Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

c'est complètement barré, et ça l'est drôlement bien!

Avis sur Grégoire Moulin contre l'humanité

Avatar Peanut
Critique publiée par le

Cette comédie burlesque et hautement caricaturale avait tapé très fort rien que par sa bande d'annonce à l'époque. Si, si, rappelez-vous la chèvre broutant tranquillement près d'une voix ferrée et se faisant éjecter dans les airs par le passage d'un train... ça y est, vous y êtes ?
Personne ne s'y attendait, pas vrai ? Bon, et bien imaginez ça sur à peu près une heure et demie de film !

Grégoire Moulin est bonne pâte, simple, et vite dépassé par les événements mais surtout MALCHANCEUX. Sur fond d'une histoire d'amour timide et maladroite, le héros joué par Artus De Penguern va transformer un simple rendez-vous en épopée burlesque, en parcours d'obstacles saugrenus, en une série incroyable et hilarante d'imprévus poisseux... c'est génial !!!
Le mode séquentiel n'est pas varié, mais on ne s'ennuie jamais ! Tout s'enchaîne très vite, les caricatures, les situations, les « types » d'humour : exagéré, absurde, potache, « private joke »... Ainsi on appréciera la fête costumée où Ghandi et Lénine regardent un match de foot alors qu'à côté dansent Hitler et De Gaulle, ou bien la découverte de la vie parisienne par Grégoire (avec le métro bondé et ses logements « optimisés »).

En fait, on appréciera le film dans son intégralité, mais surtout les personnages déjantés qui défilent et se suivent : le chauffeur de taxi ancien militaire et névrosé, le barman radin, la jeune fille "dépressivement romantique", le couple d'échangistes, le client mécontent du retard de sa livraison de pizza... et tout ce joli petit monde qui évolue dans un 'Paris by night' désertique, aux couleurs moins saturées mais si étranges et envoûtantes qu'un Jeunet... Oui, quelque fois l'image fait penser "Au Fabuleux Destin d'A.P", mais là ça serait plutôt la Fabuleuse Cavalcade de Grégoire Moulin.

Bref, une comédie française déjantée comme on aimerait en voir plus. Du bon délire bien orchestré, qui donne envie de se pencher un peu plus sur le travail d'Artus de Penguern.
(Réalisateur de courts métrages, ce film est son 1er long ; écrivain, scénariste, auteur et interprète de one man show...)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 401 fois
4 apprécient

Autres actions de Peanut Grégoire Moulin contre l'humanité