Mann in Blackhat

Avis sur Hacker

Avatar мс³
Critique publiée par le

Et ça y'est, le maître des fusillades est de retour, ça faisait tout de même un p'tit moment qu'on l'avait pas vu, son dernier film, Public Enemies date déjà de 2009, je me rappelle encore quand je l'ai vu au cinéma, les coups de feu étaient dingues, jamais entendu des coups de feu aussi fort.
'Fin bon, il nous revient tout fringuant avec son nouveau monstre, à savoir Hac....... euh pardon, je voulais bien sur dire Blackhat, ah j'te jure les titres français c'est des fois biens mais souvent cons, bon ce n'est pas ça qui gâchera le film c'est sur, il faudrait vraiment quelque chose de puissant pour gâcher ce nouveau Mann.

Pour tout avouer, la bande annonce ne m'avait pas vraiment renversé, alors que celle de Public Enemies à l'époque l'avait fait, je me souviens encore de cette scène de braquage avec la musique géniale qui par la suite a évidemment pris place dans mon dossier musique, c'était juste fabuleux. Alors que non, la BA de celui ci ne m'a clairement rien fait, je trouvais ça bizarre de voir Mann sur un film de piratage informatique, faut dire que quand on associe Mann à Heat on a du mal à se dire que lui aussi évolue avec le temps et qu'il a comme nous découvert internet.
Mais une chose restait tout de même sur, je voulais voir ce film, ça reste une oeuvre de Mann, le mec qui nous à balancé le duel mythique Heat, l'excellent Révélations, le grandiose Collateral, le quoi qu'on en dise très bon Miami vice et forcement le génial Public Enemies. Impossible de ne pas avoir envie de découvrir les nouveaux projets du monsieur donc, alors dès que j'ai eu l'occasion, j'ai sauté dessus, je me suis donc maté ce bon nouveau (ouais parce qu'on dit toujours: "bon vieux", mais pourquoi jamais "bon nouveau" ?) Blackhat.

Et voilà que le bazar commence, on parcours des circuits d'ordinateurs qui s'allument et s'éteignent jusqu'à faire péter le système de refroidissement d'une centrale nucléaire de Chai Wan à Hong Kong, ça fout déjà dans le bain direct hein ?! Dawai Chen, un spécialiste de la défense contre les cyberattaques est chargé par ses chefs de retrouver et neutraliser le hacker qui a causé ça, peu de temps après à Chicago, le Mercantile Trade Exchange est hacké également, provoquant l’inflation soudaine des prix du soja.
Chen découvre quelque chose sur ces deux hack qui sont liés, et sait comment remonter jusqu'au hacker, mais pour cela il aura besoin d'un vieil ami qui est emprisonné pour plus d'une décennie en prison Nicholas Hathaway, un hacker redoutable.

Mann est donc de retour avec un trio principal de personnages qui n'est pas sans rappeler Miami Vice, c'est d'ailleurs marrant de voir que dans pratiquement tous ses films il y a une histoire d'amour, peut être comble t'il ses lacunes au lit en essayant de créer le parfait amour à l'écran que lui ne peut combler dans la vie de tous les jours....... ou alors il aime bien les histoires d'amours impossibles.......
En tout cas ce que je peux dire c'est qu'il fait une fois de plus du très beau boulot, rien d'étonnant je sais, il sait jouer avec la lenteur sans pour autant nous lâcher, c'est bien simple la première grande partie du film est très lente, normal ils tentent de retrouver le hacker. Et j'ai trouvé cette partie très bonne, j'étais même déjà près à mettre un bon 8/10, mais alors quand les scènes d'actions et de fusillades arrivent, je ne pouvais plus que mettre 9/10 !
Et puis ce final dans la foule entre Hathaway et le méchant hacker tout barbu, quelle tension, et surtout quelle mise en scène, j'ai adoré ce moment, surtout une scène où on a juste l’impression qu'un tigre arrive pour choper sa proie, c'est juste incroyable. En parlant du méchant d'ailleurs, il s'éloigne totalement des clichés habituels, à savoir le beau gosse qui sait se battre et qui se la pète, non là c'est juste un gros barbu plein de cheveux avec une chemise, tranquille pépère le mec. Et ayant vu le film en version originale je peux dire que sa voix est juste extraordinaire, ces des petits détails auxquels je m'attache moi, et la vo de ce mec est juste éblouissante, une petite voix parfaite pour un méchant.

Pour ce qui est de la réalisation, Mann qui a son style bien à lui est de retour avec sa caméra à l'épaule, ses plans rapides et immersifs, rien que quand ils courent entre les conteneurs et petites ruelles, on se plonge tellement dedans. Niveau mise en scène...... ai-je besoin d'en parler ? Moi je ne pense pas, tout ceux qui connaissent le monsieur savent que c'est juste bluffant. Bon bah passons au scénario alors, lui est captivant, surprenant, tendu et ficelé comme il faut, d'ailleurs à un certain moment je suis même resté bouche bée tellement je m'y attendais pas.
Pour le reste, la bande son est efficace et bien dans l'esprit technologique du film, ceci dit elle aurait méritée d'être un peu plus mise en avant, à coté de ça nous avons bien sur les décors, car on voyage pas mal, tous magnifiques et bien choisis. Et pour ce qui est du casting, Thor.......... ah merde !....... euh Chris Hemsworth qui à part son rôle dans Rush est pour l'instant bien cantonné à celui de Thor chez Marvel, je trouve qu'il mérite mieux et il le prouve ici, il porte génialement le film en compagnie de Leehom Wang, Tang Wei, Viola Davis, Ritchie Coster, Yorick Van Wageningen, William Mapother, John Ortiz ou encore Jason Butler Harner.

En bref, Mann is back, je ne m'attendais pas à ce qu'il soit aussi bon sans non plus imaginer qu'il serait mauvais, il s'amuse une fois de plus sur un nouveau terrain qu'il maîtrise une fois encore, du très très beau boulot, et j'espère que son prochain film arrivera lui avant 7 ans.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 621 fois
14 apprécient · 4 n'apprécient pas

мс³ a ajouté ce film à 3 listes Hacker

Autres actions de мс³ Hacker