La liberté, ce n'est pas le chaos

Avis sur Gimme Shelter

Avatar rivax
Critique publiée par le (modifiée le )

Ce doc est un pendant intéressant au livre de Stanley Booth sur la tournée US de 69. Le sujet est le concert d'Altamont, réponse Westcoast au festival de Woodstock.
c'est intéressant de comparer Gimme Shelter au film sur Woodstock d'ailleurs car le premier est bien moins optimiste et insouciant, c'est pas tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil...les hyppies sont drogués à mort, la plupart sont de gros relous qui font des blagues qui ne font rire que les mecs bourrés ou squattent comme des romanichels...bref, çà ne fait pas rêver. Et puis à Altamont, ce qui a pas mal pourri l'ambiance, c'est le service d'ordre assuré par les Hells Angels qui étaient aussi drogués que le public...mais bien plus agressifs. En fait on a le sentiment qu'ils passent leur temps à chercher les embrouilles juste pour casser la gueule en groupe au pauvre type qui les aura un peu trop chauffés, et qu'il ne faut pas grand chose pour en arriver là.
Le film donne l'impression que les Stones arrivent dès le matin (ils sont montés sur scène à 22h) et qu'ils passent la journée claquemurés dans leur caravane (et donc qu'ils savaient pertinemment ce qui se passait autour). En fait ce n'est pas comme çà que çà s'est passé, il n'y a que Keith qui soit resté toute la journée à gober des acides avec les hippies...le reste du groupe n'est arrivé en hélico qu'à la tombée du jour et même si la mauvaise ambiance était palpable, ils n'en ont pas vraiment pris conscience avant de monter sur scène. Bon une fois sur scène, en revanche, ils ont vite compris que l'ambiance était plombée...C'est le bordel, la scène est squattée par les Angels qui n'hésitent pas a passer devant le groupe pour aller tabasser un spectateur, y a un chien qui se baguenaude, des gens qui dansent nus...ça n'a pas grand chose a voir avec les concerts actuels...ni avec les autres concerts de la tournée US qu'Altamont vient clore. Quand çà chauffe trop, Mike essaye de calmer le jeu (il passe plus de temps à parler qu'à chanter et on sent qu'il a un peu la trouille aussi). Bref, ce concert est un peu douloureux pour tout le monde...

Ce film témoigne de la violence des Angels et de l'inconscience des gens qui les ont pris pour faire la police à la place de la police mais j'ai du mal à comprendre en quoi c'est une malédiction pour le groupe...4 personnes sont mortes à Altamont et 5 dans un concert des Who a Cincinatti la même année...et pourtant on ne parle d'Altamont que comme la malédiction des Stones alors que pour ma part je trouve que c'est surtout la démonstration de la vacuité du mouvement hippie...et de la nécessité de confier le service d'ordre à des professionnels.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 359 fois
Aucun vote pour le moment

rivax a ajouté ce documentaire à 1 liste Gimme Shelter

Autres actions de rivax Gimme Shelter