Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte

Un bon 1er roman fantastique qui mélange habilement créatures, intrigues et sentiments.

Avis sur Espérer le soleil

Avatar Peanut
Critique publiée par le

Premier roman de Nelly Chadour, uchronie fantastique qui nous plonge en 1951, dans un Londres tentant doucement de se remettre de la 2ème guerre mondiale.
Vont se croiser plusieurs personnages et s’entrechoquer plusieurs destins : celui de Gwen Dryland et ses frères, riches héritiers d’une grande famille d’industriels de Londres ; Arthur Smitty, photographe américain ; Jaine Hawkins, chef de gang au passé de résistant espagnol ; Sathinder jeune ado indienne qui vient de perdre sa mère…
Coté fantastique on y trouve des vampires, des spectres et des déités indiennes…
ça parait un peu chaotique comme cocktail mais ça se tient plutôt bien !

L’univers est bien dépeint, on sent l’humidité, le souffre, le manque de lumière et l’espoir aussi qui habite chaque personnage. On aime la petite touche d’humour et les protagonistes féminins : femmes ou jeunes filles résilientes et charismatiques.
J’ai aimé découvrir les personnages tout au long du récit, par petits bouts ; par des flashback où des aspects de leur personnalité et/ou leur passé sont dévoilés.
La narration se fait en plusieurs petits chapitres, on passe d’un personnage à un autre assez vite, sans pour autant se perdre dans une histoire à plusieurs intrigues.

Espérer le Soleil est un roman qui se lit plutôt bien, l’histoire est prenante.
Son point faible est peut-être aussi son point fort : le nombre de personnages et les intrigues mises en place. Parfois, on a l’impression qu’une d’entre elles nous échappe (et à l’auteure aussi ?), que l'une a été délaissé un peu en chemin.
On peut avoir le sentiment qu’il y en a trop, ou pas assez…

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 134 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Peanut Espérer le soleil