Obscène de la vie conjugale

Avis sur Gone Girl

Avatar stebbins
Critique publiée par le

Le dernier film de David Fincher s'affirme comme un véritable tour de force scénaristique, formidable polar manipulateur et formellement très soigné. Le cinéaste américain prouve une nouvelle fois sa réelle capacité à reconstituer des univers à la fois classieux et anxiogènes, le tout à travers une plastique cinématographique somptueuse et chiadée. Reprenant la figure du couple pour en tirer une version inédite et retorse Fincher ne laisse évidemment rien au hasard, dépeignant des personnages ambigus et sophistiquant sa mise en scène avec la méticulosité ayant fait sa gloire depuis Alien 3.

Nous ne dévoilerons bien entendu rien de l'intrigue proprement machiavélique de ce Gone Girl, nous contentant d'en dresser le bref panégyrique : doué de plusieurs retournements de situation et proposant même un rebondissement majeur au bout d'une heure de métrage le scénario est servi par une réalisation multipliant les points de vue narratifs, alternant entre flash-back, voix off et répétitions. Ben Affleck, campant un américain moins moyen qu'il n'y paraît, est impeccable dans son interprétation ; Rosamund Pike trouve là un rôle qui risque de marquer l'inconscient cinéphile de notre décennie, rôle particulièrement complexe et peu commun dans le genre éculé du polar dramatique.

Fincher se trouve encore une fois épaulé du génial Ren Klyce pour les effets sonores et du remarquable Jeff Cronenweth pour la photographie ( déjà auteur des éclairages de Fight Club et de The Social Network ). Gone Girl entretient le mystère jusque dans son dernier quart d'heure, parvenant à sa façon à réinventer le cinéma d'Alfred Hitchcock en mettant sur la sellette l'héroïne froide et glamour du maître du suspense. A voir et revoir absolument !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 118 fois
2 apprécient

Autres actions de stebbins Gone Girl