Bande-annonce
Affiche Fenêtre sur cour

Fenêtre sur cour

(1954)

Rear Window

12345678910
Quand ?
8.2
  1. 28
  2. 25
  3. 46
  4. 103
  5. 368
  6. 1439
  7. 5662
  8. 10573
  9. 6811
  10. 2765
  • 28K
  • 2.3K
  • 6.5K

À cause d'une jambe cassée, le reporter-photographe L. B. Jeffries est contraint de rester chez lui dans un fauteuil roulant. Homme d'action et amateur d'aventure, il s'aperçoit qu'il peut tirer parti de son immobilité forcée en étudiant le comportement des habitants de l'immeuble qu'il occupe...

Casting : acteurs principauxFenêtre sur cour
Casting complet du film Fenêtre sur cour
Match des critiques
les meilleurs avis
Fenêtre sur cour
VS
Avatar real_folk_blues
7
Microcosm Windows

On va pas encore ressasser le fait que Rear Window est un film de voyeur mis en scène par un voyeur mettant en scène un voyeur —photographe de surcroit, presque un pléonasme— par ce que ça va, hein, tout le monde il a compris. Moi ce qui m’a plu, en dehors du minois intemporel de Grace Kelly, c’est cette façon très pertinente, et j’allais dire assez visionnaire, qu’a Hitchock de pointer l’isolement de l’individu moderne enfermé en microcosmes voisins, avec fenêtres ouvertes (notez le double...

119 18
Avatar Psychedeclic
5
Psychedeclic
Simple vitrage

J'ai trouvé "Fenêtre sur cour" vraiment décevant... Mais il ne faudrait pas le dire, parce que vous comprenez, c'est du Hitchcock. C'est pourtant une oeuvre qui a extrêmement mal vieilli. Pendant quasiment deux heures, on voit un type qui espionne les gens depuis sa fenêtre, puis en vient à soupçonner un meurtre. Il est plâtré, il s'ennuie. Et nous aussi. Il ne se passe presque rien, son entourage vient lui rendre visite, mène une pseudo-enquête sans suspense. On sent que le réalisateur veut... Lire l'avis à propos de Fenêtre sur cour

51 16
Critiques : avis d'internautes (179)
Fenêtre sur cour
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
And your love life ?

Rear Window, une des très grandes pellicules d'Alfred Hitchcok, personnellement ma préférée, où le maître du suspens parvient dans une maestria de mise en scène à faire du spectateur un voyeur fouineur aussi impudique et impertinent que James Stewart. Il faut dire que vissé à sa chaise roulante, la patte folle et l'ennui profond, il n'a que ça à faire, James Stewart. Regarder... Lire la critique de Fenêtre sur cour

98 17
Avatar Hypérion
10
Hypérion ·
Un chef-d'oeuvre !!

Fenêtre sur cour est un film sorti en 1954 réalisé par Alfred Hitchcock. Alfred Hitchcock poursuit sa lancée dont la réalisation lui à coûté 2 millions de dollars et rapporté 36,8 millions de dollars. C'est un film qui mélange le thriller, le suspens et l'énigme, mais c'est surtout très mystérieux à voir, un chef-d'oeuvre. L'histoire. A cause d'une jambe cassée, le reporter... Lire la critique de Fenêtre sur cour

28 12
Avatar SoenGaudou
9
SoenGaudou ·
Huis-clos

Une cour d'immeuble, des fenêtres et une jambe dans le plâtre : Ce sont les principaux ingrédients de Fenêtre sur cour - comme peut le laisser présager le titre du film... Ennuyeux ? Ce serait sans compter sur le casting impeccable de ce long-métrage. James Stewart, en reporter ronchon (et souvent misogyne) condamné à rester dans son fauteuil à cause d'une jambe cassée, et la toujours... Lire la critique de Fenêtre sur cour

2 2
Avatar nonio2
7
nonio2 ·
Découverte
Vois, vis, deviens.

Souvent, le film parfait est intimidant : c’est un monument qui nous écrase de sa grandeur, un sommet dont on entreprend l’ascension avec l’appréhension du cinéphile qui se demande s’il sera à la hauteur, ou si le panorama promis aura effectivement la superbe qu’on lui a toujours promis. Fenêtre sur cour est doté de cette rarissime qualité supplémentaire qui le dote d’une... Lire la critique de Fenêtre sur cour

54 17
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·
Hitchcock ou le maitre du suspense ...

Sur le concept d'un film à suspens en huis clos, Alfred Hitchcock arrive à poser la question du voyeurisme tout en faisant un brillant film palpitant. «Rear Window» pourrait être une œuvre perdue dans la filmographie prolixe d'Hitchcock or son défi de scénographie, sa simplicité spatiale servant un récit attrayant confère à l'œuvre sa singularité et son engouement. Un photographe... Lire la critique de Fenêtre sur cour

37 4
Avatar Charlotte-Bad
10
Charlotte-Bad ·
Toutes les critiques du film Fenêtre sur cour (179)
Bande-annonce Fenêtre sur cour
Vous pourriez également aimer...