M'enfin !!!

Avis sur Gaston Lagaffe

Avatar KilleurExtrem
Critique publiée par le

Mise à jour ou complement : plus je lis mon avis et plus je me trouve incomplet, j'ai quand même noter 6/10, je donne même 6,5/10 et je ne changerais pas ma note car elle correspond à mon ressenti actuel après avoir réfléchi sur le film. Les point en gras sont les précisions que je rajoute.

Vu en avant-première cet après-midi, je suis vraiment mitigé sur le film !!! Surtout que j'ai enchaîné avec "Ready Player One", je dois ammortir mon pass ciné, et même si Pierre-François Martin Laval est sympathique et qu'il a sûrement fait le maximum pour offrir aux spectateurs une adaptation respectueuse de la BD, j'ai plus vu un film sur lequel on aurait greffé l'univers de " Gaston Lagaffe" plutôt qu'une adaptation de la bande dessinée et encore certains personnages n'ont plus grand-chose à voir avec leurs modèles de papier ce qui est dommage car ce n'est pas le point qui est le plus difficile à adapter.

Si je comprend l'idée d'adapter Gaston au XXIème, je ne comprends pas pourquoi ils ont remplacé la rédaction d'un journal de bande dessinée par une entreprise, start-up qui "rend utile ce qui est inutile" déjà ça c'est se tirer une balle dans le pied si en plus on caste des acteurs qui ne ressemblent pas aux dessins même si ils incarnent bien leurs personnages comme Arnaud Ducret, qui est un acteur que j'aime beaucoup, a beau faire tout son possible je ne vois pas le policier Longtarin, qui s'il fait partie des "antagonistes" de Gaston ne se contente pas de lui pour remplir ses carnets de contraventions pour moi seuls Théo Fernandez car il livre plutôt une bonne prestation dans le rôle titre et ce n'était pas évident, Alison Wheeler car elle arrive à restituer le côté timide et jolie de Mlle Jeanne et son idolâtrerie sans faille pour Gaston, Jérôme Commandeur car physiquement aucun autre acteur ne pouvait jouer Demesmaeker qui dans la BD a plus un physique de Bonhomme de neige que d'humain et il fait bien ressentir l'homme d'affaire sans scrupules, Charlotte Gabris car dans la BD le personnage est très secondaire, elle est même remplacée dans les derniers tomes par la "copine" de Lebrac, dans le film elle est plus développée et c'est souvent elle qui a les meilleures punchlines donc d'un personnage tertiaire à la base ils arrivent à en faire un personnage marquant et les acteurs incarnant Jules-de-chez-Smith-en-face et Bertrand Labêvue incarnent correctement leurs personnages, en tout cas suffisamment bien pour que quand les voit à l'écran, on se dise " oui c'est un bon choix", à la limite prendre des acteurs ayant un physique different des dessins de Franquin, pourquoi pas, mais au moins qu'ils jouent les personnages comme ils sont dans la BD, Desmesmaeker qui dit dans la bande annoncé après s’être pris un cactus " on se reverra !!!" Il dit plutôt le contraire dans la BD, enfin le contexte n'est pas le même Prunelle qui est obsédé par Gaston au point de bâcler son travail, vous avez lu la BD????!!!!!???? Pourtant Pierre-François Martin Laval le joue bien, mais dans la BD on était partagé entre la jubilation de le voir tomber dans les gaffes de Gaston, surtout que la plupart du temps il est victime de sa curiosité, bon ils ont trouvé un bon moyen pour expliquer que Prunelle ne puisse pas virer Gaston, mais c'est un ressort scenaristique déjà vu.

Même si il est inévitable dans toute adaptation de prendre certaine libertés avec le matériau de base, le film en prend trop à mon goût et le pire c'est que certaines n'étaient pas utile, comme changer le type d'entreprise où "travaille" Gaston, des personnages importants réduits à de simples apparitions : Lebrac, d'autres trop importants par rapport à leur rôle dans la BD : Longtarin, Boulier, Sonia, mais comme je l'ai dit plus tôt le personnage qu'il en font est plus interessant que son modèle de papier. Le problème est pouvait-on faire une adaptation plus fidèle que celle-lâ? Gaston se sont des gags et ce qui fonctionne en gag, ne fonctionne pas forcement en film des adaptations comme le Tintin de Spielberg, le Domaine des dieux et mission Cleopâtre se basent sur un album et même s'ils prennent des libertés, d'où le terme adaptation, ils arrivent à mélanger leurs univers et celui de là BD qu'ils adaptent, il fallait de toute façon créer une histoire autour des gags de Franquin et contrairement à d'autres adaptation plus récentes, toute l'équipe a essayé de faire une bonne adaptation de Gaston.

Comme je l'ai dit si on entre dans le film et qu'on le prend comme il est sans chercher à faire la comparaison avec la BD, le film est plutôt bon. 6,5/10 et la plupart des gags sont biens utilisés, c'est un film sympathique pour passer un bon moment, j'aurais préféré avoir un film plus marquant car les adaptations de Gaston Lagaffe ne sont pas légions et pour une fois qu'il y en a une qui se concrétise c'est triste de se contenter d'un film "qui fait le taf", mais etait il possible de faire mieux? Si vous y aller en vous attendant à retrouver l'univers de Franquin tel que vous l'avez lu, ce film risque de ne pas vous plaire.

.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2868 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de KilleurExtrem Gaston Lagaffe