Montée aux enfers

Avis sur High-Rise

Avatar SeigneurAo
Critique publiée par le

En voilà une allégorie relativement subtile de notre société, condensée de façon linéaire, mettant à plat la verticalité de la lutte des classes.
La succession de pièces et saynettes nous entraîne dans une frénésie et un chaos grandissant, strate après strate, suivant la lente progression des petites gens qui se mêlent aux puissants, d'abord sans but apparent puis, chemin faisant, l'on se rend compte que ce n'est ni plus ni moins qu'une révolution qui prend forme sous nos yeux ébahis.

Adoptant une esthétique épurée mais classieuse, sans céder aux sirènes du clinquant et en évitant de salir l'écran avec des filtres mal dosés, le réalisateur parvient à restituer visuellement la froideur ambiante, l'atmosphère glacée qui enrobe insidieusement les protagonistes.
Le découpage du lieu donne également libre court à l'imagination débordante de l'auteur, pouvant ainsi alterner des thèmes apparemment incompatibles au gré de l'ouverture des portes (au sens propre comme au figuré).

On gravit les échelons, pour s'apercevoir qu'au sommet les apparences ne masquent pas la vacuité du souverain local, ni la décadence qui ronge peu à peu ce microcosme artificiel dans lequel surnagent les plus forts. Un véritable panier de crabes.

Oh tout n'est pas parfait, on n'échappe évidemment pas à quelques clichés et tire-larmes un peu faciles, mais dans l'ensemble il convient de saluer la maîtrise et l'habileté du...

  • ET ALORS LÀ, SIENNA MILLER SE FAIT TRONCHER PAR TOM HIDDLESTON SUR LA TABLE EN VERRE, ET ON VOIT MÊME UN BOUT DE SEIN !§!§!!! ET TU D'VIN'RAS JAMAIS, V'LÀ SON CHIARD QUI SE POINTE ET VOIT SA MÈRE QUASI À QUATRE PATTES. Mec, c'était le meilleur moment du film, autrement j'étais partagé entre incrédulité et sommeil. Pour te dire, j'avais commencé à... Euh... Bonjour ?

  • Hum. Bonsoir. Puis-je vous demander ce que vous faites là ?

  • Je... Ah elle est bonne celle-là, c'est moi qui devrais te poser la question. On m'a demandé de faire une chronique sur le film. Me dis pas qu'ils ont encore pris deux intervenants à la fois, ces glands ?

  • Je serais bien en mal de vous répondre. Mais enfin vous avez pu vous tromper de salle, je vous entendais parler de Tom Hiddleston, et il ne me semble pas qu'il figure au casting.

  • Tom Hiddleston ? Ah ben ça m'f'rait mal, je causais pas plus tard que tout à l'heure avec les producteurs, qui se félicitaient encore de l'avoir mis à poil dans la bande-annonce. Autrement je sais pas si on aurait remboursé le salaire de Jérémy Ir... BWAHAHAHAHAHAHA pardon, j'ai cru que j'arrivrerais à le dire sans rigoler. Nan bon sérieux, c'est quoi c'binz ?

  • Ah mais pardonnez-moi alors, ce n'est pas la salle pour Snowpiercer ?

  • Ça m'ferait bien mal. Faut regarder les panneaux mon vieux, ici c'est High Rise.

  • Toutes mes confuses, j'étais encore un peu perdu dans mes pensées, toute cette neige vous comprenez.

  • Pas d'mal mon gars, j'vais t'dire, tu connais pas ta chance...

  • Non mais vraiment je suis navré, je vous laisse tout à votre besogne, vous aviez l'air fort joyeux.

  • Oh tu sais, parfois vaut mieux en rire si on veut pas en pleurer. Allez, la bonne journée hein.

  • Pareillement, pareillement.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 458 fois
10 apprécient

SeigneurAo a ajouté ce film à 1 liste High-Rise

  • Films
    Affiche La French

    Films vus en 2016

    Avec : La French, Lettre à Momo, Lola, une femme allemande, Ant-Man,

Autres actions de SeigneurAo High-Rise