Au secours! Au secours! Sortez-moi de la forteresse!

Avis sur Fortress

Avatar Cyberslan
Critique publiée par le

Cette réplique que les auteurs des guignols de Canal + (encore en verve à l'époque) avaient attribués à la marionnette de Christophe Lambert montrait surtout que l'acteur s'était engagé dans une 2e partie de carrière très différente de celle des années 80, pour ne pas dire qu'il avait pris la mauvaise route au vu de la qualité de sa filmographie jusque là.

En effet Greystoke, Highlander ou encore Subway sont objectivement de bons films au succès publics, critiques et à la réalisation de premier plan qui ont marqués leur temps, Lambert avait même tourné le Sicilien avec Michael Cimino, l'un des réalisateurs les plus en vus de l'époque (même si je n'ai pas vu ce dernier).
Pour résumé cet acteur jouait dans la première catégorie, rien que le succès d'Highlander avec Sean Connery en second rôle et lui en premier aurait dû lui ouvrir un boulevard mais... Il y a eu l'affreux "Highlander, le retour" et c'est à partir de là que notre totof national a commencé à glisser vers le film de genre "fauché".

Série B fun qui s'est transformé en nanar sympa au fil des années, Fortress est cependant meilleur que le machin tout bizarre bricolé par des producteurs qui ont purement et simplement sabotés le boulot du réalisateur sur la suite des aventures de l'immortel.
La première heure est tout à fait honnête et nous fait percevoir une anticipation assez flippante de l'incarcération (il existe déjà des prisons privées aux Etats-Unis, c'était prémonitoire), dans un monde que l'on imagine surpeuplé où il interdit aux femmes d'avoir un 2e enfant, manque de pot sa femme est enceinte pour la 2e fois et ils se font arrêtés à la frontière mexicaine (Inversion ironique des flux migratoires, même il y a 20 ans).

A partir de là ***SPOILER*** (pour les 2-3 qui voudraient découvrir le film sur un malentendu, les autres de mon âge l'ont déjà vus et oubliés pour la plupart).
Alors attention tout ça c'est dit vite fait pour illustrer le propos parce qu'on est d'abord dans un film à petit budget (ça se sent à tous les plans) mais le réalisateur arrive tout de même à rendre son univers à peu près crédible avec ses limites, vous voyez un immeuble d'une vingtaine d'étage dans une cité HLM ? Voilà à peu près la dimension physique du film, même si c'est en sous-sol avec une méchante IA qui intestine à tout va et des gardes aux masques achetés la veille chez monsieur bricolage.

La dernière partie (l'évasion en gros) est digne des meilleurs moments nanar, non seulement je ne savais pas que l'on pouvait programmer un virus informatique en 10s en panique et blessé mais tout le reste est à l'avenant, c'est du comique involontaire.
Depuis Christophe Lambert a enchaîné les projets de ce type (la liste est longue) et à même joué dans un Fortress 2 qui constitue sans doute la ligne rouge à ne pas franchir si un acteur veut revenir un jour sous les feux de la rampe. Déjà que Beowulf ou Vercingétorix ont dûs sérieusement écornés cette ambition chez lui.

Je trouve le bonhomme plutôt sympathique, franc et lucide sur sa carrière par ailleurs, il est aussi producteur et possède quelques affaires hors cinéma à L.A. Voir un interview de lui en lien sur écran large.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 657 fois
1 apprécie

Autres actions de Cyberslan Fortress