Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Bande-annonce
Affiche Harakiri

Harakiri

(1962)

Seppuku

12345678910
Quand ?
8.6
  1. 19
  2. 3
  3. 11
  4. 22
  5. 46
  6. 133
  7. 454
  8. 1257
  9. 1546
  10. 885
  • 4.4K
  • 987
  • 7.8K

Hanshirô Tsugumo, un rônin (samouraï errant) sans travail parmi tant d'autres, décide de frapper à la porte du puissant clan des Ii.

Casting : acteurs principauxHarakiri

Casting complet du film Harakiri
Match des critiques
les meilleurs avis
Harakiri
VS
L'honneur est dicté par les vainqueurs

Un ronin, à demi hébété, se présente au château du clan Lyi, quémandant l’autorisation de pratiquer décemment le rituel du Harakiri en leurs murs. Reçu par le chambellan, celui-ci le met en garde. L'honneur n'est pas un vain mot pour sa maison, s'il espérait une aumône pour le dissuader de son geste, il n'obtiendra rien de cela. Le ronin le rassure, il ne se dérobera pas, et ce n'est pas le sort réservé au précédent ronin ayant formulé une demande similaire qui refrénera sa volonté......

65 4
Un harakiri pour moi, s'il vous plaît...

Le film est indéniablement maîtrisé visuellement, c'est bluffant. C'est un des plus beaux films que j'ai pu voir en terme de visuel. Les acteurs transpirent le réalisme, et la violence est extrêmement bien foutue. Mais voilà, après un début excellent, le film n'est pas intéressant. Les passages en retour en arrières sont inintéressants au possible, je n'ai pas du tout été fasciné par tout ça. Les passages dans le " temple " sont bons, au contraire. Mais je me suis profondément... Lire l'avis à propos de Harakiri

2 1

PostsHarakiri

Critiques : avis d'internautes (79)
Harakiri
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Honneur et cris dans le vent.

Parce que l'Histoire est toujours écrite par les vainqueurs, Masaki Kobayashi n'aura de cesse de s'intéresser aux vaincus, aux laissés pour comptes, aux opprimés ou aux prisonniers, bref à tous ceux que les livres vont oublier fort volontairement, préférant bien souvent la vérité officielle à celle de l'individu. Que ce soit par le biais du chanbara, du fantastique ou du drame contemporain,... Lire l'avis à propos de Harakiri

53 7
Avatar Kalopani
10
Kalopani ·
Premier contact avec un film de samouraïs en noir et blanc

Un film japonais des années 60 en noir et blanc qui parle de samouraïs, bien qu'on me le vende comme l'un des meilleurs films de tous les temps, il m'a fallu un petit moment pour me convaincre de le regarder, ce que j'ai finalement fait tout en me disant qu'au pire je pouvais tout simplement arrêter de le regarder si je m'endormais. Se mettre à voir un film avec autant de recul et... Lire l'avis à propos de Harakiri

4
Avatar damon8671
8
damon8671 ·
Découverte
« Au seuil de l’éternité, cet homme peut vous apporter quelques vérités profondes »

Partition visuelle orchestrée sur le principe du crescendo, Harakiri distribue sa virtuosité formelle, narrative et émotionnelle avec une maitrise à couper le souffle. [Critique contenant des spoilers] Les préliminaires instaurent avec autorité la structure figée du code avec lequel compose l’élite guerrière japonaise. Surcadrée, l’image accorde une place prépondérante à l’architecture, aux... Lire la critique de Harakiri

159 26
Avatar Sergent Pepper
10
Sergent Pepper ·
Hara qui rira bien le dernier

Il y a quelque chose chez les Japonais qui me fascine. Surtout dans les films sur leur moyen âge. Dans leurs maisons, c'est toujours propre et super bien rangé. Jamais de bordel, tout est toujours nickel. Pourtant à l'horizon, pas une armoire, pas même le moindre meuble. Jamais. Nada. Et si tu regardes bien, ils ont toujours un maximum de sapes. Des machins avec moult épaulettes, des plis dans... Lire l'avis à propos de Harakiri

141 31
Avatar DjeeVanCleef
10
DjeeVanCleef ·
Critique de Harakiri par limma

Dans le Japon féodal de l’ère d’Edo (1630) le changement se fait jour. Les guerres sont terminées et la paix semble s'installer, laissant la plupart des samouraïs sans maître. Le shogunat surveille étroitement les clans et en dissout la majorité pour asseoir son pouvoir. Devenus ronins, la déchéance les guette. Nombre d’entre eux vagabondent et usent de subterfuge auprès de seigneurs,... Lire la critique de Harakiri

18 5
Avatar limma
9
limma ·
Toutes les critiques du film Harakiri (79)
SéancesHarakiri
Projeté dans 1 cinéma cette semaine
ou
Toutes les séances pour Harakiri
Bande-annonce Harakiri
Vous pourriez également aimer...