👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Vous connaissez "Interstellar" ? Un petit film peu connu réalisé par Dolan ou Nolan je ne sais plus, non parce que moi je l'ai trouvé très sympa et j'aimerais qu'il soit plus connu.

Non sans déconner, depuis sa trilogie "Batman" Nolan explose à chaque fois au box office, et ce n'est pas avec cette nouvelle aventure qui dérogera à la règle, après son très original "Inception" il a voulu dépasser les limites ou plutôt les dépasser encore plus, c'est avec un film sur l'espace et sur l'humanité qu'il le fera.
Beaucoup parlaient du nouveau 2001 mais à part quelques inspiration je ne vois pas un vrai rapprochement, je peux juste dire que pour moi il dépasse 2001 que je n'ai pas tellement apprécié à cause de sa lenteur mortelle.
Nolan nous plonge au cœur d'un futur déprimant, poussiéreux et sans espoir, enfin pas totalement sans espoir vu qu'un professeur aurait trouvé le moyen de déplacer les habitants de la terre sur une autre planète, en apparence du moins.
Ceux qui ont trouvé "Inception" complexe vont se tirer les cheveux sur celui ci, car au final "Inception" n'a rien de complexe, "Interstellar" lui l'est déjà plus.

Après deux visionnages du film... pas à cause de mon incompréhension de celui ci, juste parce que je l'ai vu une fois pour la découverte et une deuxième grâce au bénévolat que je fais dans le ciné près de chez moi, je ne suis donc pas prêt de le revoir, je l'ai assez en tête pour un bon moment.
... Je fais donc ma critique:
Ayant beaucoup aimé voir adoré la plupart des films du monsieur je savais pertinemment que j'aimerais celui ci et pour autant je ne l'attendais pas avec impatience, j'ai été heureux de le voir mais je ne suis pas devenu dingue comme certains l'étaient, et au final j'ai eu ce à quoi je m'attendais, un grand film dans l'espace, intéressant, prenant et réfléchi.
L'histoire peut se résumer à "L’Amérique va sauver le monde, encore" mais ce n'est pas forcé ni grossier donc on oubli facilement cet aspect pour se plonger dans une histoire à part entière, une histoire qui traite de l’espèce humaine, du futur, de la galaxie et également de la famille. Beaucoup de sujet son renfermés dans ce film, et le mélange est plutôt très réussi, même si par moment on a l’impression que certains trucs sont vite expédiés ça ne dérange pas trop dans le fond, faut dire que faire une histoire complète, imposante et pas bâclée sur 2h50 ce n'est pas si facile, surtout que Nolan n'envoi pas de suite ce que la bande annonce promet, il n'envoi pas dès la première seconde les effets spéciaux grand luxe etc..., non il faudra attendre une bonne cinquantaine de minutes avant d'aller dans l'espace, ce qui est fort intelligent comme choix.

Je ne parlerais pas trop de l'histoire pour ne pas spoiler, et surtout pour vous laissez le plaisir de découvrir, mais je peux au moins dire qu'on passe de moments d'émotions très touchant vu qu'ils m'ont moi même tiré des bonnes grosses larmes à des moments tendus et vraiment stressant, et puis ce qui procure le plus de sensation dans ces moments c'est évidement la Bande Originale signée Hans Zimmer, un fidèle du cinéma de Nolan, beaucoup ont critiqué son travail répétitif sur "Inception" mais là je ne vois pas comment la critiquer, sa BO est exceptionnelle, elle m'a foutue les poils et surtout les larmes, en particulier le morceaux "Cornfield Chase" qui m'a totalement envoûté, le travail de Zimmer est à mon sens incritiquable sur ce film.
Pour ce qui est de la réalisation et de la mise en scène Nolan est comme toujours très soigneux, ses plans sont magnifiques, surtout du à des effets spéciaux de très très haute qualité, cependant si je ne me trompe pas il n'a pas voulu tout miser sur les effets post-prod et à l'instar de Kubrick sur 2001 a préféré utiliser de nombreuses maquettes, ce qui est évidement un point à souligner, il n'a pas voulu jouer la facilité et c'est vraiment concentré sur du travail propre.
Certains plans sont d'une beauté sidérante, du très beau boulot sur tout ce qui est technique, pour le scénario il est comme d'habitude accompagné de son frère, tout deux signent un scénario captivant et maîtrisé, bien que le montage de 2h50 doit laisser quelques trucs de coté il reste pour sa durée d'une très bonne qualité.

