Une Tour Symbolique ! (SPOILERS)

Avis sur High-Rise

Avatar Rem_Bob
Critique publiée par le

Salut à tous,

Ce film est vraiment à voir, difficile de le voir car très peu distribué mais il en vaut vraiment le coup ! Bon allez on commence la critique :

CONTEXTE
Pour commencer, le film se déroule dans les années 70 (Trentes Glorieuses) où la société est en pleine essor. Le film se base sur la hiérarchisation des classes sociales à travers des tours : Plus on est riche plus nous sommes haut dans la tour. A l'opposé, plus on est pauvre plus on est bas. Par conséquent, nos voisins de pallier sont de même classe sociale que nous.
Dans ce film, nous voyons clairement l'intention de l'architecte à construire cinq tours formant alors une mains ayant pour centre un immense parking. Ce long métrage ne s'intéresse uniquement à une seule tour puisque les autres sont en construction. Le Docteur Laing est le personnage principale sur lequel le film se focalise. Tout tourne autour de ce personnage à l'identité si particulière.

PRÉSENTATION
Le film s'applique a poser les bases durant la première heure en nous présentant les habitants de différents étages ainsi que l'architecte. Ces personnages nous permettent de nous imprégner de cet tour où une ambiance malsaine règne : supériorité des uns, excès de confiance, volonté d'inverser les rôles, provoque une tension permanente tout au long du film.

Dès le début du film, nous savons que la seule issue de cette tour est le chaos. Après cette scène d'entrée, le film revient 3 mois auparavant pour montrer l'origine de ce chaos. Le suspens nous tient en haleine du début jusqu'à la fin en passant par de nombreuses péripéties.
Durant la deuxième heure, arrive le chaos, le passage dans un rythme effréné qui peut perdre le spectateur. Ce rythme infernal enchaînant scène sur scène sans forcément de lien vraiment logique est difficile à suivre. C'est un point faible du film pour certains mais qui est à mon sens tout l'intérêt d'un tel film (J'y reviendrai plus loin). Le film sur la scène de fin où la tour est complètement dévastée, où le sang a coulé et où la hiérarchie est détruite tout comme ses habitants.

DR LAING
Le personnage principale est tout l'intérêt du film. On peut voir à travers se personnage calme, ordonné, posé, méticuleux, une sagesse dont seul lui dispose. Si on le confronte aux autres personnages, il est le seul à voir la perversité de cette tour dans lequel il est rentré. Seul lui se rend compte du chaos qui est entrain de s'organiser. Seulement il ne peut rien faire face à tout les autres habitants de la tour il est impuissant face à cette communauté !
On peut se poser la question de pourquoi ne part il pas de cette tour (rien ne le retient en fait) ? Cette tour symbolise la société capitaliste, individualiste qui cherche à mettre sur un piédestal les riches et à rabaisser les plus démunis. Le film est ordonné sur la critique de ce système et partir ne résoudrai en rien le problème puisqu'il ne peut pas échapper au système. Il est contraint à vivre dans ce capitalisme et changer de "tour" ne changera rien en tant que tel. C'est aussi pour ça qu'à l'intérieur de la tour il dispose de tout : supermarché, piscine, salle de musculation, ... Cette tour est en fait une mini ville tel que l'avait imaginer le Corbusier avec la cité radieuse dans les années 50 mais de manière moderne.
La seul manière de s'évader de cette tour est de faire rentrer un petit bout de paysage dans son chez soi. Le docteur nous le montre à travers la peinture qu'il applique au mur ainsi que sur lui même. Il veut partir, changer mais cela lui est totalement impossible. Par conséquent il parvient à utiliser de la peinture de la même couleur que le ciel lui permettant de s'échapper. Cette escapade est la seul chose dont il tient vraiment puisqu'il en vient même à utiliser la violence pour récupérer son pot de peinture alors qu'il était pourtant le personnage calme. La tour le pousse alors hors de ses limites et l'oblige à utiliser des manières qui ne sont pas les siennes mais plutôt celle de ces concitoyens.
Ce personnage est certainement l'idéologie de l'humain vers lequel devrait migrer certains. Sa sagesse peut être source d'inspiration pour une société plus équilibré. Cependant il est le seul à avoir cette aptitude.

CRITIQUE DE LA SOCIÉTÉ
Le film a pour but de critiquer la société, et plus particulièrement le système capitaliste.
- L'individualisme
Tout d'abord, il critique l'individualisme que chacun porte en lui. Personne ne s'intéresse aux autres. L’événement le plus marquant dans cette critique est lorsqu'un des personnage chute de la tour et vient mourir sur une des voitures du parking. Personne ne bouge : tout le monde regarde. Personne n'appelle les secours.
On peut aussi voir cet individualisme de manière plus explicite quand deux personnages discute lorsque deux hommes se battent : personne n'intervient alors qu'ils les ont évoqués dans leur discussion.
- Les privilèges
Les riches ont des privilèges que les autres n'ont pas. Il existe un ascenseur particulier pour l'appartement de l'architecte, les riches ont une meilleurs vues du haut de leur appartement, ... Le plus marquant dans cette inégalité est lors de la panne de courant. Seul les appartements se situant en bas n'ont plus d'éclairage. Les riches eux en revanche en dispose
- L'excès
L'excès est un défaut largement pointé du doigt dans ce film. Il se matérialise de plusieurs manières. La première est le fait de la consommation excessive de cigarettes et d'alcool. Les quantités sont faramineuses et plus nous sommes plus riches plus nous consommons ces produits.
La seconde est la vitesse à laquelle ils vivent. Il n'y a jamais de pose, jamais de repos, les soirées sont régulières, les événements dramatiques s’enchaînent et rien ne semble poser problème. Le rythme effréné de la seconde partie matérialise particulièrement ce fait qui rend le film si intéressant.
- Une fin inévitable
Si dans le film le chaos est inévitable, il invite à réfléchir sur notre propre société qui se joue de l'économie, du temps, des populations, ... Ici, les habitants d'en bas se révolte pour renverser se système complètement inéquitable et rétablir un ordre plu juste. Cependant, le seul moyen de changer l'ordre est de tout détruire pour ensuite reconstruire. Dans le film, il n'y aura pas de surprise, la tour ira au chaos.

PS : Ce film prend pour même idée centrale celle du film Snowpiercer, mais la manière d'aborder le sujet est bien différente et même si les apparences peuvent sembler identiques le fond est bien différent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 871 fois
Aucun vote pour le moment

Rem_Bob a ajouté ce film à 3 listes High-Rise

Autres actions de Rem_Bob High-Rise