Film de Tony Gatlif · 1 h 42 min · 8 avril 1998 (France)

Genres : Comédie dramatique, Musique, Romance

Casting (acteurs principaux) :

Romain Duris, Rona Hartner, Izidor Serban, Ovidiu Balan, Angela Serban, Aurica Ursan, Vasile Serban, Ioan Serban

Pays d'origine :

France, Roumanie

Bande originale :

Gadjo Dilo
Casting complet et fiche technique

« Gadjo » c’est l’étranger en langue Rom, le tsigane de Roumanie. L’étranger, c’est Stéphane un jeune français d’une vingtaine d’années qui traverse ce pays à la recherche d’une chanteuse inconnue. Stéphane finit par découvrir l’amour, une nouvelle famille et toute une culture…

Andy-Capet

Andy Capet

J'ai une affection pour ce film. Beaucoup lui reproche le jeu de Duris, le vide scénaristique, le cliché tzigane mais peu de gens qui lui ont fait...

il y a 8 ans

2 j'aime

JJC
9
JJC

Critique positive la plus appréciée

Le Français qui venait d'ailleurs

Plongeons-nous ce mois-ci chez les Tziganes, à l’instar de Romain Duris – encore peu connu en 1997 – dans ce film passionnant et virevoltant que nous apporte un réalisateur poète et engagé. Ce film...

Lire la critique

il y a 9 ans

Lycaonne
6
Lycaonne

Critique de par Lycaonne

Déception.Je crois que j'en attendais bien trop. Finalement ça se résume à un Antoine de Maximy qui trouve l'amour chez les roms. J'aurai aimé que le film approfondisse l'histoire du fils d'Isidor.

Lire la critique

il y a 10 ans

Caine78
6
Caine78

Gatlifien

Je dois avouer que "Gadjo Dilo" n'est pas mon genre de film, mais il n'en reste pas moins sympathique et plein de vie. La manière de décrire les tsiganes est assez originale et même si on peut...

Lire la critique

il y a 4 ans

wabisuki
8
wabisuki

Beauté et Humanité

Un très bon film sur l'univers Tzigane!! Il nous donne envie de vadrouiller et de rencontrer des gens aussi formidable dans leur façon d'être. Pas exemplaires!! Juste formidable car très...

Lire la critique

il y a 6 ans

jasmincigarette
10

La poésie a fait le monde et le monde l’a oubliée.

C’est un véritable merci à Tony Gatlif, que dis-je une ode, qu’il fait lui adresser quand on se remémore la poésie omniprésente du début à la fin du scénario. Un voyage de plus, pourtant je n’ai pas...

Lire la critique

il y a 9 mois