Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Histoire d'O

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

O est une jolie jeune femme libre et épanouie que son amant emmène en promenade dans un lieu qu'elle ne connaît pas, le château de Roissy. Après quelques préparatifs, son amant la fait entrer dans ce lieu abritant un genre de société secrète dans laquelle on dresse les femmes. Sir Stephens sera son initiateur. De son plein gré, O va souffrir ligotée et bâillonnée en subissant entre autre le fouet et diverses humiliations. Son "maître" la fera marquer au fer rouge et lui fera placer à l'endroit le plus intime de son corps un anneau avec ses initiales en signe de soumission et d'appartenance. O ressortira de ce lieu encore plus épanouie et amoureuse après cette épreuve, en ayant assouvi les fantasmes de son amant.

"Histoire d'O" est un roman de Pauline Réage publié en 1954. Cette œuvre connut un certain succès, il faut dire qu'à l'époque le sujet était loin d'être banal . Certains esprits rigides et puritains ne s'attachèrent qu'à faire ressortir le côté "sado masochiste" de ce roman qu'ils ne considéraient que comme un torchon porno. Et pourtant, c'est bien loin d'être le cas puisqu'il s'agit d'une magnifique histoire d'amour et de fidélité. En effet O par cette épreuve qu'elle subit avec une certaine jouissance se donne toute entière à son amant, lequel n'en est que plus amoureux et fier de sa compagne. C'est vrai que ces pratiques et le sujet de cette histoire d'amour peuvent encore choquer quelques âmes sensibles, même actuellement. Mais il faut bien avouer que Pauline Réage, au travers de ce thème véridique, ne fait qu'aborder avec beaucoup de courage et de sincérité un sujet tabou dont beaucoup de femmes et d'hommes rêvent secrètement mais qui ne sont pour eux que des plaisirs inaccessibles.

C'est à ce délicat sujet que Just Jaeckin décida de s'attaquer en 1975. Ce film qui marqua un tournant important dans le cinéma dit "érotique" obtint un joli succès auprès du public mais fut diversement accueilli par la critique. Il faut dire que le réalisateur privilégie dans cette œuvre la mise en scène par rapport au sujet. C'est ainsi que le roman plein de psychologie est quelque peu sacrifié par rapport au choc des images. Toutefois, il faut retenir de cette réalisation l'excellente prestation de la très jolie et émouvante Corinne Cléry dans un rôle tout de même complexe et délicat. La mise en scène est bien sûr remarquable et l'intimité de ce lieu mystérieux fort bien décrit par des couleurs et des éclairages tout à fait convaincants. Il faut également signaler la formidable musique de Pierre Bachelet, laquelle calque si bien à cette atmosphère secrète, à l'intimité et à la passion de ce sujet.

Ce film très sophistiqué dans sa conception n'est pas un chef d'œuvre mais Just Jaekin a tout de même eu le mérite de remuer les consciences et les idées en s'attachant, même de loin, à ce roman troublant de Pauline Réage et c'est déjà très méritoire. Pour ces raisons, je vous conseille de découvrir ou redécouvrir ce film qui a tout de même fait date dans le cinéma et qui paraît toujours loin d'être démodé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2652 fois
13 apprécient

Gérard Rocher a ajouté ce film à 3 listes Histoire d'O

Autres actions de Gérard Rocher Histoire d'O