Un sacré ratage

Avis sur Fleuve noir

Avatar Born To Watch
Critique publiée par le

Sur le papier, l’intrigue sent bon la fin de soirée télévisuelle dominicale, mais pourquoi pas : un ado disparaît dans une banlieue parisienne, un flic marchant à l’instinct cuisine les parents et un voisin étrange tout en tâchant de maintenir son fils hors de prison… Du tout cuit si l’on y met la forme, et une thématique sous-jacente, impossible à spoiler, qui inspire le sérieux. Mais les faits sont là : Fleuve Noir – vous nous direz si vous avez compris le pourquoi du titre, en dehors de l’hommage littéraire – est un ratage, un vrai, un accident de voiture que l’on regarde effaré au ralenti. Vincent Cassel, possédé par le Sheitan, semble émuler un Nicolas Cage qui jouerait une version ordurière et alcoolique de Columbo. Romain Duris surjoue le suspect idéal avec une totale absence de décence dans le cabotinage, tandis que Sandrine Kiberlain paraît constamment chercher du regard son agent pour la tirer de là, et qu’Elodie Bouchez plane en pleine « perf » digne du Palmashow.

Tout ça est très gênant, notamment dans la description de l’homosexualité clandestine, digne des films de loubards français des années 80, mais reste parfois délicieux au second degré : on rit beaucoup trop souvent dans Fleuve Noir, en espérant secrètement qu’il s’agissait de l’effet recherché. C’est peu probable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4843 fois
19 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Born To Watch Fleuve noir