Deep Impact chez les kangourous

Avis sur Final Hours

Avatar Cédric Le Men
Critique publiée par le

These Final Hours est une preuve de plus à apporter à l'édifice du "avec pas de sous mais une bonne idée, on peut faire un chouette film." Là, le point de départ est tout con : la Terre vient d'être percutée par un maousse astéroïde, dont la violence est telle que l'humanité ne s'en relèvera pas. Face à ces événements, un kéké décide d'aller passer ses derniers instants à faire la fiesta avec ses copains, dire de se mettre une bonne grosse race et, peut-être, de moins souffrir quand l'onde de choc atteindra l'Australie. Mais voilà, une petite gamine mignonne comme tout et qui a perdu son papa se dresse sur sa route.

Le truc intelligent d'un scénario comme celui-ci, c'est que la menace est présente tout le long sans avoir besoin d'être montrée. A priori, on sait tous plus ou moins les dégâts qu'un astéroïde de belle taille pourrait provoquer, les dinosaures ne sont plus là pour en parler, ce qui en dit long. Et puis cette voix-off - une radio ? une pensée ? - vient nous rappeler que l'échéance s'approche, inéluctable.

Alors oui, le scénario est cousu de fil blanc, mais ça fonctionne tout de même pas mal parce qu'on envie de croire que, face à l'adversité, tous les humains ne seront pas des enfoirés de première catégorie, que même un kéké passablement irresponsable peut avoir une conscience. D'autant que le réalisateur amène intelligemment la chose, et le "voyage du héros" se fait par étapes, crescendo, jusqu'à un final qui, bien qu'attendu, reste fort joli.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 383 fois
Aucun vote pour le moment

Cédric Le Men a ajouté ce film à 1 liste Final Hours

  • Films
    Affiche I, Frankenstein

    CINEMA 2015

    Films vus pour la première fois en salle ou en vidéo en 2015

Autres actions de Cédric Le Men Final Hours