époque mixé la voix de 2 cantatrices pour parvenir à ce lyrisme) même si on n'aime pas ce style de musique, les performances vocales font frémir. Le rythme est soutenu, les personnages haut en couleur (au figuré... Lire l'avis à propos de Farinelli

Avatar Tintin Htintin
7
Tintin Htintin ·

Instructif et un tantinet malsain

Carlo Broschi, jeune garçon de dix ans, accepte la castration pour tenter de devenir un chanteur d’exception. Garçon un duel musical en place publique, il gagne sa notoriété sous le surnom de Farinelli (M. Stefano Dionisi). Son frère aîné, Riccardo, admiratif (M. Enrico Lo Verso), compose des œuvres qu’il interprète, jusqu’à ce que Haendel se rende à Naples et le remarque. Les deux frères... Lire la critique de Farinelli

1
Avatar Alexandre Katenidis
7
Alexandre Katenidis ·

Lascia ch'io pianga ♪

Le film en lui-même m'a plutôt marquée par la relation malsaine Broschi-Broschi qu'on montre tout du long, mais il vaut le visionnage à 200% pour les magnifiques airs.. L'idée de mélanger la voix d'un contreténor fabuleux et... pfiouuuuu, c'est magique. La scène où Farinelli chante "Lascia ch'io pianga" sauve à elle seule toutes les frasques sexuelles des frères roublards. Lire l'avis à propos de Farinelli

1
Avatar Histidine
7
Histidine ·

Critique de Farinelli par Jaly

Majestueux ! Comment apprivoiser la magie et le mystère de Farinelli ? Film unique en son genre où il mêlait deux voix, celle d'une soprane et celle d'un contre-ténor pour tenter de retrouver celle de Carlo Broschi. Il n'est pas un homme or il veut montrer qu'il est un homme. Lire la critique de Farinelli

Avatar Jaly
9
Jaly ·