👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Pourquoi perdre mon temps à écrire une critique sur un des Carpenter les plus mauvais et les plus critiqué de sa filmographie? Et bien parce que je suis certainement maso et que tous n'est pas à jeter dans ce film, comme l'a prétendu la plupart des critiques.

Recadrons les choses...
Ghosts of mars, avec ses 28 millions de budget est certainement un des Carpenter qui a le plus de fonds disponibles pour sa réalisation. Pour être franc, on ne sait pas trop où est passé l'argent tant les effets spéciaux sont moyens et les décors peu nombreux.
Dans le casting peut être me direz vous? Et bien non plus!! Certes on retrouve Jason Statham, mais à l'époque (2001) nous ne l'avions aperçu que dans les excellents films de Guy Ritchie, Arnaques crimes et botaniques et Snatch. Donc non il n'a pas ruiné la production avec une enveloppe énorme.
L'actrice principale, Natasha Henstridge, est une sorte de «roue de secours» car à la base le rôle était destiné à Courtney Love, qui 15 jours avant le début du tournage s'est blessée ne pouvant donc pas assurer son rôle. Natasha Henstridge, héroïne de la saga «La mutante» se retrouve ainsi propulsée devant la caméra de notre cher John.
Pour finir, Ice Cube, «tête d'affiche» du film endosse le rôle du criminel aux armes en argent à mourir de rire tant les clichés de l'afro criminel rappeur sont présents.
Parlons du scénario... Basique, scénario à la sauce Carpenter!! Des esprits malsains prennent possession de pauvres mineurs qui une fois possédé décapitent tout ce qui se trouve devant eux et hurlent à la mort en levant les bras..Ah oui j'ai oublié !!! Ils sont maquillés comme le groupe Kiss aussi.
C'est donc au milieu de ce rassemblement de rockers que Natasha et son équipe a la lourde mission de récupérer Ice Cube pour le transférer dans une autre ville afin qu'il soit jugé.
Dans ce climat de décapitation abondante, nos policiers doivent se lier avec nos criminels afin de combattre les Kiss pour survivre!! Scénario typique Carpenter qui aime mettre en scène l'entre-aide entre les flics et voyous comme dans Assaut de 1978 par exemple.
Mais c'est à partir de ce moment que le film se démarque des autres survival du genre. Pour une fois nous avons des personnages qui réfléchissent!!
Pour donner quelques exemples, le type qui hurle à la mort de ne pas ouvrir le camion où il s'est enfermé avant de suicider sera pour une fois écouté par Statham et Natasha!! Dans tous les autres du films du genre, les héros débiles auraient ouvert le camion et se serait fait contaminé. Autre exemple, lors des gunfights, l'équipe de survivants ne restent pas bloqué dans une pièce mais prévoit des zones de replis et gèrent parfaitement les temps de rechargements des armes en se relayant quand certains manques de munitions dans leurs calibres. Et c'est ça qui est putain d'agréable dans ce film!!! La présence de logique et de réflexion contrairement à Prince des ténèbres par exemple bien mieux noté que celui-ci. Même réalisateur pourtant...
L'autre point fort que je peux retenir est la narration de l'histoire qui se fait par Natasha dès le début du film et qui explique parfaitement toutes les zones d'ombre de l'histoire. Rien n'est laissé à l'écart sans explications.
Si vous êtes fan des films d'horreur, vous remarquerez aisément le clin d’œil sympathique à Wes Craven à la fin du film lors d'un combat contre un Kiss aux griffes de Freddy !!
Pour conclure, ce film pue Carpenter à plein nez tant par le scénario, la mise en scène, la réalisation et même la BO. Ce n'est pas un film excellent, loin de là, il possède son stock de défauts comme tout Carpenter d'où la note que je lui attribue. Les principaux reproches que je fais généralement aux films de John Carpenter, sont la présence de passages à vide. Ici, pas le temps de s'ennuyer, la gestion du rythme est idéale tout comme la durée.
Alors NON! Ne tournez pas le dos à ce film, il possède au même titre que les autres Carpenter son empreinte si géniale et décalée.
Funkyfred
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Mayun

il y a 7 ans

3 j'aime

Ghosts of Mars
Ugly
6

Western martien

Ce film se ramasse quelques mauvaises notes, mais chez mes éclaireurs, y'a du 5 et du 6 et quelques 7 qui dominent, donc c'est pas si mal. Avec des bouts de ficelle, John Carpenter est capable de...

Lire la critique

il y a 3 ans

21 j'aime

10

Ghosts of Mars
Gand-Alf
4

Space Uruk-Hai.

Avant dernier film de John Carpenter, trois ans après son sympathique Vampires, Ghosts of Mars connaîtra un échec commercial et critique, précipitant l'éloignement du cinéaste des studios, qui ne...

Lire la critique

il y a 6 ans

19 j'aime

Ghosts of Mars
Pettirosso
7

Incroyablement sous-estimé.

Voilà un film brut de décoffrage comme il y en a très peu aujourd'hui(le dernier étant The Expendables). Peu de fioritures graphiques ou stylistiques pour cacher les défauts comme partout...

Lire la critique

il y a 11 ans

18 j'aime

5

Le Missionnaire
Funkyfred
4

Non pas encore le missionnaire !!

La position est a l'image du film... c'est chiant et sans réelle originalité mais par moment c'est bon !!

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

Breakfast Club
Funkyfred
6

Marketing et propagande, Breakfast Club's company

Présenté comme le meilleur teen-movie, souvent promu par les générations qui suivirent celles du baby-boom, Breakfast Club aborde, grâce à un huis clos, l'adolescence et les problèmes qui s'y...

Lire la critique

il y a 7 ans