Les Apparences

Avis sur Gone Girl

Avatar AntoineMrt
Critique publiée par le

C'est en 2010 avec la sortie de The Social Network que le style de Fincher va changer radicalement. Ce changement de style fut initié dès 2007 avec la sortie de Zodiac, mais il sera vraiment effectif en 2010. Un style qui caractérise également The Girl with the Dragon Tattoo (2011) et la série House of Cards (2013) dont Fincher a réalisé les deux premiers épisodes et dont il est producteur. C'est également en 2010 que la collaboration entre le cinéaste et les compositeurs Trent Reznor et Atticus Ross a débuté. Le changement de style se traduit par des plans parfaitement maîtrisés et travaillées pour ce qui concerne l'image ainsi qu'une ambiance sonore electro, très sobre qui accompagne parfaitement l'aspect visuel.
Gone Girl, sorti en 2014 est l'illustration parfaite de ce changement de style, notamment grâce à sa réalisation et aux thématiques évoquées, sombres et pessimistes, bien qu'ayant toujours fait partie intégrante de l'oeuvre de David Fincher.

Gone Girl est l'adaptation d'un livre de Gillian Flynn. Véritable critique de la société et de l'institution du mariage, le film est très pessimiste. Le couple que forment Amy et Nick, parfait en apparence, cache en fait un mal profond. Leur mariage est un échec et ils refusent de l'admettre jusqu'à la disparition d'Amy. Une disparition qui va permettre à Fincher de manipuler le spectateur. Ce procédé est très utilisé dans sa filmographie comme dans Fight Club et c'est également une thématique très présente dans la diégèse de ses films comme dans Seven ou Zodiac. Tout n'est que manipulation, comme les médias qui vont influencer l'opinion publique à propos de Nick, accusé d'être le responsable de la mort de sa femme. Dans Gone Girl, c'est Fincher et Amy qui nous manipulent. Le premier grâce à la réalisation et la seconde grâce à son journal. Le spectateur et Nick sont victimes de cette manipulation.
Les médias jouent souvent un rôle important dans les films de Fincher. Robert Graysmith de Zodiac est un dessinateur du San Francisco Chronicle, Mikael Blomkvist de The Girl With The Dragon Tattoo est un journaliste du magazine Millénium, et est condamné pour diffamation, The Social Network traite du réseau social le plus célèbre du monde et la série House of Cards s'attarde sur les relations entre les journalistes et la classe politique américaine. Gone Girl ne déroge pas à la règle en s'attaquant à la télévision et à son pouvoir de persuasion, là où les apparences y sont plus importantes que la vérité.

La vérité, justement, qui éclatera au grand jour à la fin. Nick sera innocenté, Amy n'étant pas morte mais le film n'en reste pas moins pessimiste. Amy a quand même gagné, elle est enceinte et Nick restera son prisonnier, sans aucune échappatoire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 496 fois
18 apprécient

AntoineMrt a ajouté ce film à 8 listes Gone Girl

Autres actions de AntoineMrt Gone Girl