👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

"Certes Rebecca Zlotowski tourne dans une centrale nucléaire et offre quelques soupçons de documentaire, mais jamais elle ne fera preuve d’un discours militantiste. Ni pro-nucléaire, ni pro-écolo, la réalisatrice ne se sert de sa centrale que pour créer le contraste avec la romance. En somme, le film agit comme une grenade. A vouloir se libérer du danger ou des sentiments, ça finit par exploser et provoquer des frissons." Teddy
LeBlogDuCinéma
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 8 ans

3 j'aime

Grand Central
Rawi
6

Critique de Grand Central par Rawi

Je m'attendais à voir un grand film mais j'ai juste vu un bon film très bien interprété. Déjà, on me promet une grande et belle histoire d'amour, je ne vois qu'une histoire de cul. Le moment le...

Lire la critique

il y a 8 ans

29 j'aime

Grand Central
pilyen
3

Grand navet

J'ai vu le chef d'oeuvre de la semaine selon les critiques. Hé bien, ils se sont trompés, c'est un navet et un beau ! Cette fois-ci, ils ont poussé le bouchon tellement loin qu'ils risquent d'être...

Lire la critique

il y a 8 ans

25 j'aime

18

Grand Central
pphf
6

Over(doses)

Je dois admettre, avant d’avoir vu le film, une appréhension, presque un a priori face aux productions FEMIS, dernières moutures – même si Rebecca Zlotowski est issue de la filière scénario, un peu...

Lire la critique

il y a 8 ans

14 j'aime

3

Buried
LeBlogDuCinéma
10
Buried

Critique de Buried par Le Blog Du Cinéma

Question : quels sont les points communs entre Cube, Saw, Devil, Frozen et Exam ? Ce sont tous des films à petit budget, dont le titre tient en un seul mot, et qui tournent autour du même concept :...

Lire la critique

il y a 11 ans

42 j'aime

4

The Big Short - Le Casse du siècle
LeBlogDuCinéma
7

Critique de The Big Short - Le Casse du siècle par Le Blog Du Cinéma

En voyant arriver THE BIG SHORT, bien décidé à raconter les origines de la crise financière de la fin des années 2000, en mettant en avant les magouilles des banques et des traders, on repense...

Lire la critique

il y a 6 ans

40 j'aime

Comme des bêtes
LeBlogDuCinéma
5

Un syndrome Scrat d'1h27...

Avant tout, les conditions de visionnage doivent être précisées: nous avons vu COMME DES BÊTES dans une salle pleine à craquer d’enfants de 5 à 10 ans, qui ont du absolument adorer le film à en juger...

Lire la critique

il y a 6 ans

33 j'aime