👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le double intérêt de ce film réside d'une part dans l'interprétation de Chadwick Boseman, exceptionnel, et d'autre part dans la mise en lumière des aspects méconnus de la vie de James Brown, qui m'ont paru réaliste et crédible.
J'ai aimé, ne me suis pas ennuyé une seconde et pourtant je n'ai pas adhéré totalement à la réalisation qui manque clairement de profondeur quand il s'agit d'entrer dans la vie du groupe. On voit un J.Brown dictateur de façon caricatural, alors qu'il était aussi généreux à partager la gloire et a produire les albums solo de ses musiciens et choristes, il aimait la lumière et aussi la partager. Dommage aussi d'égratigner un peu vite Maceo Parker, il était le leader de cette section cuivre à l'importance capitale et des exceptionnels Fred Wesley, Pee Wee Ellis. Bien sûr ils ont dû avoir des mots parfois, comme dans tous les groupes, mais James Brown a aussi profité de leurs talents à tous, il s'est appuyé dessus, et il aurait eu tort de ne pas le faire. Ce n'est pas en citant Bootsy Collins une seule fois que ça rend hommage à l'exceptionnel bassiste de funk qu'il est.
Que le film nous montre le génie de James Brown oui, mais un peu au détriment des autres, dommage, la Funky music c'est quand même une histoire de groove, de cohésion, et sans ses musiciens la chanteur n'est rien. Un bon moment quand même.

TondjoTondjo
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste les meilleurs films musicaux

il y a 3 ans

Get On Up
RaZom
6
Get On Up

He paid the cost to be the boss...

Prince, Michael Jackson et Usher. Tous sont des enfants, des disciples et des émules de James Brown, le Godfather of Soul. Avec près de cinq décennies d’activité dans l'industrie musicale, James...

Lire la critique

il y a 7 ans

13 j'aime

20

Get On Up
Gand-Alf
7
Get On Up

Godfather of Soul.

En développement depuis la mort de James Brown en 2006, Get On Up sera passé entre plusieurs mains, le projet le plus ambitieux étant celui envisagé par Spike Lee avec Wesley Snipes puis Eddie Murphy...

Lire la critique

il y a 7 ans

10 j'aime

2

Get On Up
Torzka
4
Get On Up

Et le fond dans tout ça ??

Très critique et volontairement dur, car déçu, je cherche encore ce qu'a voulu raconter Tate Taylor dans ce film. Bien sûr il est impossible de résumer toute la carrière du Godfather of Soul en 2h15,...

Lire la critique

il y a 7 ans

7 j'aime

Shot in the Dark
TondjoTondjo
8

deuxième offense

Pour ce second opus The inmates ont montré qu'ils avaient, en plus de la fibre rock'n'roll, un vrai talent pour les compositions. Pete Staines (Peter Gunn) délivre quelques perles qui n'ont rien à...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime

Gunless
TondjoTondjo
8
Gunless

Un méchant chez les gentils

Le décors : un petit village canadien peuplé de gentils. La mouche dans le lait : cet américain, l'archétype de l'outlaw, débarquant en piteux état avec son sale caractère et un égo...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

1

Les Commitments
TondjoTondjo
10

A la croisée des chemins

Avec les Commitments Alan Parker a réalisé une œuvre à la croisée des chemins: docu/comédie/chronique sociale/musical. La part documentaire en auditionnant à Dublin, 1 an avant le tournage, des...

Lire la critique

il y a 3 ans

1 j'aime