Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Freaks, la Monstrueuse Parade

Critiques de Freaks, la Monstrueuse Parade

Film de (1932)

Freaks la monstrueuse surprise

Autant l’avouer, je suis (malheureusement ?) peu attiré par le cinéma des années 20 et 30 en général, malgré je l’accorde volontiers d’excellentes surprises comme les Eisenstein, Lang et autres. Et certains qui me suivent savent aussi sans doute que j’ai peu d’attrais pour les films muet. Freaks rentrait pour moi dans ces deux catégories, film de 1932 et que je CROYAIS muet. Du coup j’ai mis du... Lire la critique de Freaks, la Monstrueuse Parade

90 8
Avatar Confucius
8
Confucius ·

Une histoire de fric

Grand classique tout d'abord décrié, oublié, avant de ressurgir trente ans après sa production et de finalement obtenir une place dans le rang convoité des œuvres cultes, Freaks n'en demeure pas moins un film simple avec un message simple. Ce qui n'enlève rien à sa capacité de toucher, séduire, et marquer le spectateur 80 ans après sa sortie ; au contraire. Freaks montre. Il montre l'humanité... Lire l'avis à propos de Freaks, la Monstrueuse Parade

75 13
Avatar real_folk_blues
8
real_folk_blues ·

Les freaks, c'est chic.

J'ai toujours une certaine appréhension avant de lancer un vieux classique adulé par des générations entières. Une peur irrationnelle qui me fait craindre que le tranchant de l'œuvre ait été émoussé au fil des années et des changements de mentalité, comme si j'avais toujours du mal à considérer que le cinéma pouvait être un art intemporel. Freaks fait partie de ces diamants bruts qui m'ôtent... Lire la critique de Freaks, la Monstrueuse Parade

104 11
Avatar Kalian
10
Kalian ·

Les Erinyes foraines

Freaks a cette particularité atypique de se présenter sous les atours de la fable, voire du récit fantastique : récit encadrant, flashback, transformation de la méchante en guise de châtiment, tout y fonctionne sur le principe de l’apologue. Mais l’enjeu du film est de passer par une représentation réelle des « monstres » et partant, de les humaniser. La première incursion dans une forêt très... Lire l'avis à propos de Freaks, la Monstrueuse Parade

56 1
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Critique de Freaks, la Monstrueuse Parade par Gérard Rocher

Dans les années 1930, le cirque "Tetrallini" avait pour particularité de monter des revues interprétées par sa troupe formée uniquement de monstres (freaks). Au milieu de ce monde particulier arrive Cléopâtre, une jeune et jolie trapéziste et seul être d'aspect normal de la troupe. Les monstres habitués à vivre entre eux se méfient de celle qu'ils... Lire l'avis à propos de Freaks, la Monstrueuse Parade

58 8
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

We accept her, one of us

Ce n'est pas parce que c'est un classique que ce film est réussi (il y a de nombreux classiques qui sont mauvais). Ce film est une des plus grandes pépites de l'histoire cinématographique parce qu'il condense toute l'obsession d'un cinéaste de génie. Pendant toute sa carrière, Tod Browning a filmé des corps déformés, des personnages monstrueux, mutilés. Avec une volonté louable d'échapper... Lire la critique de Freaks, la Monstrueuse Parade

22
Avatar SanFelice
10
SanFelice ·

Gooble Gobble !

Avec "Freaks", Tod Browning nous emmène dans le Crirque Tetrallini dans les années 1930 suivre Hans, un lilliputien fiancé à Frieda mais qui tombera sous le charme de Cléopâtre, une acrobate aux intentions très douteuses... Browning nous livre un récit humaniste et mettant en avant l’intolérance face à la différence et en particulier celle de Cléopâtre et de son amant, deux gens "normaux" qui... Lire la critique de Freaks, la Monstrueuse Parade

21
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Deux freaks ami-ami.

Je ne vais pas revenir sur toutes les qualités que d'autres ont très bien énuméré avant moi. Enfin, si, un peu quand même, sinon ma critique serait déjà finie ! Du coup, il risque d'y avoir du spoil. Ce film d'à peine une heure est donc une véritable leçon de cinéma. Tod Browning nous gratifie d'une histoire à base d'amour, de trahison, de respect de la différence ("normaux" / "anormaux"), de... Lire l'avis à propos de Freaks, la Monstrueuse Parade

39 7
Avatar Gothic
7
Gothic ·

"One of us"

Trente d’ans d’interdiction ont fait de Freaks un film légendaire, et il est rare qu’on en parle sans le qualifier en plus de film maudit. À sa sortie, le spectateur-type ignorait cette perversité intellectuelle qu’est la distanciation. Quand il allait au cinéma c’était pour choisir un rôle, un personnage, dans lequel il pouvait se projeter. Ici, la tradition est rompue. Le schéma... Lire la critique de Freaks, la Monstrueuse Parade

18
Avatar Thaddeus
8
Thaddeus ·

Freak assez de poulet

Avant de me mettre devant un "vieux classique" j'ai souvent des a priori du genre c'est super bien / super audacieux / super beau / bien réalisé "POUR L'EPOQUE". Une sorte d'indulgence respectueuse en somme. Sauf que Freaks est superbe, et pas seulement pour l'époque. Tout d'abord parce que c'est incroyablement fluide et prenant, on suit l'histoire sans temps mort ni baisse... Lire l'avis à propos de Freaks, la Monstrueuse Parade

16 1
Avatar Citizen-Ced
9
Citizen-Ced ·