Dernier train direction Boulettes: 00h01

Avis sur Howl

Avatar BUG
Critique publiée par le

Bon. Quand je commence à noter un film, je pars toujours de la moyenne puis,
soit la note grimpe, soit elle chute.
Ici, on est pas loin d'un record, même si hélas, j'ai déjà vu pire.

Howl raconte l'histoire d'un contrôleur de train, désabusé, en attente de promotion
et qui se retrouve un soir à faire des heures supplémentaires, après avoir appris son refus pour un poste de superviseur.

Le départ est lancé, c'est donc le contrôle des boulettes ... euh billets pardon.

Top 10 !

1/

Lors d'un de ses premiers contrôle, le contrôleur se retrouve nez à nez avec un Chihuahua sous une banquette.
Première petite frayeur rigolote, sauf que: ce chien avait tout simplement un rugissement de fauve.

2/

A la mort du chauffeur, le gars est violemment projeté contre le compartiment d'une nana en train de coller des post-it sur sa vitre.
Enorme boum donc, mais pour elle, aucun réflexe, rien entendu.

3/

Suite à cette mort, le contrôleur décide enfin de jeter un petit coup d'oeil. Sauf que, il ouvre la porte,
regarde à droite, à gauche, en face puis referme. En gros, même pas besoin de sortir à sa recherche.

4/

Les usagers décident de sortir du train pour partir à pinces, car oui, comme le dis très bien l'un d'eux,
la pluie s'est arrêté. En effet, en quelques secondes, plus aucunes gouttes sur les vitres ;)

5/

Ils sortent donc du train et commencent à marcher en groupe.
Seul bémol, aucune personne n'a l'idée encore une fois, de savoir ou se trouve le chauffeur.
Oui, osef.

6/

Tout se passe mal à l'extérieur, il faut revenir dans le train très rapidement. Hélas, une vieille se fait littéralement bouffer toute une moitié de jambe, dans un bordel de confiture d'ailleurs.
Quelques minutes plus tard, nous retrouvons notre contrôleur se penchant plutôt sur la panne,
dans la tête du train. Sauf que, juste à côté de lui, on remarque un big tiroir de pharmacie.
Et bah non, la vieille dame ne sera pourtant jamais soigné.

7/

Ici une première: Dans ce film, vous verrez la " scène du téléphone " téléphonée ! Du grand art.

8/

On arrive vers une bonne heure de film, le contrôleur fait une annonce au micro.
Voici son message: " Je m'excuse à nouveau pour la gêne occasionnée par ce retard ".
Oui, vous avez bien entendu, après 3 morts, un Loup Garou tué et une personne infecté !
Anecdote: Quand même chelou ce contrôleur, qui déclare aussi à une autre qu'il ne connait rien en train, alors qu'il attendait un poste de superviseur ;)

9/

En pleine réparation du train, un des gars entends dans la forêt des " Aidez moi " à plusieurs reprises, d'une voix claire & juste.
Sauf que, à l'approche de celle-ci, on remarque juste qu'elle se fait bouffer tout le bas ventre en mode sévère. Moi je dis, une ventriloque de compet'.

10/

Vous découvrirez aussi ( ou surtout pas ) un gars tellement fâché, qu'il arrive à traverser les flammes et sans broncher le long d'un wagon.

Bref, voici donc mes scènes préférées pour ce " film ". Je ne parlerais même pas du final,
juste catastrophique.

PS: D'ailleurs, si vous entendu un jour le hurlement d'un loup dans une forêt,
non, ce n'est pas un chien ........

( Je l'avais oublié celle-là ^^ )

++

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2017 fois
9 apprécient · 4 n'apprécient pas

BUG a ajouté ce film à 1 liste Howl

Autres actions de BUG Howl