Le génie 'mécanique' du cinéma d'animation primitif

Avis sur Humourous Phases of Funny Faces

Avatar Zogarok
Critique publiée par le

Les premiers dessins animés datent du pré-cinéma : ce sont les « pantomimes lumineuses » de Reynaud (Pauvre Pierrot en 1892 puis Autour d'une cabine), sur support non-argentique. Les 'véritables' films d'animation arrivent plus tard, les deux matrices étant Fantasmagorie de Cohl (1908) et Gertie le dinosaure (1914) avec son personnage non-réaliste et attachant. Ces deux films utilisent un support papier. En utilisant la pellicule photographique, le pionnier Humourous Phases of Funny Faces, les devance aussi par son support.

Ce prolongement par Blackton de son Enchanted Drawing (1900) est donc le (probable) premier dessin animé du cinéma. Le film est basé sur des dessins à la craie prenant vie sur un tableau, grâce au travail du montage. Il retrace le vieillissement d'un couple, accompagné de deux autres saynètes. Blackton utilise des accélérés et des coupures pour créer une simulation de mouvement et d'autonomie de ses figurines (et souvent de création spontanée). Sa main apparaît à plusieurs reprises, pour inaugurer, fermer le film, ainsi que pour des transitions 'effacements) et un détail (concernant le clown). La signature 'physique' du créateur sera minimale dans Fantasmagorie (juste sa main en ouverture), en revanche Winsor McCay entre carrément dans son film pour diriger Gertie dans la moitié animée.

https://zogarok.wordpress.com

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 209 fois
2 apprécient

Zogarok a ajouté ce court-métrage d'animation à 4 listes Humourous Phases of Funny Faces

Autres actions de Zogarok Humourous Phases of Funny Faces