Je spoil, tout le temps mais alors tout le temps.

Avis sur Hunger Games : L'Embrasement

Avatar Saoirse
Critique publiée par le

Jennifer.... On s'est croisé au cinéma mais tu m'as pas vu ( c'était moi qui te matait comme un cochon.)... Donc je suis revenu pour "Happiness Therapy" et tu ne m'as toujours pas vu ( mais j'ai remarqué ton booty!!! tu m’aguiches trop)... Je suis têtu, je suis quand même revenu et il n'y avait pas grand chose a voir (oui, ça ne rime pas!!!).
Dehors il faisait froid (2°), donc je suis rentré dans le cinéma pour me réchauffer avec toi.... mais tu m'as jeté un froid... En rentrant, je suis quand même passé tout content par les toilettes.
Trêve de plaisanterie graveleuse et visqueuse, parlons à présent de l'étron... désolé, du film.

Beaucoup de choses m'ont dérangées, je ne sais pas si je vais réussir à les énumérés car vraiment il y en a, c'est souvent à l'échelle du détail mais quand tu l'as remarqué, ça ne te lâche plus.
Nous retrouvons le même problème que dans le premier volet, on n'a pas le temps de s'attacher aux personnages secondaires car on nous les montre de façon anecdotique juste avant une présentation bien ficelée.
James Cameron vient d'appeler et il veut récupérer ses effets spéciaux et numériques. Vous l'aurez compris les effets datent un peu, ça ne rend pas bien. On peut excuser "Avatar" pour cela car déjà c'est un film de 2009. On a le droit à du numérique partout, les feuilles, le soleil, les rayons du soleil, les singes, la rivière... C'était vraiment nécessaire d'en foutre partout? Oui ça peut être joli dans "Avatar" car l'univers de Pandora s’apprêtait à cela. Dans l’arène du Hunger Games non...
La luminosité est inexistante, c'est vraiment trop sombre ou peut être que la salle de cinéma venant d'une grosse franchise de complexe cinématographique ne sait pas faire d'étalonnage, ça c'est un mini détail.
Prenons alors un autre détail. Katniss se voit envoyer par un de ses sponsors un chalumeau d'érable, car elle avait dit 2 minutes avant qu'elle avait soif, jusqu'ici pas de problème. Le seul problème c'est que pour enfoncer un chalumeau, il faut un vilebrequin, tu ne l'enfonces pas dans n'importe quel arbre qui vient sinon tu bois la sève et juste entailler un arbre regorgeant d'eau ne créé pas de fontaine. D'accord c'est un divertissement mais il ne faut vraiment pas nous servir des énormités comme ça.
En parlant d'énormité, penchons-nous sur le scénario. Je n'ai pas lu le livre donc je ne sais pas ce qui a été emprunté ou pas au scripte original et je ne sais pas non plus ce qui a été modifié par les scénaristes, mais on nous ressert la même formule que le premier volet.
- Première scène, L’héroïne chasse avec son ami d'enfance: Check
- Elle chauffe son ami comme une vierge en manque: Check
- Sa sœur, bin on s'en branle: Check
- L’héroïne se prend d'affection pour un participant faible: Check ( Ils ont même remplacé la minorité culturel par une minorité social, c'est mignon.)
- Explication de la relation tendue entre Peeta et Katniss... rien: Check
- Le voyage du district 12 au Capitol: Check
- L'entrainement avec des méchants très méchants: Check
- Peeta a deux doigts d'y passer: Check
- On remplace le feu par du gaz mais cela renvoit au même résultat, rapprocher l’héroïne de la corne d'abondance. : Check
- Sauter dans l'eau pour échapper au feu ou au gaz: Check.
- On remplace les chiens par des singes avec pour but, le même résultat: Check.
Voilà comment faire du copie-calque avec subtilité et brio.
Le personnage de Jennifer Lawrence est transformé en petite chaudasse qui galoche tout ce qu'elle peut trouver quand elle a les hormones chamboulées.
Il n'y a pas que des points négatifs, j'ai découvert Sam Claflin. Son sourire de taré vicieux m'a plu.
"Hunger Games: L'Embrasement" est un grand passage à vide entre le premier volet et le troisième volet annoncé. Car tout ce qui se passe dans le deuxième volet, ne sert strictement à rien. L'intrigue c'est 2h26 de vent.... Avec le cliff hanger qui te fait réaliser que tu as payé pour rien. C'est tellement frustrant.
Les spectateurs ont applaudis à la fin du film... Je pensais qu'il n'y avait que les actrices pornos qui applaudissaient après un bukkakke.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1119 fois
39 apprécient · 15 n'apprécient pas

Saoirse a ajouté ce film à 2 listes Hunger Games : L'Embrasement

Autres actions de Saoirse Hunger Games : L'Embrasement