Avis sur

Happy Birthdead par Gabriel Lieurain

Avatar Gabriel Lieurain
Critique publiée par le

réalisateur : inconnu au bataillon

genres : horreur, thriller, fantastique , comédie

acteurs : connais pas et tous des inconnus pour ainsi dire

Synopsis

Tree une étudiante est assassinée le soir de son anniversaire dans un tunnel par un mystérieux tueur masqué.

Prisonnière d’une boucle temporelle, elle ne cesse de revivre sans cesse le jour de son meurtre à savoir une journée à premère vue banale qui se finit à chaque fois par une mort horrible.

Parviendra elle à découvir l’identitée du tueur et à sortir de la boucle ?

Critique

Jason Blum est un petit malin qui a créé sa propre boite de productions Blumhouse Productions . On lui doit notammment cette pitoyable saga qu’est Paranormal Activity, la très bancale quadrilogie (à ce jour du moins) American Nightmare/The Purge (le 1 est très moyen , le 2 est bon, le 3 est est excellent et le 4 qui est aussi un préquel est une daube) mais aussi de petites perles horrifiques tels que The Visit, Split (tous deux réalisés M Night Shyamalan) , Get Out ou Sans un Bruit sorti cette année.

Bref avec ce monsieur, c’est comme au loto et on ne sait jamais si on va être heureux ou déçu. Le film auquel nous avons affaire aujourd’hui n’est ni le meilleur, ni le pire qu’il a produit soyons franc.

Ca n’invente rien du tout, on ne va pas le nier vu que c’est le mélange de plusieurs films qui n’ont rien en commun à savoir Un jour sans fin (un des persos y fait même référence dans la dernière scène) , Edge of Tomorrow (le fait que le perso meurt et revienne à la vie un peu comme dans un jeu vidéo) ou encore les sagas Scream et Destination Finale.

Soit le principe du film de la boucle temporelle mixé avec ce sous genre du film d’horreur qu’est le slasher.

Néanmoins, on ne boudera pas notre plaisir au visionnage.

Certes les persos sont clichés entre l’héroine stéréotype de la barbie blondasse arrogante qui se croit au dessus des autres et tout le reste qui va avec (le geek, le bisexuel, le prof marié qui se tape l’héroine, la présidente de fraternité hautaine et abjecte …) mais on s’en fiche tant le film est rigolo.

Non c’est vrai, voir cette idiote blonde se faire dézinguer à chaque fois de manière violente, c’est comique tant elle est antipathique (bien qu’on a déjà vu pire il est vrai).

On a même droit à des séquences qui lorgnent dangereusement avec Scary Movie (les passages sur fond de Confident de Demi Lovato ou elle essaie de savoir qui est le meurtrier et ou elle meurt même à un moment de manière débile sans que le tueur n’y soit pour rien).

Quelques séquences typiquement slasher également ou le tueur la poursuit et zigouille des persos secondaires et/ou des figurants qui tiennent en haleine sans pour autant qu’il y ait de quoi déféquer dans son pantalon.

Pour ce qui est du casting, les acteurs s’en sortent bien même si c’est du cliché à foison comme dit plus haut.

Les seuls reproches qu’on pourrait faire à ce film , c’est d’une part son absence de purs moments gores et la volontée de complexifier l’andouille qui sert de protagoniste qui d’ailleurs tiens difficilement la comparaison avec le grand Bill Murray aussi bien en termes de jeu d’acteur (normal me direz vous) que de personnage.

Certes le perso de Murray était un sale con (désolé pour la vulgarité y a pas d’autres mots) imbu de sa personne et extrèmement égoiste mais il avait ce je ne sais quoi qui faisait qu’on s’attachait un peu à lui (le charisme probablement) dans son malheur et sa rédemption à la fin bien qu’un peu guimauve était tout à fait correcte.

Là déjà que la nana est une idiote inculte (elle connait pas le film d’Harold Ramis cité plus haut. Ni même Bill Murray. Niveau bètise c’est fort quand même !), son changement positif vers la fin est un concentré de niaiseries de films pour ados qui donne envi de se pendre.

Et les problèmes en carton qu’elle a avec son géniteur (qui se règleront également à la fin bien sur), je m’en fiche comme de ma première chemise.

Quant à l’identitée du tueur, elle est pas bien géniale, de même que son motif de meurtre et la scène post générique qui semble au début prometeuse est pourrie et cucu la praline.

Bref, un nouveau film Blumhouse. Ca vaut pas Get Out sorti la même année (c’est bien moins intelligent et subtil aussi y faut dire) mais ça a le mérite de divertir rien que pour son principe de « Die and Retry » (un peu d’anglais ça fait du bien).

Une suite est sortie récemment d'ailleurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 74 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Gabriel Lieurain Happy Birthdead