Avis sur

Goupi mains rouges par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Goupi Mains Rouges est un drame rural réalisé par Jacques Becker, écrit par Pierre Very ou je demande dans la famille... tout d'abord Eugène Goupi dit Goupi-Monsieur (joué par Georges Rollin) alias le Parisien fils de Goupi-Mes-Sous (joué par le très bon Arthur Devère.. vu précédemment dans L'assassinat du Père Noël) qui le fait venir pour épousé la très jeune Antoinette Goupi dite Goupi-Muguet (jouée par la très mignonne Blanchette Brunoy) une jolie fleur bleue convoiter par l'étrange Goupi-Tonkin (joué par le magnifique Robert Le Vigan) un ancien militaire des Colonies... Ensuite il y a Léopold Goupi dit Goupi-Mains-Rouges (joué par l'excellent Fernand Ledoux) l'oncle pas très aimé du reste de la famille et tout particulierement Goupi-Tisane (jouée par une impressionnante Germaine Kerjean) qui gère de main de maitre le reste de la Maisonnée qui se compose de Goupi-Dicton (joué par René Génin), Goupi-Cancan (jouée par Marcelle Hainia), Marie des Goupi (jouée par Line Noro), Jean des Goupi (joué par le jeune Albert Rémy) le fils de cette derniere et Goupi-La-Loi (joué par Guy Favières) le père ancien gendarme qui convoite le magot du patriarche de 106 ans Goupi-L'Empereur (joué par Maurice Schutz)... Pour son second long métrage, Jacques Becker adapte avec justesse (et avec une certaine liberté et l'aval de l'auteur) le roman de Pierre Very... Goupi Mains Rouges est un film à la fois étrange et ludique, foisonnant et troublant, tant par le fond que par le style ou le jeune réalisateur y fait vivre douze personnages principaux avec un art consommé dans la description des caractères et qui est composé de deux épisodes... Le premier est discret et sujet à plusieurs niveaux d’interprétations ou ont voit Monsieur, harcelé et malmené depuis son arrivée, cadré en contre-plongée, s’offrir au petit matin à la nature de cette campagne charentaise magnifiée dans un long panoramique circulaire... qui est censé être (pour le régime Vichyste) un retour à la terre (alors qu'il parle d’hypocrisie et de cupidité)... alors qu'il va se retrouver comme le témoin puis le suspect d'une drole d'affaire (le vol d'une somme d'argent suivi d'un crime...)... et le second épisode laisse place a une intrigue policiere rural et familiale ou Goupi-Mains-Rouges le braconnier marginal se fait l'avocat du pauvre Goupi-Monsieur contre une famille dont la seule préoccupation est la cupidité... Servi par un superbe casting (ou je rajoute les formidables Louis Seigner qui joue l'instituteur et Marcel Pérès qui joue le gendarme Eusèbe et une mention très spéciale au troublant Robert Le Vigan (un grand acteur devenu un vrai collaborateur) , Jacques Becker signe un premier grand film ou un sou est un sou... Une premiere superbe œuvre (tournée sous l'occupation... coté Vichy) qui frappe par sa modernité de ton... qui en appellera d'autres.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
1 apprécie

Autres actions de Eric31 Goupi mains rouges