Réal réussie, BO réussie, scénario réussi, effets spéciaux réussis, que reste t-il ? Le casting of course !
Après Bale et après DiCaprio Nolan a du se dire "Mais bon sang qui vais-je trouver de mieux ?", et immédiatement il a du se dire "Matthew McConaughey bien sur !".
Ce n'est pas un secret je suis totalement fan de Matthew, un des meilleurs acteurs de sa génération et après le flic tueur, le stripteaseur, le détective torturé et le cowboy séropositif il devient astronaute, un rôle qu'il porte à merveille, de plus en tant que parent il n'a pas eu de mal à jouer un père de famille, tellement parfait comme acteur que quand il pleure dans le film j'ai les larmes également c'est dire.
A ses cotés nous retrouvons des habitués de Nolan, la très bonne Anne Hathaway, ce bon vieux Michael Caine et d'autres tout aussi bon dont la magnifique Jessica Chastain, jouée enfant par une impressionnante Mackenzie Foy, nous retrouvons aussi Casey Affleck, John Lithgow, Wes Bentley, Topher Grace, David Oyelowo, William Devane ou encore Matt Damon, autant dire qu'il y a du beau monde, ils incarnent tous de très bons personnages même si la plupart ne sont pas assez creusés, ce qui fait que leurs morts nous laisse indifférent m'enfin bon ce n'est pas ça qui me gâchera l'histoire.


En bref, Nolan réalise son 2001, un film porteur d'espoir et qui ne joue pas les simples blockbusters pour ados, un vrai scénario avec une fin complexe et bien trouvée, franchement du beau boulot pour ce Nolan qui vaut clairement le coup.

il y a 7 ans

56 j'aime

31 commentaires

Interstellar
Samu-L
8
Interstellar

Rage against the dying of the light.

Un grand film, pour moi, c'est un film qui m'empêche de dormir. Un film qui ne s'évapore pas, qui reste, qui continue à mijoter sous mon crâne épais, qui hante mon esprit. Le genre de film qui vous...

Lire la critique

il y a 7 ans

416 j'aime

71

Interstellar
blig
10
Interstellar

Tous les chemins mènent à l'Homme

Malgré ce que j'entends dire ou lis sur le site ou ailleurs, à savoir que les comparaisons avec 2001 : L'Odyssée de l'Espace sont illégitimes et n'ont pas lieu d'être, le spectre de Kubrick...

Lire la critique

il y a 7 ans

324 j'aime

85

Interstellar
guyness
4
Interstellar

Tes désirs sont désordres

Christopher navigue un peu seul, loin au-dessus d’une marée basse qui, en se retirant, laisse la grise grève exposer les carcasses de vieux crabes comme Michael Bay ou les étoiles de mers mortes de...

Lire la critique

il y a 7 ans

291 j'aime

141

Mad Max - Fury Road
мс³
10

WHAT A LOVELY DAY !

Voilà que le film se fini, les lumières se rallument, ni une ni huit je fonce rejoindre mon Interceptor (ouais enfin ma punto quoi, un peu d'imagination !), je démarre le moteur et v'là qu'il...

Lire la critique

il y a 7 ans

57 j'aime

7

Interstellar
мс³
9
Interstellar

Quand vient l'espoir

Vous connaissez "Interstellar" ? Un petit film peu connu réalisé par Dolan ou Nolan je ne sais plus, non parce que moi je l'ai trouvé très sympa et j'aimerais qu'il soit plus connu. Non sans...

Lire la critique

il y a 7 ans

56 j'aime

31

Once Upon a Time... in Hollywood
мс³
10

Mélanchollywood

Tarantino a déclaré il y a quelques années, en parlant des films Western et donc forcément de Sergio Leone, que d'après lui, on ne peut se prétendre réalisateur de Western qu'une fois qu'on en a...

Lire la critique

il y a 3 ans

52 j'aime

36