Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche Holy Motors

Critiques de Holy Motors

Film de (2012)

Saint Moteur

Treize ans. Treize longues années ont été nécessaires à Leos Carax pour revenir au cinéma français accompagné d’un long-métrage sélectionné au Festival de Cannes 2012. Et quel long-métrage ! Holy Motors nous présente l’ancien enfant terrible du cinéma français tout juste remonté des limbes. Car c’est bien de lui-même qu’il nous parle dans ce film et dès le prologue : au-dessus d’une salle de... Lire la critique de Holy Motors

73 5
Avatar AudeM
10
AudeM ·

Leos qu'arrache - On dit que la beauté est dans l'œil, dans l'œil de celui qui regarde

L'exercice de la critique s'avère extrêmement compliqué face à une telle œuvre. En effet, on peut être tenté de théoriser, d'analyser, de se livrer à une masturbation cinéphilique en égrainant les références. Mais appréhender ainsi "Holy motors" est selon moi une erreur. A trop vouloir intellectualiser l'art, on passe parfois à côté. Au même titre qu'un Weerasethakul ou qu'un Assayas *, on... Lire la critique de Holy Motors

137 69
Avatar takeshi29
9
takeshi29 ·

Si près, si loin...

Revoilà Léo Carax de retour derrière la caméra 13 ans après son dernier film "Pola X". Présenté au festival de Cannes sans y recevoir de prix, Holy Motors" nous fait suivre un homme, monsieur Oscar, qui va endosser plusieurs costumes et vivre plusieurs vies. Expérience assez bizarre que ce "Holy Motors". Leo Carax a le don d'à la fois me fasciner mais en même temps de m'ennuyer. S'ouvrant sur... Lire la critique de Holy Motors

37 9
Avatar Docteur_Jivago
5
Docteur_Jivago ·

Vie en roue libre

L'incompréhension. L'admiration. L'ennui. La joie. Le dégoût. L'exaltation. La répulsion. L'ébahissement. C'est ce que l'on subit pendant l'heure cinquante qu'on passe devant Holy Motors. L'incompréhension qui monte peu à peu pendant l'exécution de tous les fameux dossiers, de la logique qui s'en suit, de l'enchaînement, de la non-logique des actions. L'admiration devant Lavant, parfait en... Lire la critique de Holy Motors

89 14
Avatar Lucid
9
Lucid ·

S'ériger en art triste

Holy brius L'étrange est sans doute la notion la moins bien partagée au monde. Expliquez à vos proches (enfants adolescents, voisins) gavés de télé-réalité ou de téléfilms avec Thierry Neuvic, qu'en plein après-midi vous allez vous enfermer dans une pièce pour y regarder sur grand écran le dernier Carax (et comme ils ne voient pas de quoi vous parlez, vous leur montrez la... Lire la critique de Holy Motors

104 28
Avatar guyness
4
guyness ·

Holy retors

Je n'ai aucune légitimité satisfaisante pour étaler une critique constructive et pertinente sur ce film en perspective avec ses aspirations auteurisantes mais je n'ai rien contre Carax et je n'ai rien non plus contre Denis Lavant. Ils ne m'énervent pas plus que ça et c'est déjà un avantage certain, car croyez bien que pour un pauvre provincial comme moi, apprécier le jeu tout empreint de... Lire l'avis à propos de Holy Motors

67 47
Avatar drélium
4
drélium ·

Au bal masqué

De quoi parle Holy Motors ? Difficile de répondre du tac au tac à cette question tant la dernière œuvre de Leos Carax sort des sentiers battus cinématographiques contemporains avec un regard parfois pessimiste, amer (aigri ?) sur la place de l’humain dans un monde virtuel sans visages. Holy Motors est un film mortifère qui aux premiers abords nous gratifie de son chant du cygne sur disparité... Lire l'avis à propos de Holy Motors

55 2
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Machins et machines

Est-il d'action plus difficile que celle d'aller, comme on dit, "Corps et âme" ? Rien n'est plus proche mais différent que le Corps d'une part, et l'Âme de l'autre. Holy Motors qu'on peut aborder d'abord comme une métaphore élégante du métier d'acteur se dérobe rapidement de cette analyse théorique et froide, car, fut-elle pertinente à la lecture du script, elle ne résiste aucunement au passage... Lire l'avis à propos de Holy Motors

23 4
Avatar Heisenberg
8
Heisenberg ·

Au lit, motors !

Je ne vais pas écrire une grande critique : pas besoin de vous ennuyer sous le prétexte que je me suis ennuyé devant ce film. Incontestablement, Holy Motors a des qualités. D'abord, l'acteur est tout bonnement exceptionnel. Denis Lavant réussit une suite impressionnante de performances diverses et variées, dans des registres très différents les uns des autres. A chaque fois, il fait preuve d'une... Lire la critique de Holy Motors

50 6
Avatar SanFelice
4
SanFelice ·

Stupéfait.

Bien, j'en attendait tellement que je suis entré dans la salle en réfléchissant. Grossière erreur. Si je réfléchis pendant un film j'en rate la moitié simplement parce que je cherche un sens que je suis incapable de trouver. Oui, il faut aussi savoir de quoi l'on est capable. Bon alors j'ai encore lu aucune des critiques présente sur le site parce que j'aimerais juste poser mes bribes de pensées.... Lire la critique de Holy Motors

26 19
Avatar Kenshin
7
Kenshin ·