Avis sur

Green Book : Sur les routes du sud

Avatar FrankyFockers
Critique publiée par le

J'ai du mal à parler du film sans rentrer dans les détails (je pourrai effectivement me lancer dans une analyse longue et profonde tellement j'ai de choses à dire), mais je n'ai malheureusement pas le temps de rentrer dans les détails. Je me contenterai alors d'écrire ceci : Green Book est un très grand film. C'est un film politique fort, dont la question centrale est le regret insondable de la perte d'Obama dans une Amérique laissée à l'abandon à Trump. Le film ne parle que de ça, la figure du musicien Don Shirley, étant le symbole d'Obama perdu dans une Amérique qui n'est plus la sienne. Et qui tente de la reconquérir, car l'espoir n'est pas perdu chez Farrelly, pour moi l'italien joué par Mortensen est l'électeur-type de Trump qui se rend compte peu à peu de sa connerie. Si on suit le film linéairement on peut le trouver simple ou pavé de bonnes intentions, mais Farrelly est plus intelligent. Son discours n'est pas qu'un discours politique et son film n'est pas un film à message, c'est un film sur l'amitié, sur la différence, et sur comment les différentes différences finissent par se rejoindre et s'unir. Et en cela, c'est un film profondément Farrellien. Autant il semble difficile en le voyant d'imaginer qu'il a la même demi-origine que Dumb & Dumber, autant quand on y réflechit deux secondes ça semble pourtant évident. Comme dans chaque autre film des frères en duo, on voit ici deux mavericks qui se confrontent au monde réel, mais en les accompagnant on se rend compte que ce sont les personnages du monde réel qui sont en fait les mavericks et que nos deux personnages différents sont en fait eux qui sont l'exemple et qui sont ce que le monde devrait être. Et puis l'humour est omniprésent, et à chaque fois qu'ils sont en voiture, j'ai l'impression que le chauffeur va fermer les fenêtres pour lâcher une caisse. Donc oui, c'est bel et bien un beau, très beau film Farrellien. En revanche, si j'étais Bobby, je serais inquiet... A part le Dumb & Dumber De que personnellement j'ai adoré (mais qui n'a pas plu à tout le monde et qui est quand même un film malade), ça fait depuis 2005 (et le superbe Terrain d'Entente) que leur carrière est en baisse et que leurs films sont de moins en moins bons. Et là, Peter fait un film seul, le film est magnifique et va jusqu'à gagner l'Oscar. Pas sûr qu'ils retournent ensemble... Bref, on verra bien, on s'en fout. Sinon, c'est une évidence, mais un mot sur les acteurs, qui sont sublimes. Les deux protagonistes bien sûr, je ne connaissais pas Mahershala Ali, quel acteur prodigieux, et ô combien son Oscar est également mérité, mais j'ai été aussi très heureux de voir jouer Linda Cardellini, qui fait la femme de Viggo. Je ne l'avais pas vue depuis Urgences, je ne savais même pas qu'elle jouait toujours et je suis ravi pour elle, je l'ai trouvée absolument magnifique, et d'ailleurs le dernier plan du film est pour moi le plus beau, celui où elle sert Don dans ses bras en l'accueillant chez elle, c'est sublime ! Et au-delà du symbole, d'un point de vue politique, c'est le plan de la Réconciliation !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 278 fois
3 apprécient

Autres actions de FrankyFockers Green Book : Sur les routes du sud