Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Schwarzy chez les Yankees

Avis sur Hercule à New York

Avatar JimBo Lebowski
Critique publiée par le

Premier film de la carrière d'acteur de Arnold Schwarzenegger en 1970 dans un rôle taillé pour lui, celui de Hercule, le mythique demi-dieu grec, à l'époque champion du monde de bodybuilding Hollywood entend bien se servir de ce physique hors norme pour en tirer un long métrage, mais c'était sans compter sur la merditude du projet ...

Dès les première minutes ont sent que le film va être une daube, ça ne trompe pas, le décor est à mourir de rire, les briques rouges du ch'nord et les arbres à feuilles mortes en arrière plan, drôle de vision de l'Olympe, les acteurs sont en roue libre totale et le scénario prête déjà à sourire, Hercule s'ennuie et veut s'émanciper et partir découvrir le monde citadin, qu'à cela ne tienne, Zeus l'envoie à ... New York ... (Ok bon --'), il va devoir s'adapter à ce nouveau style de vie.
Ce film n'arrive à aucun moment à se sortir du ridicule en fait, c'est ultra mal réalisé, la mise en scène traine la patte mais un truc de fou, aucun soucis (même très minime) d'esthétisme, c'est fauché, et puis cette musique ... putain cette musique ! J'ai rien contre la mandoline mais j'ai eu l'impression qu'on faisait tout pour m'en dégouter, même à la fin du visionnage je croyais encore les entendre dans ma tête, horrible.

Il y a quelques scènes bien perchés comme ce combat contre un ours (enfin un figurant avec un costume bien pourri) à Central Park ou une course de char en plein Time Square, qu'est ce que c'est con, et le pire c'est que j'ai eu l'impression assez pénible que le film ne jouait pas sur le second degré, ou du moins pas suffisamment, ce qui fait que c'est purement insupportable, que ça soit le fond ou la forme il n'y a rien à retenir. De plus je l'ai vu en VF et les doublages sont affreux, le pote de Hercule avec sa petite voix de chatré j'en pouvais plus, je voulais qu'il la ferme une bonne fois pour toute et que, je sais pas, il meurt le plus vite possible, mais non il ne s'arrête pas de jacter putain ta gueule sérieux ! Pfff

Ce film je l'ai vraiment subi jusqu'au bout du bout, rien ne tient un minimum debout, l'histoire est bidon, ça n'est même pas drôle, c'est un festival de connerie, on s'ennuie, le seul et unique argument positif c'est de voir le premier rôle de Schwarzy au cinéma, c'est tout, j'ai poussé un soupir de soulagement au générique final. Un nanar dans la haute tradition des nanars.

Cycle NanarWeek : http://www.senscritique.com/liste/Nanar_Week_Les_navets_de_la_semaine_Participatif/582606

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 380 fois
10 apprécient

JimBo Lebowski a ajouté ce film à 2 listes Hercule à New York

Autres actions de JimBo Lebowski Hercule à New York